Friday, November 30, 2007

WELCOME TO MY NIGHTMARE

Camarade Archet m’apprenait récemment l’existence d’une vidéo, apparemment très populaire, où il serait essentiellement question de coprophagie et de régurgitation : On y verrait deux jeunes femmes dévorer leurs excréments et, par après, restituer l’excédent dans un « bouche à bouche » infernal. Caca, vomi, il n’en faut pas plus pour attiser ma curiosité. Mais, étant de nature sensible, je n’ai pas osé visionner ce scabreux document. L’idée seule de l’ingurgitation de fèces et, pire encore, de vomissures putrides, me rend fiévreux. Pris de nausées, j’ai dû sortir et trouver quelque réconfort dans l’air purificateur de l’hiver. J’ai marché, longtemps, tâchant péniblement d’effacer de mon esprit mille images décadentes : Je voyais d’immenses cuves remplies de charogne liquéfiée se déverser sur mon corps nu, je me voyais noyé dans une marre de saumure pourrissante et nauséabonde, mélangée à une sorte de gelée brunâtre semi liquide. Je me voyais suffoquer sous des masses de jello à saveur de marde. Je délirais. À un moment, j’ai dû m’accrocher à un poteau pour ne pas défaillir, avant de réaliser qu’il ne s’agissait pas d’un poteau mais de Pierre Bruneau lui-même. « Vas, mon jeune ami, cours vers ton destin », m’a-t-il susurré à l’oreille. J’ai regagné le bercail, où je n’ai même pas reconnu mon propre frère, ce qui est d’autant plus étonnant que je suis fils unique. Puis, me rappelant cette superbe formule bouddhique, « Les nerfs, man, les nerfs », je suis allé m’étendre devant la télévision, croyant chasser les pensées excrémentielles par le miracle de l’abrutissement. Mais je n’étais pas au bout de mes peines. Sur l’écran j’ai vu soudainement apparaître GHYSLAIN TREMBLAY, ce qui est déjà un choc terrible. Mais GHYSLAIN TREMBLAY MANGEANT DES CÔTES LEVÉES, cela est pire que tout, cela relève de l’abomination. J’ai réprimé un cri et me suis évanoui. (Ouf! Ce n’était qu’un rêve.)
J’ai l’intention d’intenter une poursuite : Une publicité mettant en vedette GHYSLAIN TREMBLAY et des CÔTES LEVÉES devrait être précédée d’un avertissement : « Cette publicité s’adresse à un public adulte, pervers et sadien. Attention : Peut contenir GHYSLAIN TREMBLAY et DES CÔTES LEVÉES. »
Quelle époque!

(Camarade Archet : La prochaine fois, propose-moi des vidéos de fruits frais, de fleurs sauvages, de coccinelles jaunes ou de petits garçons en culottes courtes.)

Tuesday, November 27, 2007

VEEZES & VOZERS' SPECIAL GIFT

Veezes & Vozers’ Special Christmas Gift
Are you tired of all those cheap things and toys you receive every once in a year as «Gifts » from people you don’t even want to be seen with? At V&V, we have the fucking crap dreams are made of. For Christmas we offer you as a “collectible item” this authentic 100% DEAD COELACANTH (12.99$ with a booklet, a poster and some dirty pictures of Romanian preteen boys.) The COELACANTH is the common name for an order of fish that includes the OLDEST LIVING LINEAGE OF JAWED FISH known to the world. YOU JUST FUCKING NEED IT. Why wait? Move your ass and call now you lazy slob!
1-785-556-71065-8885 (Venezuela. Ask for Roberto.)
Veezes & Vozers Industries
V&V’s 100% DEAD COELACANTH
-It’s totally dead!
-Does not talk!
-Scares children and old ladies!
-You can just look at it without leaving your easy chair!
-Fits on a wall as a “scientific artifact”!
-Makes you look “hip” or “different”!
-You can “fish fuck” a friend with!
-“Anal fin” included (see picture above)



Labels:

Monday, November 26, 2007

LE FOND DU BARIL


Pour en finir avec la Commission d’enquête sur les accommodements raisonnables, l’immense équipe du Jour des vidanges vous propose une dernière tranche de conversation intime sur MSN, traquée vers 22h samedi dernier, entre les commissaires Gérard Bouchard et Charles Taylor. (C’est le dernier topo sur le sujet, je vous le jure.)

