Posts

Showing posts from 2006

fuck 2006!

Image
Pour finir l’année en grandes pompes, avec tambours et trompettes, voici ce magnifique
FOND D’ÉCRAN LÉO ILIAL, fabriqué en trois clics, avec un seul doigt, par votre génial mentor Zhom. Oui, dans le coin droit, en haut de l’affiche, il s’agit bien de l’extraordinaire ROBERT MARIEN, à qui je voue un véritable culte depuis 3 minutes, d’où cette tache blanchâtre (à gauche) laquelle témoigne de mon irrépressible élan de passion spontanée.

À l’an prochain, mes très chers mongols.
D’ici là, buvez trop, dormez mal et vomissez des tourtières.


ZHOM'S CHRISTMAS GIFT

Image
Pour vous, et rien que pour VOUS mes tendres créatures, voici une image prodigieuse et absolument inédite. Je vous l’offre en toute amitié...

UN FOND D’ÉCRAN REMAX

(Vous aurez sûrement remarqué, lecteurs assidus, la présence d’une mystérieuse tache jaunâtre, dans le coin droit de l’image. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’urine mais bien de vieux sperme séché. Ma propre semence, évidemment. Vous connaissez peut-être ma faiblesse pour les promoteurs immobiliers (tous sexes confondus.). Or, en fixant longuement ce fond d’écran un soir de solitude et de bière, bandé comme un bison, je n’ai pu retenir une éjaculation spontanée, explosive et généreuse. J’espère que vous saurez apprécier cette « touche personnelle. »)


CHRISTMAS SPECIAL

Image
Voici, pour vous mes braves mongols, et sans commentaire (est-ce bien nécessaire?)
UN FOND D’ÉCRAN DENISE BOMBARDIER
Non, mes amis, il ne s’agit pas d’un montage fait à la mitaine par votre humble serviteur, mais d’une « œuvre » AUTHENTIQUE, issue de l’imagination débordante des concepteurs de Star Académie.
Trop bizarre... je me tais...

(Bientôt sur ce site :
Un fond d’écran Pierre Foglia)

Témoignage vibrant (spécial Noel)

Image
Témoignage vibrant

« Bonjour, je suis ce qu’on appelle la petite Véro 9 ans et voici ce que je dirais au Père Noël quand ma mère me dit de l’écrire. Merci Père Noël de m’avoir donné un poumon neuf car sans celui-ci je respirerais avec une seule narine, ce qui est difficile quand on a le nez bouché par l’hiver. Je veux aussi dire merci au petit Pedro, 6 ans qui m’a vendu deux de ses poumons contre de l’argent canadien pour sa famille. L’histoire de Pedro est intéressante. Dans son pays, l’Amérique du sud, il n’y a pas d’argent pour le manger. Les enfants comme Pedro sont généreux et vendent des organes vitaux pour sauver les enfants canadiens, en échange de monnaie pour acheter des sucres d’orge ou un soulier pour sa famille. Pour le remercier, j’ai vidé ma tirelire pour lui donner. Ma mère a beaucoup de tirelires. Pedro est gentil même s’il est mort un an après ses poumons. Pour dire merci à sa famille et au grand monsieur avec des lunettes fumées qui a livré mes poumons à la maison, m…

LET'S GET PISSED...ENCORE

Image
Puisque rien n’arrive et qu’il faut toujours parler de caca pour attirer l’attention des mongols, voici, en première mondiale : Mes hémorroïdes.

J’aurais bien voulu proposer ici un cliché authentique de mes propres tuméfactions rectales, mais après plusieurs tentatives, dans les positions les plus audacieuses, je n’ai pas su fabriquer une seule photographie digne de publication ; elles étaient toutes soit mal cadrées, soit floues, soit carrément pornographiques, donc impropres à la diffusion. J’ai dû me résoudre à choisir cette image générique pour illustrer mon « propos », me rappelant la formule du célèbre photographe de guerre James Nachtwey qui disait : « j’aurai tout vu, sauf le trou de mon cul. » Jeunes gens qui n’avez encore souffert d’afflictions anales, sachez que l’hémorroïde ordinaire ressemble un peu à une baie sauvage, ou au grain d’une pomme grenade. Mais son goût est fort différent. Le grain de la grenade est croquant, sucré et légèrement acidulé, tandis que l’hémorroïde…

LET'S GET PISSED # 0.837

Image
Il est des choses que l’on sait mais dont on ne prend pas suffisamment conscience, des vérités si indiscutablement vraies qu’on ne s’accorde jamais le temps d’y réfléchir. M’y plongeant dans les méandres de Google Image, toujours en quête d’inspiration, cela m’a frappé comme une révélation cosmique : L’immense majorité des gens qui peuplent cette planète sont pour moi de parfaits étrangers. Jamais il n’adviendra que je croise leur chemin. Plus vertigineux encore, l’immense majorité des gens qui peuplent cette planète ignorent absolument mon existence (je crois qu’ils font exprès, mais c’est une autre affaire.) Mais enfin, nous sommes quittes, eux et moi, et en ce sens seulement, ces gens sont bien mes semblables. Voici donc, pour rien, une superbe photographie regroupant
DES GENS QUE JE NE CONNAIS PAS

(…et que je ne veux pas nécessairement connaître, sauf peut-être la jolie fille en haut, à gauche, qui me rappelle vaguement une jeune Isabelle Huppert.)



