Sunday, September 24, 2006

WAKE UP SUCKERS!

Eh! Mes petits mongols! Je quitte ces plates terres pour conquérir Paris (en une semaine, j’aurai amplement le temps.)

« Mais que va faire Zhom dans la ville lumière?», s’interroge la plèbe. Zhom va à Paris dans l’unique but de FAIRE CHIER tous ceux parmi vous qui n’ont pas les moyens d’y aller. Oui vous, les DÉMUNIS, les ÉTUDIANTS, les CHARGÉS DE COURS, les ÉCRIVAINS SUBVENTIONNÉS, les petits SURNUMÉRAIRES et autres BESOGNEUX SOUS PAYÉS (sans compter les ASSISTÉS SOCIAUX, mais dans mon livre ces gens-là, cette raclure de poubelle, ne mérite même pas qu’on en parle.) Arrêtez donc de vous plaindre et faites comme Zhom : SOYEZ NÉS RICHES. Ou alors retroussez vos manche et GET A REAL JOB. Le maire Gendron a raison : Le Québec est un nid de pleutres dociles et facilement contentés, comme des vaches à lait, capables d’endurer les pires traitements tant qu’on leur donne leur ration de moulée. Le secret de ma réussite? La lecture et l’écoute minutieuses et approfondies de l’œuvre intégrale de ANTHONY ROBBINS, le motivateur numéro un aux États-Unis. « The Power to Shape Your Destiny », “Awake the Giant in You” et « Get the Edge » ont changé ma vie. Avant, j’étais comme vous, une larve gluante et rampante, sans autre ambition que de se nourrir des bouts de merde laissés par les autres, par ceux qui ont réussi. À présent, JE fournis la merde pour ces mêmes vermines, et je m’en trouve bien. Pensez à moi, pensez au couple royal Zhom et Lady, confortablement calés dans un immense lit duveteux d’un hôtel 4 étoiles, pendant que vous ferez réchauffer votre soupe Campbell...

De retour bientôt, que vous le vouliez ou non…

Thursday, September 21, 2006

LET'S GET PISSED # 9868

Un jour prochain, c'est certain, tel ou tel internaute aux mœurs bizarres tapera sur l’indispensable moteur de recherche Google Images les mots suivants, entre guillemets pour plus d’efficacité : « Comment rouler un œuf sur le dos d’un bébé. » Cet internaute mystérieux aboutira comme par magie au Jour des vidanges...
Malgré tout ce qu’on raconte à propos des limites de la liberté d’expression, je demeure convaincu que cet outil de communication qu'est le blogue, en son état actuel, est une source d’information illimitée pour les braves policiers. Ainsi, dans 3 ou 4 ans, quand la GRC enquêtera sur l’existence de cette pratique immonde et trop méconnue, les agents trouveront facilement, grâce à Zhom et à Google Images…

COMMENT ROULER UN ŒUF
SUR LE DOS D’UN BÉBÉ


Je vous laisse, on sonne à la porte…
Quoi, déjà la Gendarmerie? Quelle efficacité!

Labels:

Tuesday, September 19, 2006

La rubrique théologique

Le mystère de la transsubstantiation expliqué aux mongols

Par le père Bernard de Brienne, dominicain


« Ceci est mon sang, ceci est mon corps… »

Cher petit ami. La transsubstantiation, c’est la conversion de la substance du pain en la substance du corps du Christ, et celle du vin en le sang du Christ. Plusieurs se demandent : « Mais, lorsque je mange des hosties, suis-je VRAIMENT en train de manger le CORPS DU CHRIST? » La réponse est oui. Lorsque tu manges des hosties, tu manges VRAIMENT un bout de notre seigneur Jésus. Prenons un exemple simple : Lorsque tu manges des pizzas- pochettes, tu sais que tu ingurgites des aliments. Le corps du Christ est VRAIMENT DANS l’hostie, de la même manière que le stuff bizarre qui goûte la marde est VRAIMENT DANS la pizza-pochette. L’eucharistie n’est pas qu’un « rite symbolique.» Quand tu manges des hosties, TU MANGES JÉSUS. Jésus EST PRÉSENT DE CORPS dans l’hostie, tout comme le stuff bizarre qui goûte la marde EST PRÉSENT PHYSIQUEMENT dans la pizza-pochette. Tu t’interroges : « Mais, au nombre d’hosties mangées depuis des siècles, il ne doit plus rester grand-chose du corps de Jésus? » Rassure-toi, le corps du Christ NE COMMENCE NULLE PART ET NE FINIT JAMAIS. Le corps du Christ est un BUFFET À VOLONTÉ. Il y en aura toujours, jusqu’à la fin des temps, de la même manière qu’il y aura TOUJOURS du stuff bizarre qui goûte la marde et des pizzas-pochettes jusqu’à la fin des temps...


