Wednesday, October 28, 2009

CE CONSORTIUM DE CYLINDRES

Ah! Ça suffit!
Je n’ai rien à faire de ces élections municipales. D’autres choses occupent mes esprits : Le regard d’un merle, la guerre, la faim, la soif, le feu de la création, le regard d’un merle (un autre), le sort de l’Occident, la chute des valeurs, le regard d’un merle (pas le même), l’amour des gens et des choses ainsi que la vaisselle à faire après.

Je donnerai donc mon vote à

CE CONSORTIUM DE CYLINDRES

Oui, optons tous pour

CE CONSORTIUM DE CYLINDRES

Labels:

Sunday, October 18, 2009

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT # 60901

La Podophilie, un drame qui se produit
Par Muriel Francis



« Bonjour à la société. D’aucuns m’appellent Muriel Francis. J’habite dans un quartier populiste qui se côtoie dans le calme avec des enfants naissants, des adolescents futuristes et des grands-mères mures de sagesse. J’ai pris pure connaissance, grâce à l’information, d’un phénomène qui s’ébat de plus en plus au fur que la mesure avance. Je parle du phénomène de la podophilie qui s’empare graduellement de ma civilisation. D’aucuns me demanderont : « Mais, Muriel Francis, qu’est-ce donc que cela? » Je répondrai par l’affirmative en abondance : « La podophilie consiste à découper des pieds humains pour en faire des fétiches. Plus d’une personne est fétichiste, ils sont donc nombreux. Quand je pense à la podophilie, des images de pieds amputés me viennent dans la face et même dans la gorge, j’ai du mal à avaler et mon corps soubresaute de frissonnements congrus. Comment un être humain peut-il trouver de l’agréable en tronçonnant le pied d’aucuns? Une enquête prouve que ces psychopathes se rencontrent en secret dans un « club d’échange » pour prendre leur pied et s’envoler vers l’extase du démembrement. Il faut revenir aux vraies valeurs de l’amour, comme tendre une main par la main en regardant des yeux. Être tranché du pied par une hache n’est pas le paroxysme de la sensibilité affective. Bonsoir »

Labels:

Friday, October 09, 2009

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT


LE TÉMOIGNAGE VIBRANT # 6986


Par Ludwig Hébert, oncle de sa nièce

Ludwig se décrit lui-même comme un feu roulant de boutes en train qui sait prédisposer de gros bon sens lorsque la situation l’adéquate.


"Polans qui?" Disais-je, de blague lors d’un consortium lorsqu’il fît question du scandale sodomite de viol impliquant le cinématographe polonais Armand Polanski. « Polans qui » est un gag de saveur que j’ai lancé à la va comme je te suis. J’ai beau être un sérieux, il m’arrive de reproduire des « plaisanteries » de calambours qui feraient donner l’envie de lever une salle de festival. Mais revenons aux choses. Au début, je croyais que Polanski était un roman. Mais lorsque j’ai eu l’occasion de savoir lire un tabloïd publié sur une page de journal, j’ai réalisé le contraire en tressaillant. Loin de moi l’idée de vivisection, mais dans le cas de ce monsieur Polanski, je me le remets en questions. Vous rendez-vous du compte que monsieur Polanski a introduit son « sexe » à l’intérieur d’une sodomie juvénile? J’entends les cris de l’anus meurtri. Mon cœur se réagit. D’aucuns chacun n’a le droit de rire. À 13 ans, ce n’est pas drôle d’être introduite par la voix anale. Je n’ai rien contre le Polonais en tant que tel, mais il faut réaliser que la situation « d’enculer » une pubère dans l’orifice et dans les années 70 n’est pas une raison pour aller en Suisse. Monsieur Polanski aurait dû rester dans sa maison et pleurer du chagrin à chaudes lampées. Rappelez-vous qu’il a inséré son « sexe » dans le « cul » d’une personne infantile, allant et venant dans l’anus galvanisé, tressaillant du sperme dans le rectum souple d’une fillette amusante, et ça ne me fait pas penser à ma nièce qui ne possède que 8 ans. Monsieur Polanski devrait subir une torture quelconque et tressaillir pour ce crime, comme par exemple aller en Pologne ou subir l’humiliation d’être persona non gratin à travers la planète. Quand on pense que l’anus litigieux était sec et accueillant de jeunesse, on ne pense pas à ma nièce.

PS : Comme tente de prouver cette photo, grâce au carré noir sur mes yeux de la face, je n’ai absolument rien à voir avec le supposé « anus » de ma nièce. Il s’agit d’un malencontre préjudiciable.

-Ludwig Hébert





Labels:

Monday, October 05, 2009

OUI, UN AUTRE QUIZ PLATE

Voici donc un nouveau quiz frôlant les cimes de l’éternelle vacuité.


ÊTES-VOUS SOLUBLE?


1- Que faites-vous en vous éveillant?
a- Je prie L’Arbre de vie
b- J’urine en abondance
c- Je me recouche dans mon linceul d’angoisse
d- Je me dissous dans un solvant


2- Fondez-vous souvent?
a- Cela se peut
b- Je suis pétri de matières plastiques
c- Je ne fonds pas, je confonds
d- Non, je suis trop gelé


3- Quel est votre chiffre favori?
a- 3
b- Trois
c- 6/49
d- 514

4- Si l’on vous plonge dans un bouillon…
a- Je me transforme en soupe du Vietnam
b- Je mange tous les légumes présents
c- J’appelle un ami humain
d- J’urine en abondance

5- Aimez-vous ce qui est mou?
a- Cela appartient au domaine des possibilités
b- Non, j’aime les pénis bandés
c- Ah! Pas une joke de pénis!
d- Oui, une joke de pénis, bon! Pff!





Résultats : Vous êtes un vieux baril de décapant oublié dans le hangar sur une étagère inaccessible.



Labels:

Thursday, October 01, 2009

PÉDAGOGIE

SE TUER VERS UN AILLEURS

DOCUMENT PROPOSÉ PAR LA RÉGIE CANADIENNE DU MOURIR SOUS LA SUPERVISION DE SWEIG DECROOT



Qu’arrive-t-il à l’occasion d’un suicide?

1- L’individu se trouve en posture de détresse humaine
2- L’individu est incapable d’établir une base de dialogue sur le plan communicationnel.
3- L’individu demeure dans un environnement d’isolation
4- L’individu élimine son existence à l’aide de
a- Un objet contondant
b- La corde meurtrière
c- Un pistolet armé
d- Divers barbituriques
e- Un Pont
f- Un microsillon de musique satanique
g- Le coussin fatidique

5- L’individu décède à l’occasion de sa mort
6- L’individu est découvert en état mortuaire par une personne ressource.
7- La police arrive avec une ambulance et un but
8- Des médecins légaux gigotent en discutant
9- Des parents pleurent les larmes du Christ
10- La population humaine regarde la télévision




PS : Paix à Nelly.


Labels: