Posts

Showing posts from May, 2007

LET'S MAKE SOME ART

Image
LET’S MAKE SOME ART


Tu veux percer dans le « milieu des arts visuels » mais tu ne possèdes pas la culture nécessaire et tu n’as pas d’amis gais ou galeristes? (Peut-être même crois-tu encore qu’un « galeriste » est quelqu’un qui répare des balcons?) Arrête de te prendre la tête. Voici une technique infaillible pour devenir « un jeune créateur prometteur dans le domaine des arts plus ou moins de pointe » Je vais t’enseigner tout ça en utilisant l’exemple.

1- Tu n’as pas besoin de talents particuliers. Si tout ce que tu sais dessiner c’est des petits bonshommes avec des faces qui rient, ne te sens pas exclus ou diminué. Oh! On vit à l’ère de l’informatique et de la « démocratisation des moyens de production. »
2- Pas besoin de grands moyens ou de logiciels performants. Un logiciel de base, rudimentaire, fera l’affaire. De toute façon, tu n’auras à dire au galeriste que tu t’inscris parmi les « artistes minimalistes tendance post-pop »et le tour sera joué (ou évoque un peu Dada, si …

LE CALENDRIER DES VIDANGES : JUIN 2007

Image
Zhom est un jeune homme loyal et fidèle de nature, contrairement à ce que laissent entendre de vagues rumeurs colportées par certains journaleux, vautours à la solde de gigantesques conglomérats médiatiques (voir www.glamourshit_asshole_of_the_year/dumb-fuck/zhom.org) Ah! Les affres de la vie de star! Je me doutais bien que j’apprendrais le métier « sur le tas », mais je ne savais pas que j’allais aussi devoir en manger un char... Que m’importent les potins et les ragots. J’appartiens, avec mon blogue, au vaste « domaine public » et j’apprends à faire contre mauvaise fortune bon cœur. Surtout, j’apprends à « fidéliser ma clientèle », c'est-à-dire à lui donner très exactement ce qu’elle vient chercher. Ma clientèle, c’est toi, toi et toi. Comme moi, tu aimes Janine Sutto. Non, ne t’en cache pas, c’est inutile. Tu connais et tu partages mon amour, mon désir et ma passion indéfectibles pour cette femme de qualité doublée d’un monstre de sensualité, mi-ange mi démon. Aussi, pour inau…

L'ÉDITORIAL VIBRANT

Image
L’ÉDITORIAL VIBRANT




FLUOR ET FLUORIDE DE SODIUM



Par Claude Grégoire II



« Dans mon exposé qui s’ensuit, je vais essayer d’être circoncis, car mon opinion est moult en ce qui a trait aux évènements qui nous environnent. Je pense que mon texte éditorialiste vaut la même chose que celui d’un « doctorat en université » ou d’une « cravate intellectuelle. »

Irak, viaduc, pédophile, casquette polaire… Tous ces mots résonnent dans mon oreille comme une grosse preuve de la défécation sociale. Il y a des jours où je me demande à quoi sert l’actualité des évènements. En effet, j’étais assis l’autre jour à observer le téléviseur tout en grignotant un sac. Tout à coup, j’aperçois le Télé journal. On m’apprend qu’il est nocif pour la mort d’avaler de la pâte à dentifrice. Mon sang n’a fait qu’un tour dans son sac. Je me suis chuchoté à moi-même : « Si je ne peux plus me brosser les dents sans mourir, à quoi bon avoir l’haleine fraîche? » Je n’ai pas dormi pendant des heures, l’esprit dans un sac, habité…

INTERMÈDE # 9068756978

Image
That's all there is to it

INTERMÈDE # 5

Image
Il y a de l’écho ici. Vous êtes tous partis. Je vais en profiter pour jouer tout seul comme quand j’étais petit. Voici donc, pour mon propre plaisir, une autre aventure de Pirouli (Merci, Zhom. De rien, Zhom.)

INTERMÈDE # 4 (oui, encore.)

Image
Le peuple, la plèbe, enfin le vaste public, et même certains chroniqueurs mondains habituellement dédaigneux, embrassent les Têtes à claques. Cet engouement général et spontané échappe à l’analyse et défie la critique. Je veux devenir célèbre demain. Aussi ai-je décidé, au risque d’être pourchassé par des meutes d’avocats pour « viol du droit d’auteur », de voler et reprendre pour moi le nom et la formule des Têtes à claques. Voici le « démo » de mon projet. Après, je vais passer à autre chose parce que je m’en calice.

INTERMÈDE # 3

Image
Une dernière petite bande dessinée pédagogique, après j’arrête.
Cette fois, Pirouli entre en contact avec le milieu médiatique montréalais par l’entremise d’un commentateur réputé.
L’oiseau s’est envolé et l’idylle n’aura qu’un temps…
Restez au poste. Bientôt je vais me lancer dans l’écriture de livres de cuisine. Je pourrai partager mes recettes de gastronomie géologique à base de strates calcaires, de roc friable, de plaques minérales et de sponge glaireux. Denise en raffole...

INTERMÈDE # 2

Image
Avis de refus de l’éditeur :
« Zhom…
Votre travail ne correspond ni à nos attentes ni à nos besoins. Nous produisons et publions une littérature destinée aux enfants de la tranche des 4 à 8 ans. Vos illustrations et vos textes s’adressent davantage à un lectorat adolescent, voire adulte, c'est-à-dire apte à saisir les nuances de l’absurde et du second degré. Pourquoi ne pas vous inscrire à l’École de l’humour? Vous y apprendriez l’art de la « chute » et le sens du punch. Avec un peu d’effort, peut-être ferez-vous bonne impression auprès des concepteurs d’émissions humoristiques dites « marginales. » Nous vous souhaitons une bonne continuation. Nous savons qui se cache derrière ce mystérieux Zhom et nous apprécions vos chroniques agricoles dans « L’écho de Roberval », mais vos bandes dessinées relèvent de l’humour underground et ne conviennent pas à nos demandes. Nous recherchons des auteurs capables de rejoindre les 4-8 ans pour leur offrir un contenu pédagogique, moral et spiritue…

INTERMÈDE

Image
Depuis que nous avons emménagé, moi et Lady, dans cet immense loft de deux étages, j’ai des illusions de grandeur. J’en ai assez de mon métier, qui consiste essentiellement à écrire n’importe quoi pour n’importe qui.Je vais devenir auteur de livres pour enfants.La littérature jeunesse est un gigantesque marché toujours en expansion, c’est aussi le refuge idéal des écrivains ratés ou intellectuellement sous-équipés. Je serai donc bientôt riche et idiot, et cela me convient parfaitement (être pauvre et idiot, je connais, ça ne mène pas loin.)
J’ai proposé cette petite bande dessinée pédagogique (voir ci-dessus) aux éditeurs de Caillou. Je n’ai toujours pas reçu d’avis de réception mais, si tout se passe bien, je suis convaincu que le personnage de Pirouli sera sous peu le héros des bambins. Je n’ai pas d’enfants, pour la simple et bonne raison que les enfants puent, mais je crois être apte à comprendre les mystérieux mécanismes de leur psychologie.
Dans cette bande dessinée, Pirouli incar…