MESSAGE DE BAPU, TON CLOWN AMUSANT

Image
Message de Bapu, ton clown amusant

"Yo! Mes petits trous de pets!
Oui, c’est moi Bapu, ton clown amusant. Comme tu peux te le certifier, j’ai tué mon cancer sagement et je te reviens dessus avec quelque chose de sensation : Mon émission de télé sur Internet, que tu pourras absorber quand le cas sera échéant. Pour l’instant du présent, je n’ai pas les subsides nécessaires pour me reproduire dans les médiums. Mais j’ai le désir d’aller me frotter sagement sur une bourse gouvernementale afin d’en extraire le fruit. Dans mon émission, je serai accompagné par mes nouveaux amis qui te feront un plaisir de t’en procurer sagement. Il te suffira de prononcer le mot « Oui, je veux des bonbons » et d’obtempérer sagement. Voici donc que, la gorge pleine, je te présente mes copains et copines qui sont toujours volontiers de t’essayer sagement."


Personnages :

-
Riploplosculpte l’univers à partir de son propre creux. Il n’agit jamais sur l’action et, la plupart du temps, il s’en va avant la fin…

Message d'intérêt humain

Image
En ce 6 décembre, un message de Paul Fabre, président du MEMN
(Mouvement Enfance Masculine Nationale)


« Comme l’on dit dans le territoire, les enfants non âgés « font dur », surtout lorsqu’ils en arrachent. Selon divers chiffres tout simplement statistiques et effroyables, plus d’un enfant en est atteint et, par conséquence, des comportements ont lieu dès qu’ils surviennent. Qu’il s’agisse de drogue, de tuer, de prostitution ou de mourir, ce phénomène sociétal touche encore plus bas les garçons dans leur intimité, car une étude le dit : les enfants nés « mâles » au Québec se sentent délayés à cause du féministe. Ils échouent leurs notes. Ils regardent à côté quand la maîtresse vient dans leur face. Ils trémoussent la colère en gémissant devant l’autoritarisme du matriarcat. Les garçons ne tiennent jamais en place et encore moins debout. Notre société matriarcale féministe transmue les garçons pour en faire de futurs Marc Lépine, des violeurs compulsifs, des homosexuels insatisfaits ou d…

Témoignage vibrant

Image
LE MAÎTRE DES CLÉS
Hommage à Stéphane Dionne


Témoignage remuant de Romuald D.,

citoyen Canadien immaculé


« En prenant conscience de l’érection de Stéphane Dion sur les hauteurs politiques du Canada, j’ai laissé coulé entre mes doigts des larmes de joie. Enfin, un homme politique bien en main, fier de son surcroît, ainsi qu’un arbre humain ruisselant de quiétude intellectuelle. Pour moi, Dion invoque des images de propreté et d’impeccable, autant au niveau du port vestimentaire que du contenu intellectuel de celui-ci. À l’instar de la physionomie de son état, les idées de monsieur Dion sont fermes et pointent l’avenir, un peu comme quand un doigt pointe quelque chose, si on me permet d’user de métaphore. La rigueur masculine se pratique ailleurs que dans le vestiaire avec mes amis, elle se pratique également à l’occasion d’un contexte intellectuel. Il y a des moments d’extase que nul individu ne peut comprendre s’il n’est pas moi. J’étais tellement pétillant d’exultation en apprenant la s…

Sacrer son camp

Image
(En accompagnement au dernier post de Ma Lady)


C’est le cœur plein du souvenir de l’idéale liberté que nous quittons ce malodorant nid du Centre Sud ; taudis infect qu’il était convenu d’appeler « la Piaule » (dans notre cercle particulièrement étroit) mais que j’appelle aujourd’hui, sans honte aucune, « l’hostie de trou à marde. » Nos appartements sont en effet pourvus de toutes les commodités nécessaires à la réalisation d’un roman sinistre, d’un recueil de poésie « urbaine » ou, mieux, d’un suicide spectaculaire : vue sur l’immeuble laid d’en face, plomberie d’époque, murs jaunis voire brunis (voire brûlés voire troués), planchers de cuisine infestés de minuscules moisissures, recoins obscurs qui n’ont jamais été nettoyés depuis la Grande Noirceur. Sans compter ces sales ORBS qui passent nuitamment par tous les trous (TOUS les trous.) Et que dire du voisinage? Un couple de jeunes propriétaires sans cesse affairés à scier des briques ou à plier des plaques de métal (dans la cour, à d…

Zhom et les ORBS

Image
À la demande répétée de monsieur Patrick B. (ce jeune et vibrant auteur dont les œuvres sont non seulement publiées mais achetées, voire lues), Zhom propose ici un nouveau document sensationnel prouvant hors de tout doute raisonnable l’existence des ORBS. Il s’agit cette fois d’un ORB véritable et non d’un photomontage frauduleux. À gauche sur l’image, vous reconnaîtrez Zhom lui-même, dans la pose du grand prêtre appelant les esprits. Au centre, une mystérieuse forme sphérique, semblable à une trace de gras ou à une goutte de sueur sur la lentille mais qui est, sans contredit, le spectre d’un défunt. Cette image spectaculaire a été prise dans mes appartements privés, où je ramasse de fascinants artéfacts et de fabuleuses reliques (dont des restants de poulets Saint-Hubert et, surtout, cette extraordinaire soupape datant de 1982 et trouvée chez K-Mart.) Prends-en de la graine, Patrick B., Zhom sait faire pousser des ORBS sur commande, et devant caméra (oui, il s’agit bien d’un ORB hydr…

