Saturday, August 23, 2014

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT

MON OPINION DE HÉLÈNE BOON
par HÉLÈNE BOON

(Sur la photographie ci-de haut, vous pouvez m’entrevoir à l’arrière en avant, vers le côté d’un bord comme de l’autre. Hélène Boon.)

¨C’est avec une torpeur de sanglot et tremblement humain que j’apprends, avec torpeur, la mort du livre au Québec. En effet, il paraîtrait que si le gouvernement lui-même refuse de mettre des livres sur la bibliothèque scolaire, je suis énervée. Cela m’affecte de torpeur humaine. Un enfant qui ne lit pas est un homicide de plus. Combien voit-on d’enfants se violer ou se trucider sans avoir lu un roman au préalable? La réponse est à l’origine de ma question. Il faut faire lire les enfants, et cela s’applique aussi également aux gens. Lire, ce n’est pas comme ¨aller aux toilettes¨ ou ¨faire chauffer du veau¨. Lire un livre, c’est la porte qui mène vers la connaissance de l’autrui, l’univers des sentiments humains, les sphères éternelles de la vérité spatio-temporelle, la torpeur, mais aussi le simple plaisir de respirer des mots comme la poésie. J’espère que le gouvernement va me savoir et qu’il va mettre des livres dans les bibliothèques nationales d’enfants incompréhensibles. Merci et faites comme moi.¨

-Hélène ¨oui c’est moi¨ Boon. 

Thursday, August 07, 2014

JEU AMUSANT POUR LES MONGOLS

Camarade, voici une autre tranche de pur divertissement destiné aux pas-de-quotient. J’en suis! J’ai perdu mon QI au cégep, en 1992. Je vous conseille de m’imiter. Bien entendu, ne vous sentez pas forcés de perdre votre QI en 1992. FAITES-LE DÈS MAINTENANT! Voici donc :

JEU AMUSANT POUR LES MONGOLS

Une star internationale se dissimule parmi les photographies ci-dessous, saurez vous la reconnaître? 

Réponse : Bien sûr, il s’agit du compositeur allemand Friedrich Wilhelm von Redern, qu’on peut appercevoir sur l’image droite, festoyant à la cabane à sucre. Ne venez pas dire que vous n’apprenez jamais rien au Jour des vidanges.

Ce photomontage, à la fine pointe de la technologie moderne , est une gracieuseté de Burt Bert ¨un méchant bon gars¨