Monday, October 27, 2008

LE COURRIER DU "SEXUAL" # 1

Le courrier du "sexual"
Message par : Gonzague Waters, chaussures.


« Houlà! Je m’appelle Gonzague Waters et j’opère, peu ou prou, une mercerie de souliers à Saint Étienne en tant que collaborateur spécifique du remplissage de chaussures pour autrui. Je suis légèrement « alchimiste » d’un côté sur le bord durant mes loisirs (selon moi et Rebecca O’Bryan.) Mais l’alchimie ectoplasmique du jeu Grey Goo VII ne change rien au fait que je travaille stable et que je maintiens le rythme de vie tambour au vent. Mon dilemme est de nature intimiste et sexuelle, plutôt, comme qui dirait, ou autrui. Voici : je sors avec une fille, peu ou prou, qui se présume Rebecca O’Bryan de son aveu. Mais son vrai nom n’est pas celui-ci puisqu’elle s’appelle quelqu’un d’autre pour protéger l’anonyme (que ce soit Martine, Mélanie ou vice versa.) Rebecca O’Bryan approuve des problèmes d’ordre douloureux sur une échelle de 1 à 10 depuis que je l’eusse pénétrée par voie intestinale à une reprise, peu ou prou, juste pour voir si ça glisse. De plus, également, j’accuse divers petits boutons de type « dégueulasse » à l’interne du pourtour de mon tube pénien. L’odeur qui s’en découle frôle la quintessence ectoplasmique. Comment faire pour que cela n’existe pas? J’attends vos interlocutions peu ou prou. Merci. »



Labels:

Thursday, October 23, 2008

La rubrique super plate du jeudi soir vers onze heures et quart

Mon dernier post a suscité une véritable avalanche de commentaires (plus de quatre) et je crois que mes hordes de fans comprennent enfin mes penchants naturels. Voici donc, en vue d’émoustiller cet immense lectorat avide de sensations
DES PHOTOS D’HUBERT REEVES
Et, pour les plus avertis, dissimulée entre toutes
LA PHOTO D’UN PAQUET DE FEUILLES MOBILES

Réjouissez-vous et faites-vous du bien!






















Thursday, October 16, 2008

RECHERCHE D'EMPLOI

Un jour, prochain ou lointain, je perdrai probablement mon gagne-pain, par manque d’ambition. Aussi devrais-je m’habituer tout de suite à cette odieuse et humiliante corvée qu’est la « recherche d’un emploi. »

Je propose donc ici une petite série de maquettes de couvertures destinées au périodique universitaire FÉMINÉTUDES, publication respectable à laquelle j’offre humblement mes services. Je suis prêt à toutes les formes de responsabilités : Corriger des textes sous pression, imaginer des mises en pages, m’occuper du graphisme, des relations publiques, ranger des papiers, trier des images, faire le secrétaire, le livreur, la mascotte ou, plus généralement, humecter des endroits secs. Je sais, FÉMINÉTUDES ne paie pas. Mais une modique transaction « sous la table » n’est peut-être pas impossible…

Enfin, voici les trois maquettes en question.
Je suis encore en mode exploratoire, ce ne sont que des canevas.
Et les textes de couvertures sont évidemment facultatifs.









Note : Je ne veux surtout pas créer de scandale ou passer pour un sale phallocrate qui n’aurait rien compris des objectifs et des intentions de FÉMINÉTUDES. Alors, oui, je m’excuse : L’une des maquettes contient une œuvre peinte de l’artiste Nathalie Desgens intitulée Femmes vos pleurs purifient le monde. Je ne voudrais pas être accusé de plagiat.










Labels:

Tuesday, October 14, 2008

LE VOTE A GAGNÉ


C'est AUJOURD'HUI pur UN MAINTENAENT!