Hommage

Image
Il n’en paraît rien, mais Zhom vibre à l’amour. À tout amour : amour total, amour bucco-génital, amour minéral et même amour fiscal. Oui, mes amis, en ces temps financièrement difficiles, j’ai trouvé un nouvel amour sous une forme inouïe : la responsabilité, et cela grâce aux généreux services des gens de Revenu Québec qui m’envoient chaque semaine des lettres empathiques et pleines d’une étrange tendresse mêlée d’autorité. L’amour d’une mère, en somme. On s’intéresse à moi, on me gronde, toujours avec une affection sous-entendue, toujours dans un langage châtié. Exemple : « Vous êtes tenu de payer la somme due de cet avis de cotisation immédiatement. Vous devrez payer des intérêts additionnels si votre paiement est effectué après le 13 novembre 2006. » Derrière ces paroles austères se cachent, j’en suis sûr, un maladroit élan de chaleur humaine, un message d’espoir, une invitation à la conciliation. Les lettres de Revenu Québec sont pour moi autant de petits mots doux. Je sais qu’on …

MESSAGE IMPORTANT PRESQUE

Image
À d’éventuels nouveaux venus qui ne connaîtraient pas la nature de ce site entièrement consacré à l’abrutissement des masses, l’équipe du Jour des vidanges tient à préciser certains points importants :


-En aucun cas Zhom ne cherche à ridiculiser les ethnies de sexe ni à dénigrer les orientations de couleurs. Au Jour des vidanges, une libanaise afghane est traitée avec autant de respect que n’importe quel autre élément de la vie, comme le cuir, l’amiante ou le vent. Le but de ce site est de sensibiliser le citoyen à la pluralité. Car nous croyons qu’il existe beaucoup de choses.

-Zhom n’est pas un gourou à la tête d’une secte de débauche. Alors cessez de m’envoyer des photos de votre nièce de 8 ans. Envoyez-moi plutôt les petites culottes de sa tante. Ou sa tuque. Ou des trésors humains. Donnez-moi de l’argent, sinon j’appelle la police.

-Zhom aime tous les Juifs hassidiques, qu’ils soient hindous ou sexuels. J’ai d’ailleurs moi-même milité activement pour l’ouverture d’un YMCA orthodoxe…

PAS BON CACA FUCKIN' SHIT

Image
Mon immense lectorat exige, avec fièvre et à grands cris, l’eau à l’œil et le feu au cul, le retour de Zhom lequel a dû s’absenter momentanément en raison de problèmes techniques : Blogger.com, c’est de la crotte. Zhom, pourtant si jeune et si fringant, pourtant si ouvert à la nouveauté, si curieux des développements de l’art de pointe, si avide de découverte et de sensation ; votre Zhom s’avoue vaincu : Blogger.com, c’est du caca. Avant de vous offrir une nouvelle œuvre débile digne de mon imagination malade de calice de mongol, voici, en toute simplicité, cette montée de lait illustrée…

PUBLICITÉ

Image
Patrice Brisebois est un auteur comme aucun. Il s’est fait mettre l’autocollant « coup de cœur » sur ses romans dans les magasins de livres autant que la radio cultivée de FM et même jusqu’à la « télé-vision. » Il possède en surplus un site de blogue par delà l’Internet, ce qui lui favorise d’être là. Son dernier livre parle de la transcendance qui lui est arrivée alors qu’il était étonné. Patrice a découvert la vérité du « cosmique » grâce à Zhom, son maître total, son druide et sa soupape. Dans ce livre, Patrice dit que c’est vrai pendant 150 pages. « Sans Zhom, il n’y en aurait pas deux », dit-il en créant… Achetez-lui ce livre par son propre biais ou lisez-en un autre de lui avant.

PHOTO-ROMAN À UNE SEULE IMAGE

Image
« Denise et Luc »

Avec Denise et Luc



« Allo?

-Allo… Denise?

-Oui?

-Denise?

-Oui, c’est moi

-Denise! J’étais justement en train de t’appeler!

-Hein?

-C’est Luc!

-Luc?

-Oui, Luc!

-Lequel?

-Luc! Luc, du bureau!

-Luc Du quoi?

-Luc! Au Bureau!

-Luc Bureau?

-Non! Luc Demers, au bureau!

-Ah... Qu’est-ce que tu veux?

-Je voulais juste te demander une chose ou deux. .

-Vas-y. Fais ça vite. J’ai un meeting dans 5 minutes.

-Ok! Qu’est-ce que tu penses de la situation politique actuelle?

-Quelle situation politique?

-N’importe quelle. Sens-toi libre...

-Écoute, je suis pressée…

-Bon, ok, euh… Est-ce que je peux te lire un poème de 15 pages?

-J’ai pas le temps!

-Ok! Euh… Savais-tu que les crevettes sont monogames? J’ai lu ça ce matin. Qu’est-ce que t’en penses?

-Les crevettes sont quoi?

-Les crevettes sont monogames!

-T’es pas sérieux?!!

-Je te le jure! C’est écrit!

-Les crevettes sont monogames?!! D’où tu sors ça?!!

-Je l’ai lu dans le journal. J’ai pensé à toi… À nous…

-Attends! J’annule le meeting. Il faut absolument qu’on s’en…

LET'S GET PISSED # 896945

Image
Toujours à la recherche de documents révélateurs, votre Zhom a trouvé une autre photographie parfaitement ignominieuse et vile mettant en scène un enfant et un mouton, ENCORE! Et vous pensiez avoir tout vu?

Avant même la publication de ce post, j’ai reçu des commentaires élogieux, ventant le courage de Zhom qui, en ces temps de rectitude politique, ose encore montrer les « vraies affaires. »
À titre d’exemple, voici une lettre de Mme Marjolaine Blanchard, Roberval.



« Maître.
Quand je me déplace vers un restaurant, un marché aux fruits ou un autre endroit d’acabit, je trouve qu’il n’y a pas de place pour les débats de société au Québec, surtout en ce qui lui a trait à cela. Au lieu de parler, les gens disent d’autres choses ou vaquent en nonchalance. Nous, comme peuple, nous lévitons tous les débats de société et j’ai de la misère à en revenir, même après. Heureusement, des philosophes comme Zhom ou le maire Gendron viennent pour mettre les poings sur les trémas via leur opinion. Prenez par…

PUBLICITÉ PALPITANTE

Image
Guy Vaz n’est pas uniquement d’origine scandinave parce qu’il chante!
Il est né à Beauport d’une mère nationale de Québec et d’un père hollandais de surcroît. Guy a grandi sa vie entre Québec et Beauport dont il dit apprécier la proximité : « Beauport est à côté de Québec », explique-t-il en abondance, avant d’ajouter : « Eh! Québec est aussi à côté de Beauport! ».Comme quoi humour et Hollande se commencent par une lettre similaire (la lettre H de l’alphabet.) À 8 ans ou presque, Guy Vaz fut initié au chant vocal sous l’emprise de leçons acoustiques. Vers 12 ans il se procure un organ Hammond grâce à un achat. Puis, à l’aube de 20 ans, c’est un studio qui enregistre carrément! « J’ai réalisé mon premier disque sur une cassette », targue-t-il de dire. Inquiet d’être « technologique », Guy Vaz se procure un computer au 21e siècle : « Au début, j’en ai entendu parler », rétorque-t-il d’une seule voix, avant d’ajouter : « « Eh! Québec est aussi à côté de Beauport! » Comme quoi il est poss…

PUBLICITÉ HALLOWEEN

Image
Veuve à temps plein, Madame Manon pratique la magie fabuleuse depuis douze générations. Elle se dit « sorcière canadienne » mais affirme en hurlant qu’elle est malgré tout humaine comme pas un. Ses pouvoirs magiques sont reconnus partout aux quatre coins de la rue Des Lilas à Sainte-Lucie, ou elle accumule sa clientèle dans le sous-sol. Âgée depuis belle lurette, elle a découvert la magie en s’ennuyant, vers 1962. Madame Manon se présente comme une femme simple et euphorique, toujours apte à s’émerveiller de ne pas être morte ou pauvre. Depuis un accident qui aurait pu lui coûter un cancer en 1986, elle cajole la vie à bras raccourcis. Car Madame Manon cultive son côté « crisse de folle » qui lui permet d’être contente et d’oublier des faits.


-Grâce à cause de ses dons magiques, Madame Manon peut faire disparaître un chapeau magique en moins de temps qu’il n’en faut!

-Son savoir ancestral lui occasionne de lire ton avenir dans les lignes d’un chapeau!

-Madame Manon se perfectionne dans l…

LE COURRIER DU LECTEUR

Image
« Cher soi-disant

Je suis ce qu’on pourrait dire contribuable comme n’importe quoi. J’accepte la tolérance d’autrui tant qu’elle ne vient pas « déféquer » la pelouse de mon gazon, et je supporte jour après jour la difficulté d’être étrange, pauvre, musulman, homme en couleur ou pire. Il m’arrive même de côtoyer un ancien violeur qui a un emploi stable (Vincent) et je pardonne. Mais là où j’arrête, c’est quand j’ai mes limites. Votre site fait la propulsion de l’homophilie et des mœurs. Je crois que vous êtes un homosexuel déguisé par la honte de l’être. Ce n’est pas une raison pour nous inonder d’insinuations concernant votre anus ou un autre. Vous obtenez des problèmes de psychiatrie à la longue. Ce sont des gens comme vous qui font que Rome est devenue Sodome en vingt (20) minutes. Le déclin gréco romanesque est arrivé quand les barbares de Gomor ont débarqué sur la terre sainte pour l’ensemencer de stupre, et c’est écrit. Entre vous et Satan, il n’y a qu’un pas. Je fournis ici une p…

ANNONCE PERSONNELLE # 17

Image
"Bonjour. Me voici Bertrand. Je cherche un individu ayant un homosexuel parmi lui. Je suis un homme épousé avec ma femme depuis le mariage vers l’an 1989 du 20e siècle, et depuis ce processus je suis en possession de certains enfants (dont deux sont de mon fruit, l’autre étant accouché dans un premier lit.) Depuis toute ma vie, je suis aimanté vers la masculinité érogène, mais je suis incapable de le faire. Mon environnement ne sait pas qu’il ignore mon « homosexuel latent » à son insu. Incapable de sortir ma vérité et de faire mon « Come on Down », je suis obligé de recourir au placard pour m’assouvir avec des magazines de muscles humains. J’ai eu ma première aventure homosexuelle jamais. À 12 ans, j’étais strictement amoureux d’un coach de cross country pédestre à Roberval. Mais rien n’est arrivé envers moi, pas même un regard. Plus tard, pour oublier le temps, j’ai passé la bague au doigt de celle qui est devenue celle qu’elle est, Ginette, épouse s’il en est. Ma première rela…

LE SOLEIL DE LA VIE # 6 (LAST CALL)

Image
Chaque jour, la vie t’offre le choix d’effectuer une décision. Par exemple, tu peux choisir la chaleur familiale au lieu du viol sadique. Tu peux choisir de soutenir un phoque au lieu d’exterminer de la viande. Tu peux choisir de ne pas intoxiquer la cigarette au lieu de vomir ton poumon. Les modalités de choix sont moult. Grâce au Soleil de la vie, ton existence ne sera plus ce que tu penses. Les choix te seront faciles de faire. La lumière te vaporisera dans ta complétude. Oui, grâce au Soleil de la vie, tu oublieras le préjugé sociétal qui dit que je suis une secte de drogués. Tu t’abonneras entre les bras de la félicité à ton propre insu. Il suffit de le dire. Suis-moi dans cette aventure de demain, et dis aux autres d’arriver en même temps.