Taylor : Allo boubou!
Bouchard : Arrête de me niaiser
Taylor: What’s up?
Bouchard : Je regarde Loft Story
Taylor : Toi???!!! LOL!
Bouchard : Ne ris pas, c’est vrai! Vu sous un angle sociologique, cette émission populaire propose, de manière naïve et même involontaire, un portrait fascinant de la jeunesse franco-québécoise dite de souche, le Loft étant évidemment une sorte de microcosme de notre société.
Taylor : Moi, je regarde un documentaire sur le Kurdistan au Canal D, en attendant la pizza.
Bouchard : Encore de la pizza?
Taylor: I can’t help it
(Silence)
Bouchard : Bien sûr, je ne crois pas que Loft Story soit un « miroir » de la société québécoise actuelle. Ou s’il s’agit d’un miroir c’est un miroir déformant qui ne reflète pas le monde d’aujourd’hui mais quelque chose comme le spectre d’une époque révolue. Les « locataires » sont tous caucasiens, hétérosexuels et catholiques. Il me semble que, par soucis de réalisme, les concepteurs de l’émission auraient pu sélectionner des gens issus de ce qu’on appelle, maladroitement, les « communautés ethniques et culturelles. » Un noir, un arabe, un chinois, un gai…
Taylor : Ou une lesbienne!
Bouchard : Encore mieux! (LOL)
(Long silence)
Taylor : Tu as vu ça à LCN? 5000 soldats américains vont quitter l’Irak au cours du prochain mois.
Bouchard : Ah…
(Long silence)
Taylor : Tu as l’air occupé.
Bouchard : Je réfléchis.
Taylor : Cesse de t’en faire, Boubou. Cette commission tire à sa fin. Moi aussi je suis complètement exténué.
Bouchard : Ce n’est pas ça... Je crois que Véronika est aux femmes.
Taylor : Qui est Véronika?
Bouchard : Une fille dans Loft Story. Vas voir sur flashybabe.com
Taylor: Ok!
(Très long silence)
Taylor : Aux femmes? Ce serait beau à voir!
Bouchard : LOL!!!
Taylor : Je dois te laisser. Ma pizza est arrivée.
Bouchard : C’est Sébastien qui va gagner, j’en suis certain.
Taylor : Qui?
Bouchard : Laisse faire.
Taylor : Bisous
Bouchard : XXXXXXXXXXX
FIN

Labels:

Thursday, November 22, 2007

JEU AMUSANT POUR LES MONGOLS



JEU AMUSANT POUR LES MONGOLS
(ÉDITION DU WEEKEND)
Hep! Mon mongol!
Sauras-tu reconnaître et identifier LA Monique dans cette batch de Monique?
Celui ou celle qui verra juste remportera l’un des trois prix suivants :

1- Un petit sac de cachous non salés (item usagé)

2- Ma bénédiction (item usagé)

3- Un long documentaire de l’ONF portant sur la vie d’un saumon. (Le cinéaste et son équipe ont suivi le poisson parcourant les rivières pendant plus de six mois en 1986. À la fin, Yvon le saumon meurt en se pétant la tête sur une roche.
Format : VHS. Durée : 4h30.

Bonne fin de semaine. Essayez d’avoir mal quelque part.

Labels:

Wednesday, November 21, 2007

PHOTOROMAN À UNE SEULE IMAGE


Amir : Rachid, mon frère. Es-tu prêt pour le Grand Sacrifice?
Rachid : Oui, Amir, mon frère, je suis prêt. Que la volonté d’Allah soit accomplie.
Amir : Ces chiens infidèles et leurs génisses lubriques périront par le feu.
Rachid : Il ne reste plus qu’un détail à régler.
Amir : Quoi donc, Rachid, mon frère?
Rachid : Aurais-tu vu mon gros sac bleu?
Amir : De quoi parles-tu, Rachid, mon frère?
Rachid : Tu sais, mon gros sac de sport bleu. J’en aurais besoin pour transporter les explosifs et je ne le trouve nulle part.
Amir : Par Allah! Rachid! Prend un autre sac!
Rachid : C’est mon sac préféré! Et les autres sacs sont trop petits de toute façon.
Amir : Le Grand Sacrifice aura lieu dans vingt minutes! Nous n’avons pas le temps pour ces bêtises!
Rachid : Tu es sûr de ne pas avoir vu mon gros sac bleu? Peut-être me l’aurais-tu emprunté sans m’en avertir? Je te pardonnerais, Amir, mon frère…
Amir : Rachid, mon frère, voilà que tu délires!
Rachid : Moi je délire? J’ai besoin d’un gros sac! Tu me vois me promener dans le métro à l’heure de pointe avec une bombe artisanale entre les bras? Et puis je suis sûr que c’est toi qui m’as pris mon sac. Quand on était gamins, tu me volais
toujours mes jouets.
Amir : Ressaisis-toi, Rachid, au nom d’Allah, ressaisis-toi! Pense à la Mission Sacrée!
Rachid : Oui, pardonne-moi, mon frère. Je suis légèrement dépressif. Le temps est gris, j’ai d’étranges douleurs aux genoux, le fisc me colle au cul et je n’ai eu
aucune nouvelle de Monique…
Amir : Rachid, mon frère, ne m’oblige pas à sévir! Ton cœur est bon, ton âme est pure. Ne me force pas à t’abattre tel un traître!
Rachid : Attends! Je crois savoir où est mon sac! Merde, j’aurais dû y penser!
Amir : Trouve-le, Rachid! Fais vite! Les minutes sont comptées...
Rachid : Je l’ai oublié chez Monique…

FIN

Labels:

Friday, November 16, 2007

L'ACTUALITÉ DES NOUVELLES # 1

Avec ce nouveau webzine sensationnel, l’équipe du Jour des vidanges cherche à rejoindre le vaste public plus ou moins lettré, avide de scandales locaux et de faits absolument divers. Notre philosophie de marché est simple : Il ne faut pas attendre les lecteurs, il faut aller vers eux. Mieux, il faut aller chez eux. Il faut leur faire l’amour. Après, il faut s’en aller. Il faut oublier ses clés. Il faut revenir, s’excuser et s’en aller. Voici donc :

POLICE PLUS
L’actualité des nouvelles

TROIS BARBUS SALES SE MASTURBENT
Qu’elle ne fut pas la surprise de Michel (nom fictif) lorsqu’il a surpris trois individus louches s’adonner à l’exercice du « plaisir intime » dans un carré de sable infantile, à Roberval. Michel, encore sous l’émotion, raconte : « J’ai vu de mes propres yeux trois individus malpropres et barbus, éjaculer du sperme dans ce carré de sable. » Michel, sous le choc, ajoute « C’est effrayant en 2007 », avant de dresser un bras vers le ciel et de s’écrier « Oh! Un oiseau! »
UN PÉDOPHILE HEUREUX
À peine libéré de prison après une purge de 14 ans pour massacre à la sodomie sur des scouts d’âge mineur, Michel (nom fictif), résident de Gatineau, apprend qu’il a hérité d’une somme de cent mille millions de dollars. Que compte-t-il faire de cette fortune? « Un voyage à Cancun, puis un autre voyage à Cancun, puis un autre et un autre», explique l’intéressé, avant d’arrêter de parler.

Hérouxville
UNE BRIQUE DANS LA « PLOTTE »

À son insu, une dame d’âge âgé s’est fait introduire une brique dans le vagin alors qu’elle étendait des pelures psychédéliques sur la corde à linge. « Je n’ai rien senti, explique la dame, ajoutant que « ce n’est pas si grave que ça, j’ai eu 15 enfants » avant de dresser un bras vers le ciel et de s’écrier « Oh! Un avion!» Le délinquant serait le neveu de la dame, Michel (nom fictif), six ans. Le gamin sera lapidé sur la place publique vers 14h43. Buffet à volonté.
SPORT
Hier, la meilleure de deux équipes de sport a remporté le match. L’autre équipe n’a pas remporté le match de sport hier.
LA PLAYMATE DE POLICE PLUS
Linda, 18 ans, n’a pas peur des accommodements raisonnables. Escorte de métier, elle sait aussi bien huiler un taliban que cirer un orthodoxe, sans éprouver une sensation.