Labels:

Sunday, September 17, 2006

ANNONCE PERSONNELLE # 16

"Messieurs…
Je suis facilement repérable sur la photo ci-jointe puisque je suis la femme qui émince un oignon sur la même photo (celle qui fait comme "euaé" avec la bouche.)

Toc! Toc! Coucou! Oui, c’est moi merci!

Bonjour. Je suis une jeune maman d’uniquement 41 ans avec un emploi à temps stable dans le domaine des éléments composites, 5 enfants troublants et deux divorces en cours martiale, alors je n’ai pas une seconde de ma vie à te consacrer. C’est ainsi que l’homme que je recherche sera toujours entièrement occupé à autre chose du matin au soir, comme travailler sans trêve à 100%, me masser les pieds entièrement sur commande et réussir ma recette de vietnamien à tout bout de champ. Je quête un professionnel qui voue son âme totale à la responsabilité des obligations et qui est habilité à me faire du chi tsu. L’homme idéal connaît le nom d’un vin ample, il est capable d’accrocher un beau cadre du 2e siècle, il se possède une culture telle que la biographie de la littérature, m’initie au golf équestre, aux problèmes politiques intercontinentaux, à l’orchestre symphonique, aux mystères de la biophysique, à l’opéra équestre, aux animaux sauvages comme le guépard central, à l’harmonie des sphères cosmiques, et au partage domestique de la vaisselle à faire, toujours à faire, toujours à faire, la vaisselle. J’ai l’air exigeante mais ce n’est qu’un air que j’ai. Dans mon quotidien je tolère facilement un homme propre et lessivé qui a au moins son âge, qui ne boit aucune goutte, qui ne fume nulle part sous aucune situation, qui n’arbore pas la barbichette sale, qui s’enlise de parfum, qui entretient une garde-robe compétente, qui observe la télé rarement et avec moi, qui ne va pas recourir à l’érotisme pour s’assouvir, qui me surprend inlassablement de rigolade, qui reste debout sur ses lauriers qui me comble romantiquement, et qui ne me demande jamais de réduire ma médication psychiatrique (j’ai souffert d’aliénation sociale après une crise de démence agoraphobe au Mail Champlain en 2005)
Cet homme est-il une existence? À toi de t’en prouver."


-Marie Mylène Nolin, mère hyperactive qui bouge et monoparentale

PS : Si tu t’appelles Gildor Shields ou Pierre-Luc Maltais, je refuse, car c’est le nom de mes deux ex-maris, et je ne veux pas que ce soit eux.

Labels:

Saturday, September 16, 2006

Photo-roman à une seule image

Photo-roman à une seule image (théâtre d’été.)

« Cré Fabienne! »



Avec Fabienne et Marcel


"Regarde, Marcel, regarde!



-C’est quoi, ça?


-Regarde, je te dis!


-Je regarde, je regarde! Mais c’est quoi c’t’affaire-là?



-Bin, regarde! Maudit coq l’œil!


-Je peux pas la manquer, calice! Je l’ai dans face! C’est quoi?!


-Regarde comme il faut, Marcel, regarde!


-Vas-tu arrêter de me niaiser, sacrament?! C’est QUOI?!


-Mais regarde!


-Je fais rien que ça, tabarnak! C’EST QUOI, BÂTARD?!


-Bin, regarde, épais! REGARDE!


-Es-tu après capoter, calice? Vas-tu me dire c’est quoi ce maudit cossin-là?


-Regarde! Regarde!


-Hey! Crisse de tête folle! As-tu fini d’me faire chier?


-Regarde! Touches-y! Regarde!


-J’y touche, j’y touche! Tu vois bin que j’y touche! MAIS C’EST QUOI, HOSTIE DE MALADE! C’EST QUOI?!


-Touches-y! Vieux cave! Regarde! Touches-y Tu vois?


-Attends… Attends… Je commence à comprendre…


-Bon!


-Ok! Là je comprends! Ok!


-Y était temps!


-Cré Fabienne!



FIN (rires à gorges déployées, foules en délire, émeutes etc.)



Labels:

Friday, September 15, 2006

Journal d'un tueur potentiel (extraits)


Traumatisé par l’Affaire Dawson, Zhom s’est précipité sur l’Internet en quête d’informations générales sur la détresse des jeunes hommes « marginalisés » et de quelques photographies de lesbiennes gothiques posant nues. Au hasard de mes recherches, entre deux documents sur la mode Goth et trois images de la délicieuse « Malinka, la nièce du vampire », je suis tombé sur un site personnel assez troublant dont voici quelques extraits :


David F.
Journal d’un tueur potentiel (extraits)



4 octobre 2003
« Toutes des putains. Surtout Nancy, qui m’a fait une vraie scène de salope alors que j’essayais seulement de lui mordre un coude à la cantine. Pour cela, elle devra périr. »

12 novembre 2003
« J’aime mon nouvel imperméable en cuir noir avec huit poches. Je le huile tous les matins. Il est très pratique pour dissimuler mon 12, mon AK-47, mon UZI, mon I-POD, mon Anal-Plug, mes figurines Lord of the Rings, ma doudou Marilyn Manson et mon chaton Belzébuth. Demain, avant d’aller éliminer des gens, j’irai m’acheter des nouvelles lunettes fumées, des Doc Martens et un T-shirt «DIE YOU SCUM » (et une brioche à la cannelle au Second Cup.) »

3 janvier 2004
« Personne ne se rend compte que les sportifs sont une plaie. Hier, j’ai vu un gros taupin avoir du plaisir avec ses amis dans un bar. Je l’ai espionné pendant des heures, caché dans un buisson en habit de camouflage.. Après deux bières, il est allé rejoindre Nancy chez elle et je suis certain qu’ils ont fait l’amour. Quel monde répugnant! »


16 février 2004
« Mon seul ami a fait une remarque à propos de ma nouvelle coupe de cheveux. Il a dit : « Eh! T’es-tu fait couper les cheveux? » Pour cela, il devra périr. »

7 juillet 2004
« Je n’en peux plus. Les parents sont tous des salauds. Hier vers 3h du matin, mon père a interrompu mes incantations diaboliques aux « Grands Anciens », prétextant que la musique l’empêchait de dormir et qu’il devait se lever très tôt pour « travailler. » En plus, me trouvant nu et maculé de sang et de plumes de poulet, mon père a détourné le regard avec dégoût. J’ai eu beau lui dire que le death metal devait être écouté très fort pour produire des effets, il s’est contenté de hocher la tête en disant : « Oui, oui, mais peux-tu baisser un peu le volume? » Pour cela, il devra périr (ma mère aussi devra périr, elle qui a fait rétrécir mon chandail « Killing People For Fun» au lavage. Pour la punir, je sodomiserai sa perruche. À 28 ans, j’ai quand même droit à un peu de respect et d’intimité!) »

9 août 2004
« Depuis qu’il travaille aux relations publiques, mon seul ami renie la mode gothique. Il dit qu’il « n’a pas le choix », qu’il ne « peut pas s’habiller en vampire urbain dans les bureaux d’accueil de Bell Canada. » Mais on a toujours le choix. C’est une question d’honneur. Les gens qui n’ont aucun code d’honneur et qui ne s’habillent pas en vampires urbains méritent de périr. D’ailleurs tous ces preps qui trouvent que Marilyn Manson a l’air un peu bizarre méritent également un sort terrible (massacre total à la hache.) »

7 septembre 2004
« Les femelles sont stupides. Elles s’achètent des sacs Gucci. Elles n’ont qu’un but : Baiser avec quelqu’un d’autre que moi. Elles ne comprennent rien à ma fragilité, à ma tendresse, et c’est pour cette raison qu’elles doivent mourir atrocement demain. »


(Fort heureusement, David F. n’a jamais exécuté ses plans diaboliques. Aujourd’hui il est technicien chez Illico et s’est marié vite fait à une jeune stagiaire japonaise, Lim, aimable et docile, qui rit tout le temps de ses jokes plates, qui porte un T-shirt « Cherry Pop », une jupette à carreaux, des chaussettes blanches et qui fait très bien semblant d’avoir un peu mal quand il la baise, pour lui faire croire qu’il a un très gros pénis.)




Labels:

Thursday, September 14, 2006

AUTRE TÉMOIGNAGE VIBRANT

« Bonjour. Quand je vais être assez grand, mon but est de tuer mes amis grâce à l’aide d’un pistolet révolver et d’évoluer. Je trouve qu’il faut tuer des gens à cause de la société tout en évoluant. Tous ceux qui me traitent de tapette vont être tués à un moment donné avec une arme, surtout Francis qui me traite de tapette grâce à la société. Je capote sur la musique de la violence genre des jeux vidéo pour arriver à tuer des gens dans 4 ou 5 ans et évoluer, surtout Francis. Je vais entrer dans une école pour tuer des sportifs qui m’a traité de tapette quand j’étais petit pour évoluer. Les sportifs vont attraper la mort car je vais obtenir un droit de fusil pour tuer Francis (et Steve.) Les filles qui disent que je suis une tapette vont mourir en même temps car c’est la société. Les professeurs qui me donnent des notes je vais les tuer avec l’aide de mon arme également afin d’évoluer. J’ai le droit de tuer parce que la société est méchante et parce que les sportifs me traitent de tapette et parce que les filles couchent avec Francis (et Steve) au lieu de moi à 12 ans. La société dit que je suis dyslexique et une tapette. C’est pour cette raison que j’écoute de la violence en attendant de tuer et d’évoluer. L’autre jour, Francis est arrivé pour me dire que j’étais une tapette dyslexique, et c’est pour cette raison que la mort lui arrivera avec une carabine (et Steve.) Linda sa blonde sera tuée pour des raisons, ainsi que Mélanie que je vais tuer à la cantine. La société est obligée de me faire tuer à cause des sportifs Francis. Je trouve que c’est une bonne idée pour évoluer. Merci. »

-Sébastien Forget

Labels:

Tuesday, September 12, 2006

LET'S GET PISSED (THE ULTIMATE EDITION)


(Photo ci-dessus : Trois hostie de niaiseuses autour d’un calice de casse-tête de tigre à marde)

Zhom est un branleur. Il ne sait pas du tout ce qu’il veut ni où il va, mais il sait précisément tout ce qu’il ne veut pas et où exactement il n’ira jamais. C’est une question d’hygiène mentale, il faut faire le tri, il faut sortir les cochonneries. Au fond, ce Jour des vidanges n’est rien d’autre qu’un puissant laxatif pour l’esprit. Voici donc, pour rien…



101 choses que vous ne trouverez jamais au Jour des vidanges

1- Une licorne
2- Leonard Cohen
3- Une affiche des « Restaurants du cœur »
4- Un saumon aux olives
5- Un buste de Molière
6- Mes nouveaux souliers
7- Philippe Sollers
8- Un bouquet garni
9- Le World Trade Center
10- Achille Talon
11- Un kilo de safran
12- Aristide Bruant
13- Une besace
14- Un pèse-personne
15- Les correspondances de George Sand
16- Cincinnati
17- Une ambassade
18- Un propos pertinent
19- L’adresse d’un salon de bronzage
20- Une aquarelle de Borduas
21- Une loutre
22- La Terre de Baffin
23- Le point G
24- L’ONU
25- Des sables bitumineux
26- Des cèpes
27- La Tamise
28- Christian Mistral
29- Du coton pur
30- Des indices boursiers
31- Le salut
32- Michel Courtemanche
33- Du fumier de mouton
34- Mon dossier criminel
35- Une planche à repasser
36- Le Nil
37- Le numéro de téléphone d’Anne Archet
38- Un arquebusier
39- Des élastiques multicolores
40- Simon Leys
41- Des radicaux libres
42- Une vesse de loup
43- Paul Toutant
44- Une chapelle (ardente)
45- Un gosier (sec)
46- Le Graal
47- Un proverbe corse
48- Mon oreiller favori
49- L’île Sainte-Hélène
50- Une recette de coq à l’âne
51- Pinocchio
52- Le guide alimentaire canadien
53- Geneviève Rioux
54- Une solution qui correspond à vos besoins
55- Les annaux de Saturne
56- Siouxie & The Banchees
57- Des oligo-éléments
58- Une citation de James Ellroy
59- Une clé à molette
60- René-Richard Cyr (sec)
61- Une rampe d’escalier en fer forgé
62- Des ateliers de jardins intérieurs
63- Le pergélisol
64- Un clou de girofle
65- Quelqu’un qui découpe du carton
66- Des fourreaux de sangles
67- Du pain universel Naan
68- Un outil linguistique
69- Dolores Claman
70- Un eucalyptus géant
71- Des vrilles
72- Un laminé de Matisse
73- Mon psychologue
74- La sacoche de Lady Guy (ardente)
75- Des faits saillants
76- Un train d’enfer
77- Des conseils pour rester mince
78- Un bain-marie
79- Paul Eluard
80- Des câbles coaxiaux
81- Une fricassée de pleurotes
82- Un viol collectif
83- Le Roi Soleil
84- Des dividendes
85- Du temps
86- Des pastilles aux agrumes
87- Une colposcopie
88- Un arc-en-ciel
89- Un poster de Poltergeist II
90- Un mont de Vénus
91- Une cause
92- La sacoche de Patrick Brisebois
93- Un fétiche africain
94- Un trèfle à quatre feuilles
95- Un axe décisionnel
96- Une notice biographique de N.Kofi Annan
97- L’éloge de l’effort
98- Le Cercle des bénévoles du Musée des beaux arts
99- Mon premier chat (Ti-Brun)
100- Un humidificateur d’air
101- Georges Perec



(Jeu extrêmement amusant, « Cherchez l’erreur » : Trouvez l’intrus dans cette liste et courrez la chance
.)

Labels:

Friday, September 08, 2006

"Le Jour des vidanges" For Dummies...

HOW TO MAKE YOUR OWN DAMN
« JOUR DES VIDANGES »
Traslation simultanée pour les francofrogs


IN 3 EASY STEPS
(Dans 3 marches aisées)

AS EASY AS “DO RE MI”
(Facile tel que Do Ré Mi)

STEP ONE : LOOK FOR SOME FUCKIN’ DULL PICTURES ON THE INTERNET (GOOGLE IMAGES)
-Take your time, be scrupulous and keep searching for HOURS until you find THE DULLEST picture imaginable (see picture above)
Key words for research: Any word.
(Regarde pour quelques hosties de photos plates sur l’interface (Google Images) Obtiens ton temps, sois scrupules et cherche des heures pour trouver l’hostie de photo plate imaginative (voir image ci-au dessus)
Mots clés : Des mots


STEP TWO : SIT BACK, RELAX, TAKE A FEW BEERS AND MEDITATE ON THE PICTURE YOU HAVE FOUND. WITHIN A FEW HOURS YOU’LL HAVE AN ILLUMINATION (SORT OF)
(Assis-toi en arrière, relax, obtiens quelques bières et meditation sur la photo. Dans des heures, tu obtiens un genre d’illumination, comme.)


STEP THREE : WRITE YOUR STUPID COMMENTARY
-Don’t try to be sincere, intense or cool. Don’t even try to be really funny.
(Écris ton commentaire épais. Ne sois pas honnête, intense ou sympathique. Ne sois même pas drôle vraiment.)

