Friday, September 21, 2012

GRANDE VENTE DE CHOSES


GRANDE VENTE DE CHOSES PAS-TROUVABLES

CI-DESSUS, UN PORTRAIT PHOTOGRAPHIQUE DU JEUNE REGINALD

ITEM 1 : DES POILS DE STEVE FISET
Saveurs : safran, pubis, sable chaud
Ce poil vintage de 1973 a été retrouvé, miraculeusement conservé en étui « abri-sec » dans ma Camaro je t'emmènerai sur tous les chemins d'été, dans ma Camaro je t'emmènerai à San Francisco.

ITEM 2 : LE PISTOLET « CELA SUFFIT. »
Cette arme à feu illégale vous permettra de mettre fin à vos jours en faisant beaucoup du bruit. Une balle dans la tête et... « CELA SUFFIT. » Le pistolet est fabriqué en forme de Bruce Willis et quand la balle fait exploser la tête, tes proches sauront que POUR TOI, CELA SUFFIT.
Saveurs disponibles : Fenouil, Sauge, Bruce Willis.

ITEM 3 : DILDO POUR NOURRISSON
Format : Trop gros
Saveurs : Algue, hareng, câpre
Grâce à cette invention révolutionnaire, le nourrisson sera apte, seul, par le biais du ludisme actif dans son « bassin de joie » ou dans sa « cage d'amour » à faire l'expérience intime des affres physiques et psychologiques du viol inhumain-cruel. Avec le procédé de « saveur insolite », bébé pourra également s'initier, par voie orale, à la terreur gustative inhumaine-cruelle de certains mets « exotiques. » Ainsi préparé à moult traumatismes, l'enfant affrontera sans trop de difficulté cette longue série de chocs et de désillusions que constitue l'existence humaine.

ITEM 4 : LA LITIÈRE DE CTHULHU
Format : Stade Olympien
Saveur : Abîme du temps
Le jeune Reginald (voir photo) après deux jours de fouilles archéologiques intensives, a découvert des restes d'excréments fossiles (coprolithes) derrière la laveuse-sécheuse chez ses parents. Puis, après enquête, a compris que la maison au complet, et toutes les demeures de son quartier (St-Roch à Québec) étaient fabriquées de cette matière. Ces coprolithes précéderaient l'avènement des premiers sauriens sur la planète Terre. Reginald croit qu'il s'agit du « caca pétrifié des Grands Anciens. » Laisse faire.

ITEM 5 : LE LIVRE INTÉRESSANT
Titre : L'Unique Raison d'être
Auteur : Rick
Format : Trop gros

ITEM 6 : UNE PHOTO DE CHOSTAKOVITCH NU
Cette photographie, prise en 1920, a été retrouvée dans la Camaro de Steve Fiset un demi siècle plus tard à San Francisco. Elle appartenait à Maximilien Steinberg mais tu t'en crisses. Tu ne connais rien. Je t'aimais, pourtant. Oui, je t'aimais d'un amour simple, pudique, quand soudain... Les monstres!


Saturday, September 08, 2012

LA POLITIQUE VUE PAR...



Oui, le JOUR DES VIDANGES passe une fois de plus le micro à la plèbe. Voici donc :


LA POLITIQUE VUE PAR...
Léonard Schmitz, 8 mois
« Ra. Bu. Ga. Gu. Ri. Aa. Aa. Pu. Dans ce pays qui n'en est pas un et qui n'est à personne, vous me pressez d'offrir un point de vue « rafraîchissant » sur ce que vous appelez « la chose politique. » Étant donnés mon jeune âge et mon peu de santé (j'émerge à peine d'un incubateur), je ne puis rien proposer qui soit cohérent. À mes yeux, l'univers entier est encore une extension de mon être. Il n'y a aucune différence entre vous et moi. Ga. Mu. Da. Da. Hier, j'ai vomi. »

LA POLITIQUE VUE PAR...
Sandra, pute 
« Allo! Durant mes loisirs, je construis des rideaux en macaronis coloriés pour l'entrée de ma cuisine. Quand j'entre dans ma cuisine, je passe à travers les lianes de macaronis, cela fait un bruit sec, « ke-chlik, ke-chlik, ke-chlik » et cela me fournit la tranquillité nécessaire. Ke-chlik. La politique est un sujet différent. Je suis contre la démocratie. Je rêve à la venue d'un tyran sanguinaire qui éliminerait les races. Ke-chlik, ke-chlik. Bonne journée! »

LA POLITIQUE VUE PAR...
Un trapèze isocèle
« KKKKKKZZZZZZZZ Mes deux bases ont la même médiatrice, et celle-ci constitue mon axe de symétrie. ZZZZZXXXXZX. Je ne m'intéresse pas à la politique et je m'abstiens de voter. Je préfère regarder en boucle, inlassablement, le même épisode de « Chez Denise» pour l'éternité, l'éternité, ternité, ernité, rnité, nité, ité, té, é... WWWWZZZXXXX. »

LA POLITIQUE VUE PAR...
Jean-Marcel Trudeau, vieux prof marxiste de l'UQAM, avec barbe-en-collier et veston marron.
« On me demande de définir, en un minimum de mots, la « politique. » Vaste sujet, d'autant plus qu'il ne faut pas confondre, évidemment, LA politique et LE politique. Je me bornerai donc ici à parler de certains évènements récents, ce fameux « printemps érable », précisément. Les mouvements étudiants impliqués dans cette longue grève (certains parlent plutôt d'un boycott) auront changé la donne sur le plan politique. De toutes jeunes femmes, qui pourraient être ma fille (Noémie-Fée), pratiquement nues, ne portant que des petits carrés de coton rouge pour camoufler leurs mamelons, cela frappe l'imagination. J'y pense et je bande comme un kid. J'ai une hostie de grosse graine! Au revoir! »



Wednesday, September 05, 2012

LE TÉMOIGNAGE CITOYEN


IL FAUT VOTER CAR IL LE FAUT
Témoignage (vibrant) de Daniel « Lui, là »

         "Allo. Celui ou celle qui n'exerce pas son devoir démocratique de citoyen ne mérite pas d'être admis au grand forum de la Cité des gens humains. Il doit se taire et accepter d'être personne. Il faut voter, sinon on n'existe pas en tant que vivant dans le cadre d'une vie sociétale humaine. J'ai un exemple à donner et le voici. L'autre jour je disais à un proche de mon entourage, un individu « de merde » qui fume des « battes » en se « crossant la poche » Je lui disais : « Oui, il te faut aller voter, frère, tu dois voter, oui, vote, frère, vote, il le faut, vas-tu te rentrer cela dans la tête mon hostie de sacrement de tabernacle?! » Mes mots ont eu le don de le faire surprendre! Il s'est senti insulté et a voulu m'esquisser un « coup de poing. » Je me suis esquissé moi-même et mon ami a frappé ledit poing sur un grand vase cyclopéen rempli de matières sulfuriques inconnues, causant sa souffrance immédiate. Son poing fondait sous son regard. Pris de colère, il s'empara d'un couteau à ciment avec sa deuxième main pour me le rentrer dedans, mais j'esquissai le couteau avant de le lui rendre par devers son intestin. Mon ami a eu un geste pour reculer mais une plaque de métal acéré a fini par avoir raison de sa face. J'ai esquissé plusieurs coups de plaque sur son cerveau en pleurant les larmes de ma vie, car mon ami était mon seul. Je l'aimais plus que ma mère de trois enfants. Je versai des larmes jusqu'à m'endormir pendant que mon ami agonisait en son sang. Tout cela n'aurait su se produire avec l'amour du vote. Passée cette anecdote tragique, je trouve maintenant réconfort en la présence de Prou-Prou, le fameux chat domestique conçu pour l'homme triste et québécois."
-Daniel « Lui, là »