Sunday, November 26, 2006

Zhom et les ORBS



À la demande répétée de monsieur Patrick B. (ce jeune et vibrant auteur dont les œuvres sont non seulement publiées mais achetées, voire lues), Zhom propose ici un nouveau document sensationnel prouvant hors de tout doute raisonnable l’existence des ORBS. Il s’agit cette fois d’un ORB véritable et non d’un photomontage frauduleux. À gauche sur l’image, vous reconnaîtrez Zhom lui-même, dans la pose du grand prêtre appelant les esprits. Au centre, une mystérieuse forme sphérique, semblable à une trace de gras ou à une goutte de sueur sur la lentille mais qui est, sans contredit, le spectre d’un défunt. Cette image spectaculaire a été prise dans mes appartements privés, où je ramasse de fascinants artéfacts et de fabuleuses reliques (dont des restants de poulets Saint-Hubert et, surtout, cette extraordinaire soupape datant de 1982 et trouvée chez K-Mart.) Prends-en de la graine, Patrick B., Zhom sait faire pousser des ORBS sur commande, et devant caméra (oui, il s’agit bien d’un ORB hydroponique. Un jour, je t’expliquerai…)


Labels:

7 Comments:

Blogger Doparano said...

Y'a des restes quand vous mangez du St-Hubert???


Quel étrange personnage vous faites.

12:37 PM  
Blogger Zhom said...

Et vous, vous êtes crémeuse ou traditionnelle?

12:50 PM  
Blogger Doparano said...

Tout dépends des occasions. Mais je suis plutôt traditionelle.

Parfois je fais une folie et je deviens crémeuse.

12:55 PM  
Blogger Patrick Brisebois said...

La prophétie est donc vraie.

Tout va se réaliser.

Oui, tout.

:-)

5:13 PM  
Blogger Zhom said...

Oui, jeune auteur, oui...
Zhom a consulté ses sphères, roulé sa bosse et vidé sa caisse...

Bientôt, tu vivras parmi les Orbs.

(l'unique moyen de s'en débarrasser, c'est une moppe trempée d'eau chaude et de vinaigre...)

7:39 PM  
Blogger Patrick Brisebois said...

J'avais justement soif de quelque chose de plus dans ma vie. Maintenant que je suis presque un Orb, je ne me peux! Ah non, la cloche encore, je vais répondre. C'était deux Témoins femelles. En pleine nuit, tu parles. Bon j'ai mis le pied sur quelque chose et ça fait mal. Tiens tiens, c'est mon autre pied. Ça en fait beaucoup. Un parc et une bicyclette. De mieux en mieux. Clap clap. Une chance que!

À hier.

9:16 PM  
Blogger Coyote inquiet said...

Zhom, le photo-reporter des catacombes psychiques...

T'es mon héros !

10:05 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home