FINALLY : MASTURBATE VIOLENTLY
(Masturbe violemment finalement)


Wednesday, September 06, 2006

THE RETURN OF THE PHOTO-ROMAN À UNE SEULE IMAGE


With : Artoo & Threepio




“Beep?

-What?

-Beep?

-What do you mean “homosexual?”

-Beep! Beep?

-How could I be “homosexual” you idiot? I’m a fucking robot!

-Beep? Beep?

- “Robosexual?” What the hell are you talking about?

-Beep! Beep!

-Yeah! I like you too but… I like you as a friend.

-Beep? Beep?

-No, I’m not IN LOVE with you! Jesus! You’re just a fucking droid!

-Beep! Beep!

-I told you! There’s no such thing as « robosexuality » you dumb ass! ROBOTS JUST DON’T FUCK!

-Beep!

-No they don’t.

-Beep?

-They just don’t.

-Beep! Beep? Beep!

-Boba Fett is not a robot, you moron! And he doesn’t fuck anyway. Everybody knows that! Boba was created on the planet
Kamino and raised as Jango Fett natural son, not undergoing the growth acceleration process applied to the Clone Army. Trained in the ways of the Mandalorians, he grew up to be a bounty hunter feared and dreaded throughout the galaxy, known for his subtle and cunning moves tracking down his prey. Fett commonly worked for the crime lord Jabba the Hutt, and held associations with Darth Vader… Ask anybody…

-BEEP! BEEP!

-Stop making this annoying “Beep” noise and keep rolling!
We’ll miss the Gay Pride Parade at Jabba’s


The end

Labels:

Monday, September 04, 2006

CES CHOSES QUI EXISTENT...(PRESQUE...)

Tel qu’annoncé :

UNE TUQUE « SEARS »

Les gens pointilleux et fatigants crieront tout de suite à l’arnaque car, de toute évidence, il ne s’agit pas d’une tuque « Sears » authentique mais bien d’un photomontage expéditif réalisé par Zhom lui-même, dans ses luxueux studios du Centre Sud, tard dans la nuit, loin de l’agitation cacophonique de la populace. Pourquoi une tuque « Sears », demandez-vous? PARCE QU’IL LE FALLAIT. Quitte à tricher. Zhom n’a pas choisi la tuque, la tuque a choisi Zhom…


« Sois à l’écoute de ta tuque intérieure… »
-Shrab Ashib Bash-Habsha



Saturday, September 02, 2006

LET'S GET PISSED ONE MORE TIME

Une fois de plus, voici une chose qui EXISTE, mais qu’on ne voit pas souvent dans la VIE DE TOUS LES JOURS.


LA STATION DE MÉTRO NAMUR

Dites-moi, avez-vous récemment mis les pieds à la station de métro Namur?
Longtemps j’ai pensé qu’il s’agissait d’un lieu mythique, d’un eldorado, d’une légende urbaine ou d’une sorte de temple fabuleux où se rencontraient les fantômes de l’underground montréalais des années 80. Quelqu’un a déjà voulu me donner rendez-vous à la station de métro Namur, et je lui ai répondu : « Ah! Mais je ne suis pas dupe! La station de métro Namur est une pure invention, une construction de l’esprit.» Je n’ai jamais revu cette personne, ce qui ajoutait à mon incrédulité. Pourtant, une petite enquête maison, grâce à Google Images, tend à démontrer que la station de métro Namur est bel et bien UN LIEU, à savoir UN ENDROIT OÙ L’ON PEUT ALLER. Un jour j’irai voir de mes propres yeux, car je suis encore septique…


Bientôt, dans notre rubrique des phénomènes qui existent mais qu’on ne voit pas souvent :

-Un Vietnamien saoul
-Des tuques « Sears »
-Les prévisions météo pour la région de Gdansk
-Des quotes-parts ET un usufruit
-Anne Archet ET/OU Léo Forget

Labels:

Friday, September 01, 2006

*****AUTO-PUBLICITÉ*****


THE ART OF WASTING TIME