Monday, March 06, 2017

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8




ON T’AIME MON RICHARD
PAR SUZANNE ¨DIANE¨ CAROLE

Bonjour!!!
Je me présente Suzanne, mais mes amies m’appellent Diane car il paraît que je ressemble comme deux gouttes d’eau à Diane. Mais je ne prends pas la plume aujourd’hui pour parler de Diane et de ses deux gouttes d’eau, au contraire. D’ailleurs, si jamais Diane me lit en ce moment, elle peut aussi bien faire autre chose, comme organiser un tournoi ou ¨en manger un char¨, sa vie ne m’intéresse trop pas. Je ne suis pas rancunière, mais il y a des limites à être une ¨connasse¨, et Diane les a dépassées le 4 avril 2009 lors d’un périple tout-inclus à Cayo Coco (je vais taire l’anecdote, qui implique un cubain Pédro d’à peine 17 alors que Diane en a 59.) J’ai mis le mot ¨connasse¨ entre parenthèse car je suis indulgente et je suis certaine que Diane a d’autres qualités à part ses deux gouttes d’eau et son ¨beau cul¨ gros comme le bras. Mais laissons tomber Diane dans une masse d’excréments brûlants, elle peut mourir si elle veut, personne ne va avoir de la peine, même pas sa fille, une autre ¨connasse¨ en plus ¨jeune de pute¨. Je voulais vous parler de Richard Martineau que j’aime au-delà des annaux de saturne. Je le lis à chaque instant et ce qu’il dit est la vérité pure et simple. Il n’est pas comme Diane. Elle pense que les Arabes sont ¨du monde correct en général¨ et elle oublie l’islamique qui se cache en le musulman, qu’il soit modernisé ou ¨cave¨. Diane souffre de fuites urinaires en plus de son zona en plaques, cela ne l’aide nullement à l’épanouissement de son Soi. Mais comme dirait la jeunesse : ¨Who fuck the cares?!¨
-Merci d’être toi, mon Richard, et continue de ne pas changer rien!

SUZANNE ¨DIANE¨ CAROLE, CAR NOUS SOMMES WE THE POEAPLE! 




Wednesday, March 01, 2017

VOLET PÉDAGOGUE numéro 36893



¨À l’âge du WEB INTERNET et de l’hyperespace, la vie n’est plus pareille à l’autre d’avant : Les choix se divertissent en plusieurs states, comme par exemple être un homme ou une femme ne compte pas, et les ¨réseaux sociaux¨ sont rendus un véhicule de haine. Le harcèlement sexuel en fait partie également. Pourquoi souffrir? La question se pose avec amblée. Ainsi, nos ateliers sur la CULTURE DU VIOL portent ce fruit aux jeunes de la génération ¨Je m’en calice¨. Grâce à nos ateliers, nous verrons qu’il y a une différence entre une ¨poignée de main amicale¨, un ¨doux baiser à la brunante¨ et une fellation forcée ou une sodomie collective. Les signes de la culture du viol sont nombreux. Même une plaisanterie peut l’être! Par exemple lorsqu’un garçon érectile arrive pour dire à une fille : ¨Eh! Toi! Tu es une catin! Suce mon cap!¨ Cela constitue une violence qu’il ne faut pas rire, surtout si durant la soirée le garçon invite aussi la bière, le fentanyl et le pistolet.¨

CE DUO TANG EXPLICATIF VIENT AVEC UN BERLINGOT SANS LACTOSE ET UNE CLÉ USB CONTENANT DES SITUATIONS DE CRUAUTÉ.

-L’équipe