Propulse le Soleil et ne prends pas du chimique!

LE SOLEIL DE LA VIE # 5 (FUCK ALL)

Image
Comment trouver Le Soleil de la vie en une seule étape facile

Tu t’interroges : « Mais où puis-je donc trouver le Soleil de la vie? »
Tu te demandes : « Le Soleil de la vie n’est-il qu’un vague concept?
Le Soleil de la vie n’est-il que fabulation ésotérique?
N’est-il que fantaisie? »
Tu t’assieds. Tu prends ta tête entre tes mains. Tu réfléchis en caressant longuement ta crête. Tu aimes caresser ta crête. Puis, tu en as assez. Tu te lèves. Tu te questionnes : « Quelle heure est-il? » Le téléphone sonne peut-être. Des gens arrivent ou pas. Des évènements ont lieu ou non. Tout est possible et rien. Le temps passe. Fuck that shit.

LE SOLEIL DE LA VIE # 4

Image
C’est tout ce que vous aurez de moi aujourd’hui :
UN DESTIN
UN DRUIDE
UNE CALICE DE SOUPAPE
Arrangez-vous avec ça.
Pouvez faire ce que vous voulez. Rien à foutre...

LE SOLEIL DE LA VIE # 3

Image
Afin de cheminer vers une potentialité d’harmonie intérieure globale, il est bon de s’exercer à la verbalisation de son « émotif. » La verbalisation de « l’émotif » permet, entre autres choses, de chasser en soi les sentiments irritants, tel que le désir de violer autrui, et d’éviter de donner des coups de crow bar sur des êtres vivants, qu’il s’agisse d’un compagnon de travail ou d’un furet innocent. Dans ce monde de violence exacerbée, il est nécessaire de s’asseoir à un endroit. Oui, la verbalisation de « l’émotif » est un exercice salutaire pour quiconque n’importe quand. Le « blog » est un instrument de verbalisation efficace mais dangereux. Il faut peser les mots et ne pas écrire « salope de pute » ou « mange de la merde mon hostie de chien sale » surtout quand on le pense. Je suis la preuve, encore une fois, qu’il est possible de verbaliser « l’émotif » sans t’envoyer chier, toi, tes amis et ta famille de bâtards. "VERS DEMAIN... UN OISEAU!" MERCI, VERBALISATION!

LE SOLEIL DE LA VIE # 2

Image
Je suis la preuve vivante qu’on peut changer, qu’on peut redevenir soi-même en un instant quand on est à l’écoute de ses vibrations intérieures. Ce n’est pas un miracle, et je vous jure que ma nouvelle médication n’y est pour rien, même si les docteurs m’ont prescrit une quatrième pilule pour contrer les contre-effets des effets secondaires de la deuxième. Non, il s’agit bien d’une illumination. Il s’agit bien d’une conversion. En un éclair, j’ai compris qu’il me fallait choisir le Christ au lieu du crack. En un éclair, j’ai compris que je n’étais pas un reptilien mais un résiliant. Le Jour des vidanges n’était qu’un exercice de compensation psycho-affective. Et Zhom n’était que l’incarnation en un seul monstre de tous mes démons. À présent je suis ce que je suis…

Je vous invite à partager vos témoignages…


LE ZHOM NOUVEAU EST ARRIVÉ

Image
À la poubelle, le « Jour des vidanges. » Je suis un autre Zhom maintenant.
Ce matin dans les chiottes, en moulant mon étron, j’ai eu comme une révélation. J’en ai assez de me cacher derrière le masque de l’humour. Je veux m’envoler vers les cieux tel un pigeon de l’amour éternel. Enfin, pourquoi me faut-il absolument chier sur tout ce qui bouge? Par peur d’aimer et d’être aimé? Par mépris de soi donc mépris des autres? C’en est assez. Je veux l’harmonie, la paix et la douceur. À partir d’aujourd’hui ce blogue sera une porte ouverte sur ma petite chambre intérieure, là où je cache ma sensibilité, ma fragilité, ma passion de vivre, mes aspirations spirituelles, mes rêves, mes secrets, ma poire à lavement.

Oui, à la poubelle, le « Jour des vidanges. » Levons les bras vers le ciel et célébrons ensemble LE SOLEIL DE LA VIE



-Bientôt aussi disponible en CDR chez Pharmaprix



INDIANA ZHOM À PARIS # 3

Image
Cette photographie a été prise quelques secondes avant mon arrestation. Au commissariat, on m’a fait comprendre que je pouvais être formellement accusé de « tentative de sodomie sur un monument historique » et, par extension, de « profanation de sépulture. » Tout s’est réglé à l’amiable. Je me suis habilement fait passer pour un caribou amérindien autochtone indigène de Hochelaga Maisonneuve, près des rives du Canal Rideau-Canada, et je leur ai expliqué que le «rite de l’intromission funèbre » était une noble tradition dans la tribu des Oraliens, ancêtres des guerriers du Watatatow.

Indiana Zhom à Paris # 2

Image
Photographies inédites, uniques et sensationnelles

Complètement nu et à peine éveillé, j’ai pris ces vues spectaculaires de Paris à l’hôtel « Le gai recoin », pendant que Séverine et ma Lady, à genoux et la tête entre mes cuisses, essayaient de faire des dreads avec mon poil de poche.

NOUVEAUTÉ INCRÉDIBLE

Image
SUPER NOUVEAU DISQUE-COMPACT « CD »
PHONO-NUMÉRAL RÉINSCRIPTIBLE

Jeremy Gabriel chante
« REVIENS, BAPU »


Dans l’intérieur de ce disque compact en forme de CD audible, le petit Jeremy Gabriel roucoule son amour pour BAPU le clown amusant. Pendant un laps de temps, BAPU le clown amusant fut le héros de l’enfance québécoise en chantant des comptines l’une après par-dessus tête. Le petit Jeremy, toujours supervisé par en arrière grâce à ses parents, veut rendre hommage à BAPU le clown amusant dans l’intermédiaire de ce disque compact ruisselant de tendresse.

Au programme

1- Reviens, Bapu (chanson titre)
2- Un oiseau sur ma main (valse musette)
3- Le buisson secret (fox trot)
4- “Oops I did it again” (version rigodon)
5- “Anarchy in the UK” (version a cappella)
6- Bulles de joie (death metal)
7- Des lutins dans ma tête (pop)
8- « Dancing Queen » (version folk)
9- Quand ça fait « prout! » (monologue)
10- Reviens, Bapu (remix hip-hop)



Voici un message personnalisé de BAPU…

LET'S GET PISSED # 97659

Image
L’un ou l’autre de mes rares lecteurs assidus (Dieu vous bénisse) a sans doute remarqué la disparition mystérieuse d’un post récent, portant sur un apprenti terroriste musulman tout à fait imaginaire. Honte à moi, j’ai pratiqué l’autocensure. Après avoir lu dans les journaux qu’un petit instituteur parfaitement obscur, citoyen de Toulouse, était menacé de mort par quelques fous d’Allah, j’ai eu la chienne. D’autant plus que j’ai délogé, en faisant un peu de ménage, une douzaine de barbus louches dans l’armoire au-dessus de l’évier. Ils ont voulu se faire passer pour un groupe de touristes égarés mais je ne suis pas dupe. Aussi vis-je à présent dans la crainte d’une mort imminente. On me surveille. On veut ma peau.

Mais Zhom n’est pas un ami de la censure et il a plus d’une cochonnerie dans son sac à ordures. Pour le prouver (pour se racheter) il vous propose ici une photographie TOTALEMENT RÉPUGNANTE, PIRE QUE TOUT. Certains m’accuseront cette fois de faire la promotion de la pornograp…

La Playmate du Jour des vidanges (Miss octobre 2006)

Image
La playmate du Jour des vidanges (octobre)
Blanche Théolet appartient à un petit groupe d’écrivaines féministes expérimentales qui ont connu, durant les années 70, leur belle heure de gloire (une heure cinquante minutes, exactement. Un mardi.) On la compare régulièrement aux poétesses et romancières du courant formaliste Lamila Ousékava, Gamoua Sgogozsla, Douky Vienztostila et Nicole Brossard. Expérimentale, le mot n’est pas un excès de vocabulaire en ce qui la concerne puisque Théolet s’est créée elle-même, en chair et en texte, lors d’un laboratoire d’écriture à Val-David en 1966. Sémiologue diplômée, Théolet passe la majeure partie des années 70 à ses recherches portant sur le sens significatif du signifié en tant que signifiant, avant de se lancer, en 1978, dans un immense travail à propos de la signification significative du sens en tant que signifié, et de tout abandonner, en 1979, pour suivre des cours de futon expérimental et signifiant. Ce n’est qu’à l’aube des années 80, a…

INDIANA ZHOM À PARIS

Image
Indiana Zhom à Paris
Journal particulier (morceaux choisis)


Photo ci-dessus : La Parisienne typique ; affable, joviale et avenante. Séverine. Ah! Séverine! Tendre et délicate Séverine. Son nom évoque immédiatement la Belle de jour de Luis Bunuel, interprétée par Catherine Deneuve. Séverine : son sein petit, son œil humide, son geste gracile, son autre œil humide. J’ai un peu déchanté en apprenant que toutes les Parisiennes, sans exception, s’appellent Séverine (sauf Catherine Deneuve), mais cette Séverine-là est la Séverine des Séverine. Elle taille des pipes, trime des touffes, tricote des pulls et tond le gazon comme seule une Séverine sait faire.




* * *

Aéroport de Montréal : Aux douanes, les gendarmes m’ont dirigé vers un petit local sans meubles en compagnie de trois grands noirs chauves et bien membrés. Pour sauver du temps, j’ai tout de suite baissé mon pantalon, car j’avais déjà compris qu’ils étaient à la recherche d’une arme de destruction massive, au moins d’un objet oblong et c…

Allo? Allo?

Pour célébrer son retour, Zhom vous offre ici

AUCUNE IMAGE

(Restez au poste, Zhom vous reviendra bientôt, quand ses appartements seront enfin rénovés. Depuis une semaine, son chez-lui est envahi par une meute de plombiers.)

WAKE UP SUCKERS!

Image
Eh! Mes petits mongols! Je quitte ces plates terres pour conquérir Paris (en une semaine, j’aurai amplement le temps.)

« Mais que va faire Zhom dans la ville lumière?», s’interroge la plèbe. Zhom va à Paris dans l’unique but de FAIRE CHIER tous ceux parmi vous qui n’ont pas les moyens d’y aller. Oui vous, les DÉMUNIS, les ÉTUDIANTS, les CHARGÉS DE COURS, les ÉCRIVAINS SUBVENTIONNÉS, les petits SURNUMÉRAIRES et autres BESOGNEUX SOUS PAYÉS (sans compter les ASSISTÉS SOCIAUX, mais dans mon livre ces gens-là, cette raclure de poubelle, ne mérite même pas qu’on en parle.) Arrêtez donc de vous plaindre et faites comme Zhom : SOYEZ NÉS RICHES. Ou alors retroussez vos manche et GET A REAL JOB. Le maire Gendron a raison : Le Québec est un nid de pleutres dociles et facilement contentés, comme des vaches à lait, capables d’endurer les pires traitements tant qu’on leur donne leur ration de moulée. Le secret de ma réussite? La lecture et l’écoute minutieuses et approfondies de l’œuvre intégrale de…

LET'S GET PISSED # 9868

Image
Un jour prochain, c'est certain, tel ou tel internaute aux mœurs bizarres tapera sur l’indispensable moteur de recherche Google Images les mots suivants, entre guillemets pour plus d’efficacité : « Comment rouler un œuf sur le dos d’un bébé. » Cet internaute mystérieux aboutira comme par magie au Jour des vidanges... Malgré tout ce qu’on raconte à propos des limites de la liberté d’expression, je demeure convaincu que cet outil de communication qu'est le blogue, en son état actuel, est une source d’information illimitée pour les braves policiers. Ainsi, dans 3 ou 4 ans, quand la GRC enquêtera sur l’existence de cette pratique immonde et trop méconnue, les agents trouveront facilement, grâce à Zhom et à Google Images…

COMMENT ROULER UN ŒUF SUR LE DOS D’UN BÉBÉ


Je vous laisse, on sonne à la porte…
Quoi, déjà la Gendarmerie? Quelle efficacité!

La rubrique théologique

Image
Le mystère de la transsubstantiation expliqué aux mongols

Par le père Bernard de Brienne, dominicain


« Ceci est mon sang, ceci est mon corps… »

Cher petit ami. La transsubstantiation, c’est la conversion de la substance du pain en la substance du corps du Christ, et celle du vin en le sang du Christ. Plusieurs se demandent : « Mais, lorsque je mange des hosties, suis-je VRAIMENT en train de manger le CORPS DU CHRIST? » La réponse est oui. Lorsque tu manges des hosties, tu manges VRAIMENT un bout de notre seigneur Jésus. Prenons un exemple simple : Lorsque tu manges des pizzas- pochettes, tu sais que tu ingurgites des aliments. Le corps du Christ est VRAIMENT DANS l’hostie, de la même manière que le stuff bizarre qui goûte la marde est VRAIMENT DANS la pizza-pochette. L’eucharistie n’est pas qu’un « rite symbolique.» Quand tu manges des hosties, TU MANGES JÉSUS. Jésus EST PRÉSENT DE CORPS dans l’hostie, tout comme le stuff bizarre qui goûte la marde EST PRÉSENT PHYSIQUEMENT dans la pizza-…

ANNONCE PERSONNELLE # 16

Image
"Messieurs…
Je suis facilement repérable sur la photo ci-jointe puisque je suis la femme qui émince un oignon sur la même photo (celle qui fait comme "euaé" avec la bouche.)

Toc! Toc! Coucou! Oui, c’est moi merci!

Bonjour. Je suis une jeune maman d’uniquement 41 ans avec un emploi à temps stable dans le domaine des éléments composites, 5 enfants troublants et deux divorces en cours martiale, alors je n’ai pas une seconde de ma vie à te consacrer. C’est ainsi que l’homme que je recherche sera toujours entièrement occupé à autre chose du matin au soir, comme travailler sans trêve à 100%, me masser les pieds entièrement sur commande et réussir ma recette de vietnamien à tout bout de champ. Je quête un professionnel qui voue son âme totale à la responsabilité des obligations et qui est habilité à me faire du chi tsu. L’homme idéal connaît le nom d’un vin ample, il est capable d’accrocher un beau cadre du 2e siècle, il se possède une culture telle que la biographie de la littér…

Photo-roman à une seule image

Image
Photo-roman à une seule image (théâtre d’été.)

« Cré Fabienne! »



Avec Fabienne et Marcel


"Regarde, Marcel, regarde!



-C’est quoi, ça?


-Regarde, je te dis!


-Je regarde, je regarde! Mais c’est quoi c’t’affaire-là?


-Bin, regarde! Maudit coq l’œil!


-Je peux pas la manquer, calice! Je l’ai dans face! C’est quoi?!


-Regarde comme il faut, Marcel, regarde!


-Vas-tu arrêter de me niaiser, sacrament?! C’est QUOI?!


-Mais regarde!


-Je fais rien que ça, tabarnak! C’EST QUOI, BÂTARD?!


-Bin, regarde, épais! REGARDE!


-Es-tu après capoter, calice? Vas-tu me dire c’est quoi ce maudit cossin-là?


