Saturday, August 18, 2012

AVEU TOUCHANT DE L'ÉMOTION

Camarades. 
Souvent, en quête de « faces de pet » sur Google Image, je me retrouve sur des sites d'avis de décès. Oui, des catalogues de gens morts, véritable mine d'or pour moi. Chaque fois je m'interroge. Suis-je un homme mauvais? Je ne crois pas. Voici la photo d'une femme morte que, j'en suis convaincu, Jésus chérira à jamais. Son regard n'inspire que bonté. Mais sa coiffure sera laissée au vestiaire de l'au-delà.
-Votre ton Zhom 

229 Comments:

Blogger Carl said...

Craven A ou Mark Ten?

7:44 PM  
Blogger Anne Archet said...

Les femmes mortes se ramassent à la pelle.

8:46 PM  
Blogger Kayou said...

Et que dire des hommes-vivants. Il faut viser la tête, mesdames.

8:41 PM  
Blogger Kayou said...

(et mesdemoiselles, que suis-je indélicat.)

8:47 PM  
Anonymous Anonymous said...

elle a l'air d'une sale menteuse, avec ses yeux de souris mauvaise, qui se cachent dans leurs petits trous vicieux.

9:19 PM  
Anonymous jp said...

tu as perdu, zhom.

2:39 AM  
Anonymous Analogie périmée said...

Jip n'a pas tords sur les yeux même si il va détester que je dise qu'il a raison. Enfin.

Le rire c'était difficile bien qu'elle riait souvent pour cacher un malaise. Elle n'aimait pas sa bouche et clignait des yeux afin que l'autre disparaisse.

6:56 AM  
Blogger Yvan said...

Tu as perdu.
Indeed.
Zhombie boy.

Export A ou John A McDonald?

1:15 PM  
Blogger Yvan said...

Assez pathétique la fin.
Commence donc par ramasser
ta propre gueule,poufiasse.
Ce soir à "On s'la pète
libre expression", nous recevons
l'alter égo d'un écrivain wannabe.

Anne Archet, médames zé messieurs.

Ouais dans l'cul, qu'elle disait.
Salope.
Chienne.
Traînée.
Hit me with your best shot,
qu'elle a toujours dit.

On a des petites nouvelles
pour toi, Annie chérie:

Suce-nous.
Fais-la nous reluire.
Astique-nous l'manche
jusqu'à explosion.

T'as intérêt à t'appliquer
à la tâche. J'ai pas peur
et j'ai tout mon temps.
Grognasse.

1:48 PM  
Blogger Kayou said...

Yvan : Archet nous a tous déjà aimablement sucés, mangés, sodomisés, fouettés, aimés, haïs. Relis-la. Et parlons de choses plus terre-à-terre sur mon blog agricole : À quel moment doit-on faire l'émondage de nos arbres?

3:13 PM  
Blogger Yvan said...

Archet n'a jamais été aimable,
c'est une de ses qualités
quand elle suce.
Elle t'a sucé,grand bien
t'en fasse.Je l'ai lue
figure-toi.La relire serait
une pure perte de temps.
Supposé le contraire
est ta seule affaire.
Relis-la et refais-toi
sucer si ça te chante.
;-)

Perso j'émonde au printemps
ou à l'automne.
Ça dépend des arbres.


4:29 PM  
Anonymous jp said...

@ Analogie périmée

je disais surtout ça pour paraitre plus méchant que je ne le suis réellement, tu sais... car en réalité, je ne connais pas cette dame.

5:27 PM  
Anonymous jp et le langage said...

pourquoi faut-il toujours continuer à écrire des choses ?

si je m'y mettais vraiment, boisson à l'appuie, et musique punk-blues, et en relisant des dictionnaires entiers afin de bien m'inspirer les verrous et les réflexes auto-sauteurs, magnaninement caracolants, tu crois que tu me ferais l'affront de me publier, et de me demander plus tard d'aller me faire humilier durant la promotion, par des gens venus là exprès pour ça, en signant des autographes pourris à mon stand, dans une foire au livre de province, plutôt bourré ?

5:51 PM  
Blogger Yvan said...

C'est dire la vacuité
de certains écrits sur
la blogosphère par moments,
n'est-ce pas.

Je n'y fais pas exception
mais je planterai un arbre
en sa mémoire.

6:37 PM  
Anonymous jp said...

d'ici 15 jours, ça va être le début de la bonne saison pour ça.

6:48 PM  
Anonymous jp said...

c'est toujours la nuit que j'ai en moi toute l'énergie recquise à faire des choses. ça tombe toujours mal... jamais synchro avec les cycles..

6:51 PM  
Anonymous jp disant nawak said...

des nouvelles du capitaine ? il a changé de moto ? la prochaine fois, il aura qu'à se dégotter un dragster, ça m'évitera de livrer "a vide".

6:53 PM  
Anonymous jp said...

c'est bien toi Yvan, hein ?

6:54 PM  
Anonymous jp said...

tu sais qui c'est le capitaine, toi, et le chef des motards ?

6:55 PM  
Anonymous jp said...

le capitaine, il a une moto, mais c'est pas un "motard", non ? pas un du gang, non ?

6:56 PM  
Anonymous jp said...

tous ces gens semblent se connaitre entre eux, et disent qu'ils me connaissent, moi, mais moi, je n'en connais pas un seul.

6:58 PM  
Anonymous jp said...

moi, si je ne vais plus aux enterrements, c'est juste parce que je trouve ça con, mais surtout, aussi, parce qu'il y a des gens, et qu'il faut leur dire des choses... et ça, sans faire la grimace, c'est dur...

7:00 PM  
Anonymous jp said...

et d'ailleurs, les cimetierres, c'est mieux quand y'a personne, en surface, niveau ambiance.

7:01 PM  
Anonymous jp said...

on devrait planter un arbre à chaque mort humaine, pourquoi pas... et des arbustes pour les décès d'animaux familiers, et des fleurs pour les animaux "normaux", et du gazon pour chaque insecte..

pi semer des aquariums remplis de méduses bleues à chaque mort de baleine, et des algues à chaque décès de poisson...

faudrait revoir tout le dispositif lié à celui des pompes funèbres, et lui allouer tout un tas d'options de ce genre.

7:07 PM  
Anonymous jp said...

c'est privé les pompes funèbres, ou comment ça marche ?

y'avait une agence de pompes funèbres gérée par l'état, non, dans le temps ? c'est toujours le cas ?

7:09 PM  
Blogger Yvan said...

Hahahaha!

Si j'pouvais j'te ferais
volontiers cet affront.
Je t'humilierais devant
des tas d'gens en faisant
des pitreries innommables
devant ton kiosque bondé
de groupies.

Bises.

7:10 PM  
Anonymous jp said...

une fois, j'ai croisé un gars qui travaillait là dedans, au rayon boucherie du supermarché. il m'a dit que ça payait bien, mais qu'il avait envie de changer, parce que ça lui portait sur le moral.

on s'imprègne forcément du truc, à la longue.

7:12 PM  
Anonymous jp said...

à condition que je puisses pisser un peu partout devant tout le monde, et que ce soit du carrelage marron et glissant, par terre. et avec un bon vin blanc, du style "domaine de meillan" moëlleux de 2011, et bien frais pour les groupies et tout les autres invités. et c'est mireille mathieu qui conduit la limousine, ET mireille dumas qui me montre ses nichons sur le siège arrière... (vais pas te demander karen chéryl, ça te ferait trop cher niveau budget...)

7:19 PM  
Blogger Yvan said...

Oui.
Faut revoir tous les dispositifs
funèbres, faire du cas par cas
et adapter les familles éplorées
selon leurs désirs.

7:20 PM  
Anonymous jp said...

pi me faudrait une chemise rouge à carreaux bruns, du style bucheron, à la kerouac, des cheveux mi-longs à la bhl, mais pas peignés, des jeans usés, et troués au niveau des fessiers, et une paire de nastase adidas nylon des années 80 pointure 41. et que je sentes un peu mauvais.

7:27 PM  
Blogger Yvan said...

C'est un métier, boucher.
J'serais pas capable de trancher
des bêtes à journée longue.
Ni d'être 12 mois par année
dans un bureau avec le même
monde et leur petites grivoiseries égoïstes entre 4 murs.

Par contre je nous verrais
bien signer des bouquins
qu'on aurait écrit chacun
de notre côté bien tranquilles.

Avec une file d'attente raisonnable,juste ce qu'il faut
pour pas s'emmerder dans un salon
qui pue des pieds et des rafraîchissements prévus longtemps
d'avance mais pas trop pour pas
qu'ils perdent leur fraîcheur justement.

7:30 PM  
Anonymous jp said...

pi ce serait bien que je me prenne un valdingue sur le carrelage, un bon, la tête la première, et que je me fende une lèvre, en plus de la grosse bosse sur le front. (mais après avoir remontés mes pantalons)

7:31 PM  
Anonymous jp said...

ben oui, boucher, en plus, avec toutes les obligations d'hygiène que ça comporte. ça doit être encore pire que libraire.

7:34 PM  
Blogger Yvan said...

Mes jeans je les aiment
troués aux genoux tu vois.
Ya mésentente là.

Ce ne sera pas possible
aux fesses quant à moi
mais nous trouverons
sans doute un terrain d'entente
sans craindre une esclandre
de part et d'autre.
Je suis confiant.

7:34 PM  
Anonymous jp said...

oui, signer calmement des bouquins, dans un stand fichu juste en dessous de la clim, sous valium, avec des sueurs froides. pourquoi pas.

7:37 PM  
Anonymous jp said...

avec les cheveux aux vent, comme dans cette émission de jean-pierre foucault.

7:38 PM  
Blogger Yvan said...

Ça serait vraiment drôle un valdingue
haha, la yeule faussement pétée pour faire joli et impressionner toute la galerie de bourges réunie.

On se marrerait bien.
Tain.

Bonne nuit, j'me tire.
Bises Jip!

7:38 PM  
Anonymous jp said...

le valium et la clim, l'hébétude, et une flasque de vodka dans la poche, dont on sent que ça nous arrange pas, nervosité de viande froide, agacement carcéral, questions incompréhensibles des clientes, paranoïa, tremblements, crainte de l'hypoglycémie. envie de retourner se bourrer la gueule dans la chambre d'hotel, devant le cable diffusant ce film retraçant la vie de johnny cash, en pleurant, avant de sombrer dans le coma.

7:42 PM  
Anonymous jp said...

non, la gueule vraiment pétée, et un bout d'incisive droite en moins.

7:45 PM  
Blogger Yvan said...

N'empêche.
Je planterai un bel arbre
en accord avec des amis,
en mémoire d'Ève Cournoyer.

Afin que cette belle fleur
repose en paix.

C'est un deuil multiple à faire.
Bonne nuit, Jipi.
Bonne nuit, Zhom Azerbaidjan.
Je vous aime.

7:50 PM  
Anonymous jp said...

tss, avec tes invectives, tu m'as donné le mövais élan de me mettre à finir les fonds de bouteilles qui trainaient au pied du lit... et maintenant, ça me titille.. tsstsstss!

7:52 PM  
Anonymous jp said...

en plus, hier au soir, j'ai donné à boire au jardin assez pour qu'il tienne 2 jours sans avoir soif... mais "heureusement", il n'est que 5 heures du matin...

7:55 PM  
Anonymous jp said...

en fait, la vie, ça se résume surtout à une question d'arrosage.

7:58 PM  
Anonymous jp said...

faudrait que je me mettes sérieusement à la peinture...

8:01 PM  
Blogger Yvan said...

Titillation!

8:02 PM  
Blogger Yvan said...

Tu es titillé là hein.

8:03 PM  
Blogger Yvan said...

Chu d'accord.
Faut arroser tout l'monde
une fois de temps en temps.

8:06 PM  
Anonymous jp said...

t'as de ces hyperboles quand tu t'y mets, toué!

8:10 PM  
Blogger RAINETTE (l'énigmatique) said...

le pire au stand c'est le type qui signe les bouquins juste à côté de la toilette. Il a pas choisi sa place le pauvre mec.

8:14 PM  
Anonymous jp said...

en fait, le plus intéressant avec la peinture, plus que le rendu lui-même, c'est le contact avec la matière elle-même. comme un petit rituel. moi, comme à la maternelle, j'utilise de la gouache, de l'eau, de petits pinceaux de merde, et je me fous à étaler les couleurs sur le canson. mais je me fous un peu du rendu, c'est secondaire...

