Sunday, February 26, 2012

PORTRAIT HUMAIN : LUCE PAQUET

PORTRAIT HUMAIN : LUCE PAQUET

Par Marie-Johanne Paquet

« Bonjour! Laissez-moi vous présenter ma vieille tante Luce Paquet qui est décédée jusqu'à maintenant. Si on me demandait de dire une qualité d'elle, eh bien je dirais qu'elle était une femme compréhensible et tranquille. Le destin du hasard a choisi qu'elle meure vivante par accident en fondant dans une cuve d'acide benzoïque en fusion qui niaisait là. Son corps s'est dissout sous ses yeux. Puis après par la suite, ses yeux aussi ont fondu également. La douleur ressentie devait être assez effrayante merci! Mais cela n'a pas empêché Luce de vivre une vie tranquille auparavant de cela. Son côté renfermé « hyper plate » était légendaire. Souvent elle buvait du thé Salada en étant seule avec du Sudoku, assise sur son air tranquille. Elle hochait la tête de haut à droite et semblait tranquille en grignotant diverses confiseries. À quoi pensait Luce durant toute sa vie? Personne ne peut mettre un doigt dessus. Mais quand elle ouvrait la bouche pour prononcer une sentence, attention! Luce avait toute une opinion! Elle disait que les jeunes sont « caves » de nos jours, et que les fillettes sans poil s'habillent comme des salopes violées. « Les petites chiennes en chaleur, elles méritent juste ça », disait-elle avec une rage anormale. Sacrée Luce! Comme le prouve cette photo, il n'y a pas de différence entre 1963 et 1981. Luce n'était pas une femme du genre à devenir quelqu'un d'autre avec le temps. Pour finir, j'aimerais pouvoir dire que Luce Paquet a été un modèle de tranquillité. Quand j'étais petite, on jouait à touche-pousse et elle me badigeonnait de ce conseil crucial : « Arrête d'avoir l'air d'une petite chienne en chaleur, là » et c'est comme ça que je suis devenue conseillère en loisirs pour les enfants au Centre de référence des maladies génétiques à expression cutanée de Sorel. »

-Marie-Johanne Paquet

Thursday, February 23, 2012

POUR TOI : JAY CHATTAWAY

Sache que Dieu est.

-Burt Blackburn


Dieu est, point tout.

-Amande Vogel


Au moment où je m'en crisse comme du calvaire de Jésus, voici que mon hostie de blog est ajouté à la liste très sélecte d'un calice de happening littéraire jeune et branché, genre hipster. Oui, Le Jour des vidanges sera sous peu célébré, avec mon consentement total, j'ai la face et la fesse offertes EN TOUTE CIRCONSTANCE. Que m'importe! J'ai perdu toute dignité le 10 avril de l'an 1990 vers 19h30, quand j'ai réalisé que je ne serai jamais JAY CHATTAWAY. Anyway. On parle de mon blog en ces termes élogieux, retiens ton souffle mon amour : «Le territoire langagier et visuel du Jour des vidanges se trouve partout dès qu’on s’éloigne des espaces institutionnels du langage. Les textes d’opinion, commentaires de blogues, chaînes de lettres, livres autopubliés, Kayou Lepage ne fait pas que les parodier, il manie avec dextérité leur matériau syntaxique pour en faire ressortir l’inquiétante étrangeté, leurs sous-entendus violents, schizophrènes, racistes, lubriques ou psychopathes. On imagine mal le degré d’entraînement qu’il faut atteindre pour arriver à tordre aussi parfaitement cette grammaire misérable qui donne sa forme à l’intolérance ordinaire, c’est la raison pour laquelle il fallait souligner les cinq années d’existence de ce blogue, à parution régulière dont l’humour trash n’est comparable qu’à celui d’Henriette Valium. » C'est très bien dit, mais l'on fait fi de mes obsessions naturelles : la géologie et JAY CHATTAWAY. Ci-dessus, une photographie de JAY CHATTAWAY que tu ne te demandes même pas c'est qui.

Thursday, February 02, 2012

CARNAVAL DE L'OPINION SOCIALE


Oui, JDV NEWS passe le micro à la plèbe, des gens comme vous et eux, dans ce VÉRITABLE CARNAVAL DE L'OPINION SOCIALE.

« Allo. J'ai pour mon dire qu'un gars doit s'abreuver à-même la source d'espoir." -Richard en vous remerciant

« Mon opinion veut qu'il faut castrer les fumeurs car on ne sait jamais.» -Micheline voyons donc

« Pourquoi construire des musées soi-disant « modernes » au lieu de des urgences? Pour moi, c'est ça le sens du gros bon. » -Sébastien, meuble

« Je dis merci à tous les analphabètes. Ce sont des modèles de héros surhumains. Il faut du courage surhumain de héros pour ne pas savoir lire. Un gros bravo! » -Franz von Zimmer, psycho-affectif

« Quand je considère qu'un Guy Turcotte a le droit de humer l'air libre, j'ai mal à ma justice. Comment ça se peut-il que cela se puisse? » -Marcelle Crouch, par delà le spasme brutal.