Labels:

Tuesday, November 13, 2007

VIDANGES D'AUTOMNE #1

Il est temps pour moi de faire le tri. J’ai accumulé dans mes tiroirs secrets trop d’images magiques dont il faut pourtant me départir. Tirée de mon inestimable collection, voici donc une photographie sidérante qui prend littéralement aux tripes. Sa puissance d’évocation est telle que je me sens forcé à la contemplation silencieuse. Alors, sans plus de mots, je vous l’offre en toute amitié, braves compagnons de désespoir.

(Jeu amusant pour les mongols :
Trouvez Guy Mongrain sur la photo et risquez la chance.)

Friday, November 09, 2007

Encore la même affaire # 87587

L’équipe du Jour des vidanges est d’avis que la commission Bouchard Taylor tourne en rond et se joint donc à l’immense majorité des médias lesquels s’accordent pour dire que la commission Bouchard Taylor tourne en rond. La plupart des chroniqueurs l’affirment sur toutes les tribunes : « La Commission Bouchard Taylor tourne en rond » et au Jour des Vidanges on ne veut pas être en reste : Oui, la Commission Bouchard Taylor tourne effectivement en rond. Voici l’extrait d’un forum de discussion inédit. Au micro : Gérard Bouchard, Charles Taylor, Richard Martineau et un rabbin.
Bouchard : À mon grand regret, je dois admettre que cette Commission tourne en rond.
Taylor : Je suis de ton avis, Boubou.
Rabbin : En quoi ?
Martineau : Hein ?
Rabbin : La Commission tourne en quoi ?
Bouchard : En rond.
Taylor : La Commission tourne en rond.
Martineau : Oui, elle tourne en rond.
Rabbin : En quoi voudriez-vous qu’elle tourne ?
Bouchard : Hein ?
Rabbin : Vous affirmez tous que la Commission tourne en rond. Mais en quoi d’autre pourrait-elle tourner si ce n’est pas en rond ?
(Long silence.)
Rabbin : Et j’ose cette question : Où tourne-t-elle ?
Martineau : Qui ?
Bouchard : Hein ?
Rabbin : Si la Commission tourne en rond, où tourne-t-elle ? Et autour de quoi ?
Bouchard : La Commission tourne autour des accommodements raisonnables, vous le savez bien, rabbin.
Rabbin : Et en rond, forcément, puisqu’elle tourne.
Martineau : Hein ?
Rabbin : L’impossibilité de tourner autrement qu’en rond a été depuis longtemps scientifiquement prouvée.
Bouchard : Je ne suis pas d’accord. On peut facilement tourner à droite.

Taylor : Ah! Ah! Ah!

Rabbin : Tourner en ligne ? Ça ne se peut pas.

Martineau : Ah ! Je suis tanné ! C’est plate !
Rabbin : Yeah ! Fuck that shit
Taylor : On se fait-tu venir du poulet ?
Bouchard : Y’est quelle heure ?
(FIN)

Labels:

Monday, November 05, 2007

LES HOSTIES D'AFFAIRES PLATES # 29764

En page 5 du Journal de Montréal aujourd’hui : Un bulletin « ultra catholique » est distribué régulièrement, avec les fascicules et les coupons rabais ordinaires, dans ces ordures instantanées qu’on appelle les « Publi-Sacs. » Je n’ai pas l’habitude de fouiller les « Publi-Sacs » que je jette spontanément à la poubelle en signe de protestation contre l’environnement (pourquoi recycler du papier? Le bois est laid et les arbres sont méchants. Et s’il n’est pas heureux ici, l’environnement n’a qu’à retourner dans son pays.) Vous savez tous que Le Jour des vidanges veut propager, via l’humour consensuel, les paroles christiques : Séparer la chèvre de l’ivraie, ménager le bon grain et le chou, manger du pain et partager l’autre joue. Le Jour des vidanges encourage, de manière subliminale, les vertus du catholicisme, et j’applique quotidiennement ce que j’appelle « la technique Jésus. » Immédiatement applicable, la « technique Jésus » est d’une simplicité désarmante : Il suffit de mourir lentement, cloué sur du bois, en regardant le ciel, l’air extatique. Ce premier numéro du périodique « Viens », l’organe officiel du Christ, sera disponible jamais.

« Le fils de notre Seigneur a dit « Faites de quoi. »
Le disciple a répondu : « De quoi sera-t-il fait?"
Le fils de Dieu a rétorqué : "Hein?"
Le disciple s'en est allé.
Jésus est parti."
-L’évangile selon Gilles


Labels: