Monday, December 27, 2010

PROVOQUER L'ÉVÈNEMENT

Je m'ennuie terriblement de ma rousse Lady, partie dans les steppes nordiques pour allaiter des bébés phoques. En manque de tendresse humaine, je cherche en vain quelque échappatoir à ma solitude. Oui, je m'ennuie. Je lis, je cogite, je médite, et je fais des choses onanistes avec l'aide de mon pénis sexuel. Il paraît qu' il faut PROVOQUER LES ÉVÈNEMENTS dans la vie si l'on souhaite que DES CHOSES ARRIVENT. J'ai donc fait des recherches et j'ai trouvé cette image, d'une extraordinaire puissance évocatrice laquelle montre un homme qui, justement, PROVOQUE UN ÉVÈNEMENT. Malheureusement, les évènements ne m'intéressent pas. Il y en a trop. Mieux vaut laisser les évènements en paix.

Wednesday, December 22, 2010

CHTANNEZ


Voici, parce que je chtanne,
LE JEU DES 1347 DIFFÉRENCES
Saurez-vous, d'ici la fin des fêtes, identifier les différences entre ces deux images?
Faites comme moi, chtannez! Ou mieux, stikchtannez!
Zohmusez-vous,
et à pluxtre
xxx

Friday, December 10, 2010

L'ULTIME VENDREDI DE LUIGI

Chers zamis. Je perds aujourd'hui mon plus précieux collaborateur, mon seul en fait, qui, après presque cinq ans de travail acharné, a eu le courage de ne jamais exister. Oui, Luigi quitte cet immense conglomérat médiatique qu'est ZHOM JDV COMMUNICATIONS pour de nouvelles aventures professionnelles. On pourra le voir être plate à une autre place (QMI ou IGA.) Poli, il vous adresse ce témoignage (vibrant)


"J'ai travaillé chez ZHOM JDV COMMUNICATIONS pendant presque cinq années à titre de rédacteur, de correcteur, de recherchiste, de reporter et de directeur des relations publiques. Ainsi ai-je pu découvrir divers aspects de ces métiers fascinants qui m'ont fait cheminer vers d'autres avenues. ZHOM JDV COMMUNICATIONS est une modalité de diffusion d'information différente, originale et audacieuse. Mais des projets m'interpellent, j'ai besoin de nouveaux défis. Je tiens à remercier Zhom pour son esprit d'équipe, son dynamisme, sa persévérence et son odeur. Zhom sent bizarre : mélange de musc, de houblon, de tabac et de vieux sperme sec. À son contact, j'ai réalisé que je pue sans raison depuis l'erreur de ma naissance. En effet, dès ma venue au monde jusqu'à aujourd'hui, je dégage naturellement des miasmes putrides, des relents de sang pourri, des volutes de déjections infectes, de moisissures inconnues et de placenta déséché. Je puis jurer sur la bible qu'il existe pire odeur que celle des dernières flatulences d'un cadavre déjà rongé par les vers gluants. Ceci dit, j'ai beaucoup apprécié mon séjour chez ZHOM JDV COMMUNICATIONS. J'y ai trouvé un gîte, un lieu de création, en Zhom un mentor et en vous, chers lecteurs, une famille. J'ai retrouvé l'avenir. Je redeviens enfin celui que je fus : L'osti de mangeux de graines qui se faisait bûcher dessus pour rien par Éric Simard en secondaire 2."
-Luigi

Friday, December 03, 2010

EXTREVUE ENCLUSIVE


D'entrée de jeu, Denis Arcand tient à préciser qu'il n'a rien à voir, ni de près ni de loin, avec le cinéaste Denys Arcand, auteur entre autres, du Déclin des barbares. "Je ne suis vraiment pas lui", explique-t-il en mourant. En effet, Denis Arcand est mort sous nos yeux en avalant sa langue après avoir mâché des mots. Denis, reconnu pour sa bonne humeur, son jovialisme et son sens de la philosophie, aura développé le concept du Youpela : "Il y a du Youpela en tout. Dans la nature, dans la vie ordinaire, et même en politique et en temps de guerre. Il faut apprendre à saisir le Youpela en toutes choses!" Denis a si souvent parlé de sa théorie de Youpela qu'il a été renié par sa famille et battu à coups de pioche par ses amis les plus proches, lesquels hurlaient : "Il faut que tu souffres."
-Luigi

Labels: