Posts

Showing posts from April, 2016

PAS GRAVE (TON MAGAZINE RELATIVISTE)

Image
DJIHAD DE LA TERREUR ¨Ce n’est pas le terrorisme amalgame qui va m’empêcher de jubiler¨ déclare en haletant madame Marie-Louise. ¨Rien ne peut m’empêcher de jubiler entièrement car il faut vivre la vie en sifflotant. C’est l’unique secret. Le reste n’est tout simplement pas intéressant, comme l’histoire mondiale, la philosophie chinoise ou la musique de György Ligeti¨, ajoute Marie-Louise en dégustant l’un de ses ¨cup cakes¨ frais-maison encore chauds de cuisson.
DERNIÈRE HEURE
DEUX IMMIGRANTS SYRIENS VIOLENT 1000 FEMMES

Le drame s’est produit hier vers l’heure du souper dans un terrain vacant à Ville Saint-Laurent. Julie, 32 ans, allait acheter des mojos et un paquet de Craven A en 1979. Sans crier gare, deux inconnus au teint basané lui ont sauté dessus pour pénétrer leur pénis dans son vagin. Puis les deux hommes ont répété l’agression sur 999 autres filles qui allaient au dépanneur. Cette affaire sordide a fait réagir la Fédération des Femmes qui a trouvé cela : ¨Effrayant en 2016¨.

LA RUBRIQUE DU LIVRE DU MARDI DE L'AN 2016

Image
Salut citoyen!
Tu sais lire? Le Comité t’en félicite. Pour ton édification voici LES DEUX LIVRES ÉCRITS par citoyen Jean-Pierre dit L'Gros. Le récit de sa vie est exemplaire :  Après avoir subi le viol, commis le meurtre et connu l'enfer carcéral, Jean-Pierre L'gros sifflote à tout venant aujourd'hui. Le message de Jean-Pierre est porteur de rédemption, de joie retrouvée et de calme mental. Si tu n’aimes pas ces deux livres de Jean-Pierre tu peux exiger un remplacement, le Comité est disposé à t’offrir TOUS les vieux romans de Philippe Sollers des années 70 ou l'intégrale de Louise Portal. 

DEAD BLOG

Image
Le Jour des vidanges est mort depuis un bout de temps déjà. Mais quelques joyeux drilles y ont quand même laissé des commentaires, les mois passants, moi m'en crissant. Voilà qui est magique. Cet effort absurde mais respectueux mérite un photomontage vraiment plate et très laid, chié en 2 minutes. À bientôt, peut-être, maudits fous.