Monday, January 29, 2007

LE NEVEU DE LA MORT



Vous êtes tous de braves citoyens relativement bien informés, donc le nom du serial killer Robert Pickton ne vous est pas parfaitement étranger. En fouillant Google, à la recherche d’images de « cochons épluchés et d’adolescentes célibataires », j’ai trouvé cette lettre troublante et mystérieuse, postée sur un site de rencontres et signée Mike (ou Dave) Pickton, le NEVEU du tueur de Vancouver.



“Hi! Girls! I wish you are sexy and quiet!
My name is Mike or Dave and my mother is dead. But it’s ok. I have a job at the farm. My uncle hired me to feed the cows, wash the blood stains off the walls and entertain the chickens. I’m good at “chicken entertainment.” But I like girls better. I really like girls, they smell a bit but they’re nice. I want my girl to be sexy and quiet. Come to my place, I own a TV set, a cassette player, two chairs, a Yugoslavian AK-47, a coloring book, a real human skull and a tiny little cat that goes “meow” when I squeeze it. I love little things that I can put in little boxes, so I collect hockey cards, small rocks, butterflies, coins, stamps and flakes of dried bird shit. Let’s talk about my sexual life. Well, what is to say? I saw a vagina once in a magazine and I think it’s nice and quiet. It looks like the Evil Force in Lord of the Rings. It’s red and it vibrates. I don’t like to have sexual intercourses with big hairy uncles, my sister, meaty stuff or “Zara”, my favorite tree trunk. I want to do it with real girls like you, sexy and quiet. “Zara” told me I’m a good lover, shy at first but soon willing to take a nice and quiet girl up her butt. Some people think I’m sort of retarded but it’s not true. As you see, I can write some words, even if I can’t read them. My philosophy of life is simple: Treat others with respect or die. Will you be my friend? I’m looking for a quiet girl who loves nature, good clean fun and slaughtered pigs.”

-Mike (or Dave) Pickton

Labels:

Friday, January 26, 2007

FACE DE PET # 09704





Hugo 22 ans

Tignasse rousse, lunettes laides, nez épaté, sourire brillant, cet Hugo m’offre un reflet spectaculaire de ce que j’aurais pu être à vingt-deux ans, un modèle frappant et concret de ce que, Dieu soit loué, je n’ai pas été, à savoir un jeune homme sain de corps et d’esprit, un étudiant exemplaire, un excellent ami et un amoureux attentionné. À mes yeux Hugo représente aussi ce jeune frère que je n’ai pas eu et à qui j’aurais fait des misères. Il en aurait bavé, le petit, je vous le jure, il aurait souffert. Observez-le, fixez son regard tendre, presque bovin, regardez ses « beaux petits yeux verts » qui font sans doute chavirer ses camarades étudiantes en « géographie structurale 201 »… S’il ne monte pas en vous un étrange courant de violence, c’est que vous êtes vraiment très gentils. Quand même, puisqu’il existe entre moi et Hugo, par nos traits physiques communs, une sorte d’entente secrète et pudique, je lui souhaite une existence paisible, confortable et parfaitement plate. (Fais pas comme moi, Hugo, touche pas à la dope et laisse faire les films de cul.)


Labels:

Thursday, January 25, 2007

PUBLICITÉ (démo)

À la recherche d’un emploi raisonnablement rémunéré, j’ai proposé mes services aux gens du Ministère de la santé en tant que concepteur-rédacteur publicitaire. Aussi ai-je fait parvenir à qui de droit ce photomontage célébrant les vertus d’une vie saine et d’une régularité intestinale exemplaire. Pour toute réponse j’ai reçu ce courriel sec et froid : « Votre photomontage ne correspond pas à nos besoins. » J’ai eu beau leur expliquer par la suite que ce n’était qu’une maquette, que j’allais bientôt me procurer des logiciels performants et de qualité, ils n’ont rien voulu savoir. J’admets que l’image du petit couple, sous la bannière « Québec » est un peu floue. J’admets aussi avoir commis une minuscule faute d’orthographe (il faut lire « vos selles » et non, évidemment, « sos selles »), mais j’estime que, dans l’ensemble, tout cela respire la joie, le bien-être et la bonne humeur…


Labels:

Wednesday, January 24, 2007

Face de pet (nouveauté)

Quelqu’un, une vague connaissance, m’a fait récemment cette remarque étonnante : « Tu devrais mettre plus de filles dans les faces de pet. » Je n’ai pas spontanément saisi le sens de cette étrange et maladroite formulation, aux connotations érotiques ou carrément scabreuses (« mettre une fille dans les faces de pet », je ne fais pas cela tous les jours!) J’ai vite compris qu’il ne m’invitait pas à quelque orgie de sodomites mais qu’il référait à mon blogue. En somme il me reprochait de ne pas me moquer assez souvent des femmes (pratiquement jamais en fait) à la rubrique « Face de pet. » Il a même ajouté que « les femmes aussi ont le droit de faire dur », ce qui est parfaitement juste et relève du gros bon sens. Au Jour des vidanges, on ne fait pas de discrimination, et les gens, sexe, âge, origine confondus, méritent tous leur moment de gloire. Voici donc une authentique Face de pet, féminine cette fois, pour me faire pardonner cette injustice.

SOLANGE FUCKIN’ RULES!

Labels:

Monday, January 22, 2007

IMMENSE SONDAGE

Afin d’en savoir plus sur mon lectorat, je propose ici ce sondage maison.
Notez que les résultats ne seront ni divulgués ni analysés, parce que ça ne me tente pas.



Ce que vous aimez du Jour des vidanges :
A- Le contraire
B- Les deux
C- Simon, 20 ans

Ce que vous n’aimez pas du Jour des vidanges :
A- Le lire
B- L’autre affaire
D- Le reste

Appréciez-vous le ton général du Jour des vidanges?
A- Quoi?
B- Hein?
C- Toutes ces réponses

D’après vous, Le Jour des vidanges est…
A- Là, juste là
B- Là, calice! Là!
C- Y’EST LÀ, SACRAMANT!

Si vous tuez votre ami, quelle est votre couleur préférée?
A- Corbeil
B- Concombre et ail
C- Un crayon

Aimez-vous les photomontages du Jour des vidanges?
A- Hein?
B- Où?
C- Aucune de ces réponses

Donnez-moi de l’argent
A- Oui
B- D’accord
C- Combien?

Le jour des vidanges présente-t-il des propos racistes, sexistes ou homophobes?
A- Les races puent
B- Les tapettes puent
B- Les filles puent


Le jour des vidanges offre-t-il des images de pornographie?
A- Pas assez
B- Vraiment pas assez
C- Vraiment, vraiment pas assez

Zhom est-il un personnage convivial et chaleureux?
A- Zhom est un arbre d’amour
B- Zhom est un chien de la mort
C- J’aime Zhom plus que mon propre fils

Suçes-tu?
A- Évidemment
B- 24h sur 24
C- C’est toute ma vie!

Qui est le spécialiste de l’électroménager?
A- Simon, 20 ans
B- Corbeil
C- Toi

Comment avez-vous découvert Le Jour des vidanges?
A- En petites culottes
B- En faisant autre chose
C- Jamais

Quelle est votre tranche d’âge?
A- Médium saignant
B- 8 ans et demi
C- Simon, 20 ans

Qu’aimeriez-vous voir au Jour des vidanges?
A- Des plus grosses fesses
B- Des ministres péquistes des années 70
C- Un sens




Saturday, January 20, 2007

Chronique : Rions presque quasiment

Oui, mes sœurs, mes frères, je sais lire dans les astres, et je vous jure que c’est très mal écrit…

Tout de même j’ai réussi à déceler dans les cieux des signes mystérieux et inquiétants. J’annonce donc que le prochain débat national ne portera plus sur les accommodements raisonnables et le port du voile mais bien sur

le voile du porc.

(Cet excellent jeu de mot est une gracieuseté des scripteurs du prochain quiz de TVA,
"Y’a-tu des pinottes dans ta marde? » , animé par le gars qui joue chose dans une émission sur un autre poste.)


Friday, January 19, 2007

FILS DE PET

Oui, mes puces
UN FOND D’ÉCRAN JUSTIN TRUDEAU
Faut-il que je vous aime!

Avouez qu’il est mignon comme tout. On a tout de suite envie de se lover contre son corps, de le cajoler, de prendre soin de lui, de susurrer à son oreille des mots tendres et simples, les mots d’une mère : « Oui, Justin. C’est bien, Justin. Oui. Tout va bien, Justin. Oui, c’est très bien, Justin. Oui, comme ça, Justin.» Cette photographie évoque en moi mille phantasmes d’évasion. Je veux fuir cette cité sale et grise au bras de Justin vers des campagnes éloignées, réapprendre avec lui les plaisirs de la contemplation amoureuse. Ses yeux dans les miens. Justin… Justin… Tu m’inspires ces quelques vers

Hou! Hou! Fait le hibou
Cui! Cui! Fait le colibri


Labels:

Wednesday, January 17, 2007

VIVE N'IMPORTE QUOI!

Les accommodements raisonnables

Mais d’où me viennent ces mystérieuses et enivrantes bouffées de chaleur humaine comme s’il y avait en moi un volcan d’amour au bord de l’éruption? Je n’en sais trop rien. La méthadone, peut-être. Ou l’effet encore scientifiquement méconnu de ces petites moisissures bizarres sous les éviers et dans les chiottes. S’agirait-il encore du pouvoir magique de ces hordes d’acariens qui peuplent mes couvertures et mes coussins? Qu’importe, malgré le froid intense, j’ai marché dans les rues de ma ville sale et n’y ai vu qu’innocence et beauté, que tendresse et affection. N’est-ce pas Pizza De Vinci qui disait : « Regardez un gros tas de marde avec empathie et vous y lirez des images. » En hommage à la joie d’exister et d’aimer n’importe quoi, voici un petit montage laid, chié en 15 secondes, afin de célébrer la paix dans le monde, les mérites de la pluralité ethnique, l’acceptation de l’autre et toute cette extraordinaire et merveilleuse bullshit.

Monday, January 15, 2007

LA SINISTRE VÉRITÉ

Émue par quelques flatteries désintéressées (merci Meth), Ma Lady nous fait passer, sur son blogue, pour un petit couple parfaitement charmant, rose, jovial et joufflu. Couple excentrique, certes. Couple bizarre, aux limites de la dysfonction, mais couple amoureux, tendre, plein de fantaisie et qui trouve sa force dans l’humour et l’autodérision. Ne soyez pas dupes. La vérité est tout autre. Dans les faits, Lady et Zhom forment ensemble l’incarnation post post-moderne de la détresse humaine, de la déchéance morale, du vide intérieur et de la dérive des sens. Les photographies de ce montage ont été prises au lendemain d’une cuite monumentale. Je m’en souviens vaguement. Il y avait du sang sur les murs... De l’urine sur le tapis... Des seringues souillées... Des restes de petits animaux découpés…D’étranges cuves remplies de choses innommables et nauséabondes… Un adolescent Portugais (immigré illégalement)…Des images du petit Jérémie maculées de sucs vaginaux… Je me souviens de ce matin comme d’un cauchemar. Je voulais mourir ou tuer. En plus, il n’y avait pas de café.

Labels:

Saturday, January 13, 2007

JEAN-DAMIEN

Recherches infructueuses, braves amis avides de nouveauté. Je n’ai pas réussi à mettre la main sur un document photographique prouvant l’existence d’un champ, d’un nid ou d’une manufacture de J.F…

Pourtant, les statistiques démontrent qu’il existe, au Québec, au moins deux J.F. par foyer. S’ils sont si nombreux et envahissants, c’est qu’ils doivent bien être fabriqués quelque part, à la chaîne probablement, et assemblés par des enfants surexploités des pays les plus pauvres (les J.F. ne sont pas souvent de la meilleure qualité, sauf exception. Je m’en procure régulièrement chez Dollorama.)

En attendant, voici une photographie de JEAN-DAMIEN, cadre dans une grande boîte, ou boîte dans un grand cadre, boîte dans un bureau, bureau dans une boîte, on ne sait pas mais on s’en fiche, tant que les choses s’imbriquent (tout ce qui s’imbrique est bon, c’est ma philosophie de vie.) JEAN-DAMIEN sera bientôt député libéral avant de devenir ministre des affaires pendantes. En 2011 il sera LE CHEF DES MÉCHANTS et éliminera des peuples pour rire.


Labels:

Thursday, January 11, 2007

Document prodigieux

Euréka! Je le savais! J’ai trouvé! Après de longues heures de recherche intensive, j’ai pu monter un imposant dossier, riche en documentations diverses, à propos des « Jean-Sebs », de leurs origines nébuleuses, de leurs mœurs, de leurs coutumes alimentaires et de leurs habitudes sexuelles. Voici, pour vous, cette hallucinante photographie, laquelle prouve enfin, hors de tout doute, l’existence d’un véritable NID DE JEAN-SEBS (pas loin de Québec.) Il appert que le « Jean-Seb » ordinaire d’Amérique correspond exactement à l’idéal stéréotype du « gars cool que tout le monde connaît mais que personne n’a revu depuis 1998, qui a déjà joué de la guitare, qui a fumé ou fume encore des joints, et qui a souvent fait de la peine à des gens.»

Bientôt sur cet écran : Un champ de « J.F. » (qui ne connaît pas au moins douze « J.F.?)

Sunday, January 07, 2007

FACES DE PETS

Dans notre série « Fessons sur des inconnus qui n’ont rien fait de mal » voici :


Jean-Sébastien

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que tous ses amis l’appellent « Jean-Seb. » À moins d’être un ermite misanthrope et complètement reclus, tout le monde connaît un « Jean-Seb. » En fait, on ne peut jamais aller nulle part sans entendre parler d’un autre hostie de « Jean-Seb. » À force de « Jean-Seb » par ci et de « Jean-Seb » par là, je finis par croire qu’il y a un gros nid de « Jean-Seb » quelque part, une usine peut-être. Quant à ce « Jean-Seb » en particulier, vu son air légumier, il doit plutôt venir d’une plantation (hydroponique.) Personnellement, je le surnommerais plutôt GET A FUCKIN’ JOB!



Pierre Dorval

Son horrible chandail multicolore en laine synthétique lui sied si bien qu’on dirait, non plus une pièce de vêtement, mais une deuxième peau naturelle, ou une sorte d’extension textile de son âme. Oui, ce Pierre Dorval est NÉ dans son chandail. Pierre Dorval et son chandail NE FONT QU’UN. Si les objets inanimés étaient doués de raison et de parole, je dirais à ce chandail « Dis donc! Ton Pierre Dorval te va très bien! »

Labels:

Friday, January 05, 2007

FACE DE PET 2007

« Pourquoi lui? », demandez-vous, embarrassés, choqués peut-être, voire profondément émus : « Pourquoi, parmi toutes les crapules qui sévissent sur cette terre, parmi tous ces gens odieux et ignobles qui font de notre monde un enfer, pourquoi avoir élu ce tendre et charmant jeune homme, au regard doux et intelligent Face de pet 2007? »

PARCE QUE RIEN.
Il me donne envie de fesser, POUR AUCUNE RAISON.

Fixez l’image longuement, en répétant à voix basse « Simon, 20 ans, Simon 20 ans, Simon 20 ans, Simon 20 ans..." Ça rend MALADE

Labels:

Wednesday, January 03, 2007

LET'S GET PISSED # 98640

Sur toutes les tribunes, le bon peuple, sans doute inspiré par les chroniqueurs à la mode, reproche souvent à nos humoristes locaux de faire dans l’humour « pipi, caca, poil. » C’est écrit dans les journaux, dans les torchons, c’est dit à la radio et à la télévision : l’humour « pipi, caca, poil », prisé par nos clowns vulgaires et scatophiles, serait une insulte au bel esprit…
C’est le poil qui m’intrigue dans cette affaire. Je m’y connais très bien en humour pipi, en humour caca, je les pratique personnellement tous les jours. Mais j’avoue en savoir très peu à propos de l’humour poil. Voici donc, pour rire tous ensemble en ce début d’année…

DU POIL

Labels:

Monday, January 01, 2007

FUCK 2007

Afin de célébrer la vacuité des « choses qui se passent » ou "qui passent", et l’ainsité (oui) des « affaires qui arrivent », enfin pour fêter « l’absence d’être » en général, et la mienne en particulier, je vous offre ce dernier cadeau

UN FOND D’ÉCRAN « FOND D’ÉCRAN. »

(Non, je ne suis en rien adepte des enseignements bouddhistes. Je suis adepte du Nez, une religion créée par moi pour moi et qui est, orthographiquement et métaphysiquement, l’exact contraire du Zen. Je vous en reparlerai…)