Saturday, June 28, 2014

LE LIVRE DU DIMANCHE DU SAMEDI

LE LIVRE DU DIMANCHE DU SAMEDI

EMPRUNTER LA DIRECTION
(livre motivant nouveau)
RON ¨Yɨ DUMAIS

 ¨L’existence n’est pas facile de vivre avec. Comment composer avec? Je me souhaite tout simplement d’imposer la loi de vie, qui s’exprime en deux ou trois règles faciles d’appliquer avec.
1-Ne pas penser que la mort est finie.
La mort n’est qu’un statut. On passe à travers. Puis survient le Néant. Le Néant n’est pas dangereux, il n’arrive rien 24h sur 24. Donc, à quoi bon?
2- Croire en ceci et cela avec.
Ton Dieu n’est pas celui de moi. Personnellement je ne crois pas de Dieu. Je crois au TAAH. Cela m’importe éperdument. Le TAAH constitue la seule chose. Tout le reste n’est que rien et brutalité sexuelle.
3- Subir son prochain avec
Son prochain est souvent un ¨calice de chien sale¨ mais il faut l’entreprendre comme il est en l’adorant éperdument. Car son prochain est peut-être le vôtre avec!¨

RON ¨Yɨ DUMAIS est né au 20e siècle dans le boisé de Pointe Saint-Gilles, près de Baie-Comeau. Une expérience traumatique (le viol communautaire) l’a décidé à rester couché pendant 5 ans et 6. C’est dans ce lit traumatique qu’il a conçu sa théorie des ¨trois règles¨ que chacun peut appliquer facilement s’il le désire. S’il ne le désire pas, il peut aussi ne pas les appliquer et continuer de vivre aveugle dans ce monde pourri de sexe.




Tuesday, June 24, 2014

LE COURRIER DE LOUISE DE LOUISE

Le Courrier ésotérique de Louise de Louise


COURRIER : ¨Bonjour vous! Je cherche un problème à régler et il se prononce comme ce suit : J’aime mon mari depuis le temps. Mon mari est plus important que mon âme. Mais il y a des choses que je mens. Je n’aime pas son tronc ni sa tête. La majorité de ses membres sont ¨OK¨, mais ses bras me dégoûtent et ses jambes ne me font rien. Son sexe me donne des cauchemars. Quand je pense qu’il urine avec un pénis, je vomis carrément. Mon mari a aussi un ¨gros cul¨ et quand je pense qu’il défèque avec ses ¨fesses¨, je vomis de plus belle. Mon mari a une voix moins qu’agréable, mais comme il dit des choses plates, je l’écoute peu et je vomis encore. Mon mari effectue des mouvements pour aller de là à là, et je n’aime pas le voir bouger sans vomir. Je voudrais qu’il dorme éternellement, mais il ronfle et il bave tel un porc. Suis-je amoureuse?¨
-Alice Nouri

RÉPONSE : Chère Alice. Oui, vous êtes amoureuse, mais dans un autre monde étrange, un autre monde étrange. Étrange. Un autre monde étrange. Un monde étrange. Trange. Range. Ange. Nge. Ge. E... L’âme humaine est tissée de choses vaporeuses, et pétrie de matières fuyantes, indéfinissables. Alice, chacun possède sa source. Puisez dans la vôtre. Puisez à-même vos puits intimes. Le secret deviendra un mystère. Bonne chance!



Wednesday, June 11, 2014

LE COURRIER DU SEXUAL

LE COURRIER DU SEXUAL (LOUISE)

Je suis un fan authentique de Louise Deschâtelets. Pour vrai! Je lis son courrier tous les jours dans le Journal de Montréal, avec un plaisir sincère et une curiosité sans cesse renouvelée. Notre équipe (alias Luigi XVI) a retrouvé cet échange étrange, inédit, totalement fake et créé par votre ami Zhom :

¨Bonne journée! Hier au soir, à la brunante, près d’une épouse moite et molle, et d’un bon verre de rouge bien arrosé, l’on a inséré une fève germée dans mon urètre. J’ai ressenti une sensation. Suis-je atteint de démence pure et simple?¨
-Robert-Luc Duplessis, 72 ans, champion de nage synchronisée dans le temps.

Réponse : Il n’y a aucun mal à introduire une fève germée dans l’urètre du pénis d’un homme si l’on en retire une sensation. La question étant : Est-ce une sensation agréable? Et la fève est-elle biologique? Trop de gens, en 2014, ne se posent aucune question sur absolument rien.