Tuesday, December 30, 2008

RECYCLAGE

Voici quelques « fonds d’écran » rudimentaires et fabriqués, il y a déjà longtemps, par votre crisse de mongol, à l’aide d’un calice de logiciel poche des années 90. Arrêtez de mettre des photos de soleil ou des images genre comme « cool » pour enjoliver votre PC. Mettez des DESSINS LAIDS BOTCHÉS PAR ZHOM.




























































Saturday, December 27, 2008

LETTRE À LA CULTURE

LETTRE À LA CULTURE
Par Pauline Woolworth,
criminelle repentie et lesbienne des années 70

« J’ai commencé à suivre des cours de culture, et je vous dis que c’est palpitant en calice. J’ai compris qu’un poète comme Gaston Morin, l’auteur de l’Homme rénové mérite d’être un peu respecté en tant que masculin, au même titre qu’une toile peinturée comme Picasso ou un instar. Il y a aussi d’excellente musique classique comme l’orchestre avec Johanne Sébastien Bach à l’église en 1976. Grâce à la culture, je sais maintenant le nom qui a composé le fameux « Boléro de Ravel » qui joue à la radio sans instant. Le boléro en question s’appelle carrément Maurice! Mes cours de culture me permettent également de réaliser que nous sommes envahis d’art dans l’environnement immédiat. Même l’architecture. Prenez par exemple celui qui a bâti le 19e siècle, ou celui qui a dessiné la Place Versailles. Il y a aussi la culture des livres, tel que le roman de la madame Bovary qui disait « madame Bovary, c’est lui. » Je m’en voudrais pour tuer quiconque si je n’insérais pas l’art cinématographique à mon palmarès : Il y a des films vraiment écoeurants qui sortent pour aller au cinéma, comme par exemple Frédéric Fellini ou Denis Arcand avec un Y. J’ai vu son film à une reprise et ce film me parle en hostie. Finissons mon palmarès en disant que la danse gestuelle constitue une façon d’être de la culture. Le flamenco en robe moulée permet d’être sexuel et personne ne se plaint jamais. En deux mots, allez-y et faites-le.»


Et je persifle et signe : Pauline Woolworth


Labels:

Monday, December 22, 2008

LETTRE AU PÈRE NOEL

MOURIR TUÉ PAR DES AK-47
Par Alexis, 8 ans


« Cher Père Noël. Je souhaite que la planète Terre n’arrête pas d’avoir de la guerre. Je veux que les soldats arrivent avec des AK-47 pour tuer Mathieu, ses parents et le chien Moumoute. J’espère que des soldats américains vont arriver et tuer Mathieu, sa famille et le chien Moumoute avec des AK-47. J’aimerais que Mathieu mourre en pleurant du sang sur la mort de sa maman morte avec des AK-47. Mathieu est laid et il sent le pipi. La maman de Mathieu peut aussi être morte à cause du viol sexuel épeurant, ça serait correct. Le père de Mathieu pourrait être mort à cause de la même chose aussi, ça serait correct. Je voudrais que Mathieu mourre avec des AK-47.
Sinon, je veux des jeux vidéo ou un Ouistiti. Ma grande sœur s’appelle Melissa et elle voudrait avoir presque 16 ans. »

-Alexis


Réponse du Père Noël : Cher Alexis. Oh! Oh! Oh! Ta grande sœur Melissa a corrigé ta lettre, n’est-ce pas? Oh! Oh! Oh! Quel âge a-t-elle? Oh! Oh! Oh! On pourrait faire un deal toi et moi. Oh! Oh! Oh! J’ai des contacts pour ce que tu demandes. Oh! Oh! Oh!







Labels:

Friday, December 19, 2008

Le courrier du lecteur haïtien # 964939

Le courrier du lecteur haïtien # 964939


Par Maurice Gisèle

« Bonjour à tous. Je voudrais profiter de cette tribune pour m’adresser aux milliards de personnes qui ne fréquentent pas assidûment ce merveilleux espace de récréation intellectuelle qu’est Le Jour des vidanges. À vous tous qui ne connaissez rien de ce ZHOM extraordinaire je dis : assemblez-vous, touchez-vous, aimez-vous, formez un cercle et mangez de la merde. Merci de votre attention. »

-Maurice Gisèle, haitien avec un tréma sur le « i »

Labels:

Thursday, December 11, 2008

S'EN FAIRE PASSER UN

Tuesday, December 09, 2008

...VENU DU CIEL POUR SAUVER L'AMOUR

Saturday, December 06, 2008

La rubrique super plate du samedi soir vers presque 7h


Oui, pour aucune raison valable, voici un deuxième post à gratter et sniffer. Évidemment, les fins et les finauds reconnaîtront l’odeur du gars qui dit, dans l’émission d’un film :
« Hep! C’est ce cosmos! »
Et, dans un coin, l’image de la petite soupe qui vient avec le reste...