Monday, October 13, 2008

MON ÉCOEURANT

Je ne voulais pas m’y mêler. De toute façon, aux yeux des gens que la « polémique » intéresse de près ou de loin, j’existe à peine :
Je n’ai pas rapport.
Et ici je réfère évidemment à cela :

http://briseboispatrick.blogspot.com/2008/10/petit-merdeux.html

64 répliques! Et ce n’est pas fini! Rien de mieux qu’un obscur règlement de comptes pour faire grimper la moyenne des commentaires, l’air de s’en crisser. Alors, dans une autre tentative désespérée de me rendre populaire, je m’en prends maintenant, personnellement et directement, à Jim Corcoran, car l’autre jour il m’a volé mes billes et m’a cassé mon grand sabre de bois.
Ça va barder. Je t’attends, Jim.



Jim!




Jim?




Jim???





You’re no fun anymore!




Thursday, October 09, 2008

LE PAMPHLET VIBRANT

Mon pamphlet intitulé

Par Swalt Pute Soub
(Extrait dans sa totalité.)

Photo de couverture : Swalt Pute Soub jonglant dans le gazon subliminal, peinture de Delgado Mendoza XII et quart.


Note : Mon nom n’a jamais cessé de faire rire de moi car ma famille est originaire d’un pays néo-hindou et contient le mot « Soub. » Cela est d’autant plus que je me précise transsexuel atteint de la maladie de Kurt Weil ou Suzanne Jacob. Veuillez s’il-vous-prie éviter d’être sarcastique à son endroit en rigolant de celui-ci ou de ce dernier l’un.


"Ce pamphlet s’insinue par devers le gouvernement Harper dans le but de le protester bigrement je le jure, en concert d’avec les artistes reluctants comme Michel Rivard et divers moult. Continuons de dire à Harper « Plus assez amplement cela suffit! »

Mon métier me permet d’être acteur polymorphe qui exerce son verve culturel autant sur une planche d’été qu’à l’intérieur d’un programme communautaire, comme par exemple l’émission informative et culturelle Que faire à Saint-Étienne, un exemple parmi deux. Mon travail m’autorise également à jongler des ballons métaphoriques dans le contexte du complexe commercial de Saint-Étienne, cela afin d’aiguiser culturellement des impubères. Mon salaire m’oblige à joindre la ceinture par les deux bouts pour mettre du beurre sur la table, et ce n’est pas les coupures de Harper qui vont m’aider à trancher le pain quotidien sur la table (la même.) Beaucoup d’artistes vivent à mon instar dans l’attente du besoin pécuniaire (acheter des comestibles pour rassurer l’estomac etc.) Je veux par la présente associer mon nom d’artiste à ceux et celles qui mettent un point sur la table (une autre) au nom des camarades (es) qui luttent pour exister dans un monde subventionné. Les artistes méritent de s’asseoir pour créer, qu’il s’agisse d’un meuble, d’une saga littérale, d’un cinémascope ou de jongler la liberté à Saint-Étienne ou au « Tibet ».

Faites tel en appuyant, et ne réfléchissez pas avant d’y penser.

Un vote pour Harper est un vote pour lui! Arrêtons que ça continue!
La subvention permet à un artiste comme mon gabarit d’ingurgiter des mets nourriciers, de revêtir de la laine d’hiver et d’aller vers le festival mondial en Écosse ou au « Tibet » pour le faire connaître. Eh! Bien!"


-et c'est signé je signe SWALT PUTE S.





Labels:

Sunday, October 05, 2008

LES JAPONAIS HILARES (concept)


Labels:

Friday, October 03, 2008

ZHOM SUR SON 36

C'est mon anniversaire. Je fais ce que je veux. Voici donc une vieille photo de moi quand j'avais le même âge.


Ah! Ah! Ah! En vérité il s’agit bien d’une œuvre attribuable au peintre hyperréaliste brésilien Delgado Mendoza XII et intitulée Gabriela apprêtant la paella subliminale (oui, subliminale, regardez comme il faut, vous y lirez « LYES » parmi les crevettes.) Selon une petite enquête maison, cet obscur Mendoza XII ne serait nul autre que moi. Mais le doute subsiste. En effet, interrogé au téléphone par un journaliste qui ne désire plus garder l’anonymat, je n’étais même pas là. Faites ce que vous voulez aussi.