-Regarde! Regarde!


-Hey! Crisse de tête folle! As-tu fini d’me faire chier?


-Regarde! Touches-y! Regarde!


-J’y touche, j’y touche! Tu vois bin que j’y touche! MAIS C’EST QUOI, HOSTIE DE MALADE! C’EST QUOI?!


-Touches-y! Vieux cave! Regarde! Touches-y Tu vois?


-Attends… Attends… Je commence à comprendre…


-Bon!


-Ok! Là je comprends! Ok!


-Y était temps!


-Cré Fabienne!


FIN (rires à gorges déployées, foules en délire, émeutes etc.)

Journal d'un tueur potentiel (extraits)

Image
Traumatisé par l’Affaire Dawson, Zhom s’est précipité sur l’Internet en quête d’informations générales sur la détresse des jeunes hommes « marginalisés » et de quelques photographies de lesbiennes gothiques posant nues. Au hasard de mes recherches, entre deux documents sur la mode Goth et trois images de la délicieuse « Malinka, la nièce du vampire », je suis tombé sur un site personnel assez troublant dont voici quelques extraits :


David F.
Journal d’un tueur potentiel (extraits)


4 octobre 2003
« Toutes des putains. Surtout Nancy, qui m’a fait une vraie scène de salope alors que j’essayais seulement de lui mordre un coude à la cantine. Pour cela, elle devra périr. »

12 novembre 2003
« J’aime mon nouvel imperméable en cuir noir avec huit poches. Je le huile tous les matins. Il est très pratique pour dissimuler mon 12, mon AK-47, mon UZI, mon I-POD, mon Anal-Plug, mes figurines Lord of the Rings, ma doudou Marilyn Manson et mon chaton Belzébuth. Demain, avant d’aller éliminer des gens, j’ira…

AUTRE TÉMOIGNAGE VIBRANT

Image
« Bonjour. Quand je vais être assez grand, mon but est de tuer mes amis grâce à l’aide d’un pistolet révolver et d’évoluer. Je trouve qu’il faut tuer des gens à cause de la société tout en évoluant. Tous ceux qui me traitent de tapette vont être tués à un moment donné avec une arme, surtout Francis qui me traite de tapette grâce à la société. Je capote sur la musique de la violence genre des jeux vidéo pour arriver à tuer des gens dans 4 ou 5 ans et évoluer, surtout Francis. Je vais entrer dans une école pour tuer des sportifs qui m’a traité de tapette quand j’étais petit pour évoluer. Les sportifs vont attraper la mort car je vais obtenir un droit de fusil pour tuer Francis (et Steve.) Les filles qui disent que je suis une tapette vont mourir en même temps car c’est la société. Les professeurs qui me donnent des notes je vais les tuer avec l’aide de mon arme également afin d’évoluer. J’ai le droit de tuer parce que la société est méchante et parce que les sportifs me traitent de tap…

LET'S GET PISSED (THE ULTIMATE EDITION)

Image
(Photo ci-dessus : Trois hostie de niaiseuses autour d’un calice de casse-tête de tigre à marde)

Zhom est un branleur. Il ne sait pas du tout ce qu’il veut ni où il va, mais il sait précisément tout ce qu’il ne veut pas et où exactement il n’ira jamais. C’est une question d’hygiène mentale, il faut faire le tri, il faut sortir les cochonneries. Au fond, ce Jour des vidanges n’est rien d’autre qu’un puissant laxatif pour l’esprit. Voici donc, pour rien…



101 choses que vous ne trouverez jamais au Jour des vidanges

1- Une licorne
2- Leonard Cohen
3- Une affiche des « Restaurants du cœur »
4- Un saumon aux olives
5- Un buste de Molière
6- Mes nouveaux souliers
7- Philippe Sollers
8- Un bouquet garni
9- Le World Trade Center
10- Achille Talon
11- Un kilo de safran
12- Aristide Bruant
13- Une besace
14- Un pèse-personne
15- Les correspondances de George Sand
16- Cincinnati
17- Une ambassade
18- Un propos pertinent
19- L’adresse d’un salon de bronzage
20- Une aquarelle de Borduas
21- Une loutre
22- La Terre de Baff…

"Le Jour des vidanges" For Dummies...

Image
HOW TO MAKE YOUR OWN DAMN « JOUR DES VIDANGES »
Traslation simultanée pour les francofrogs


IN 3 EASY STEPS
(Dans 3 marches aisées)

AS EASY AS “DO RE MI”
(Facile tel que Do Ré Mi)

STEP ONE : LOOK FOR SOME FUCKIN’ DULL PICTURES ON THE INTERNET (GOOGLE IMAGES)
-Take your time, be scrupulous and keep searching for HOURS until you find THE DULLEST picture imaginable (see picture above)
Key words for research: Any word.
(Regarde pour quelques hosties de photos plates sur l’interface (Google Images) Obtiens ton temps, sois scrupules et cherche des heures pour trouver l’hostie de photo plate imaginative (voir image ci-au dessus)
Mots clés : Des mots


STEP TWO : SIT BACK, RELAX, TAKE A FEW BEERS AND MEDITATE ON THE PICTURE YOU HAVE FOUND. WITHIN A FEW HOURS YOU’LL HAVE AN ILLUMINATION (SORT OF)
(Assis-toi en arrière, relax, obtiens quelques bières et meditation sur la photo. Dans des heures, tu obtiens un genre d’illumination, comme.)


STEP THREE : WRITE YOUR STUPID COMMENTARY
-Do…