8:15 PM  
Anonymous jp said...

ouais, mais le mieux, ce serait de livrer ses autographes à même la cuvette, m'est avis. et en pleine action.

8:17 PM  
Anonymous jp said...

le rêve, en fait.

8:18 PM  
Blogger Yvan said...

:)


8:21 PM  
Anonymous jp said...

ce qui est bien avec MA peinture, c'est que je m'installe, avec tout le petit attirail, une bouteille à portée, et qu'il fait chaud, et que je laisse les fenêtres ouvertes, et il y a de l'air qui circule sur ma peau, et que les tubes sont là, et que je sors les couleurs, et que je suis en slip, et mes doigts trempent dans les couleurs...

en fait, le mieux serait de me badigeonner moi-même, devant un miroir...

8:22 PM  
Anonymous jp said...

le rendu est toujours un peu trop terne, pas assez vif, sur canson...

8:24 PM  
Blogger Yvan said...

Probablement parce que tu te
serions pas assez badigeonné
devant le miroir...
Continue comme ça.

8:26 PM  
Anonymous jp said...

puis de toute façon, chuis pas doué pour l'art. pas assez corrompu, chépas.

8:27 PM  
Anonymous jp said...

faut être méchant pour peindre. ou alors amoureux, chépas.

8:29 PM  
Anonymous jp said...

je pourrais chier que de l'art pas joli, ou pas fini, sans conviction...
à moins de ressombrer dans un trip vaudou, mais alors ça...

mais l'art pas fini, ça a toujours été un truc, quand même...

inachevé. même pas forcément une esquisse, juste un machin qui se trimballe, là, sans forcément grand intérêt... "hirsute", comme aurait dit l'autre, ou faméliquement moche, car même pas laid ou repoussant. comme des bouts de cheveux sur le rebord du lavabo. ça reste à la fois banal et incongru... en instance.

8:33 PM  
Anonymous jp said...

la trace de quelque chose...

8:35 PM  
Anonymous jp said...

une rangée de mégots à moitié consummés sur le plan lisse et étroit d'un radiateur... et ces petites taches de "brulé" sur la peinture blanche, les auréoles sur les murs.

8:38 PM  
Blogger Yvan said...

Bonnes questions en tous cas.

8:39 PM  
Anonymous jp said...

les auréoles de six mois de sueur accumulées sur le matelas quand tu changes les draps.

8:39 PM  
Anonymous jp said...

le vide et le terne. pas forcément le zen ordonné et maniaque, mais la trace de la "saleté". pas la géométrie, les résidus de la vie.

8:44 PM  
Anonymous jp said...

dans la nature, c'est chargé de ça. la décomposition est partout, et se renouvelle sans cesse. la terre, c'est beau.

8:46 PM  
Blogger Yvan said...

Crois-tu pouvoir apporter à ta manière des pistes de vérité
jamais explorées
d'une quelconque façon?

8:50 PM  
Blogger Yvan said...

Ouais la terre.
La Terre imprègne tout
ce qui bouge et ce qui prétend
s'en détacher par les technos.
J'aime beaucoup y retourner.

8:53 PM  
Anonymous jp said...

la vérité, c'est un mot pas vraiment adapté au monde, me semble. si la vérité réside dans la perception, alors elle reste variable...

8:56 PM  
Anonymous jp said...

la vérité, ça aurait plutôt à voir avec un certain état d'éveil de la conscience "à moment donné", comme on grimperait une marche... c'est un bout d'escalier, et le pot de fleur est au bout...

8:58 PM  
Anonymous jp said...

c'est comme la mort, ça veut rien dire, dans l'absolu...

8:59 PM  
Anonymous jp said...

bon, adieu.

9:03 PM  
Blogger Yvan said...

C'est pour cela que j'ai employé le terme "Pistes de vérité" et non pas "Vérité".

Exemple: hier matin.
Le cabinet d'aisance était
monopolisé, alors subvint
une urgence intestinale
aussi soudaine qu'urgente.
Vérité. Ça arrive tout le temps
dans ces temps-là n'est-ce pas.


9:08 PM  
Blogger Yvan said...

Ouais salut, ça vaut mieux.
@ plus.

9:10 PM  
Blogger Carl said...

Qu'est-ce que ça veut dire "Anne Archet"?

10:21 PM  
Anonymous harnais cash said...

ben c'est quelqu'un qui attrape des gens avec un lasso, comme un cowboy, mais qui se sert de flèches, plus comme robin des bois.

10:22 AM  
Anonymous jp le commis said...

et il ne faut pas être fier de ne rien faire, ou alors, si, mais différemment.

10:23 AM  
Anonymous jp le survivant said...

et c'est ontologique, aussi.

10:24 AM  
Anonymous jp le dermophile indien said...

et ça a un "rapport" avec de la "substance", aussi.

10:25 AM  
Anonymous jp le naïf ayant un peu peur said...

et ça peut être dangereux, comme pendant la guerre que certains subissent pendant que d'autres travaillent, et il y a des gens qui demandent de l'argent aux passants, et d'autres qui crient des choses dans la bourse.

10:28 AM  
Anonymous ji-pivert said...

et il y a aussi "némésis", et le "juste retour des choses" ontologique, et ces histoires d'antimatière, de trou noir et de sexualité, et le racisme, la solitude, l'esprit de conquête, la puberté, les poils qui poussent et ce qu'en pensait valérie solanas.

10:29 AM  
Anonymous jp l'accoudoir said...

et puis il y a des portraits robots qui se trimballent dans les cerveaux comme des virus, la vie, les réflexes, pavlov perfectionné, la consommation, les sommations, les voitures brulées et des agents qui demandent avec peur qu'une voiture s'arrête sur le bas côté, avec plein de ganja dans une petite malette noire, la nuit.

10:33 AM  
Anonymous jp global mania said...

et puis il y a un type qui regarde du tarantino et pense à se venger de son humiliation de vivre "à tous prix", et quel qu'en soit le coût dans un immeuble blanc cassé, près de la mer. et il règne une certaine chaleur, et celà étuve.

10:36 AM  
Anonymous jp guenièvre said...

et il y a des cerveaux artificiels qui travaillent des gens "vivants" sous influence grace aux ondes, et des histoires de bizniss et de geishas qui se prennent pour des sorcières, mais sont exploitées par des malins en gilet blanc qui s'amusent avec elles comme s'il s'agissait de stocks de denrées jetables.

10:40 AM  
Anonymous jp le sentimental said...

et il y a dantec qui se dit langoureusement qu'il est encore vivant, car il peut encore pleurer. mais il se sent tellement seul et bête, malgré ses grosses bagouzes en forme de crane de mort...

10:42 AM  
Anonymous jp la cartouche de l'infini said...

et puis il y a une petite fille "heureuse", malgré que son père soit violent et "décadent" à cause de l'alcool depuis que maman est morte, car elle aime bien aller remplir le seau à la rivière sous les arbres, et qu'elle vient de parler avec son copain, le petit maigre qui a un doigt en moins et un oeil crevé, celui qui parle avec les insectes et hait profondément les males plus grands que lui.

10:47 AM  
Anonymous jp la jeunesse said...

être obligé de rire est parfois cruellement vécu.

10:49 AM  
Anonymous jp le dj pendu des smiths said...

http://www.youtube.com/watch?v=G5ejT-UsoHc

10:50 AM  
Anonymous jp le royaliste said...

pi y'a le gros zobi imaginaire de soral qui perfore virilement le pauvre petit orifice de ma petite soeur d'hier soir dont je crève de honte, et qui dit : "tu vois, nous, au front national, on n'est pas racistes, on est juste comme tout le monde, on veut juste que tout le monde en profite, comme nos copains de là-bas"...

mais une avocate portit pleinte pour difamation incongrue et plus bas que la ceinture...

10:56 AM  
Anonymous jp la vache anti-wanda said...

et alors, le gros gras jeune et viril du parti socialiste se pointe, avec une dague en argent, me la tend et dit : "va, nous sommes avec toi, laisse juste tracer tes instincts"

mais mon hémoragie interne inoculée par les hackers anarchistes se refout à globuler, dans un réflexe de programmation inopinée aléatoirement postée dans mon iris, par un clip, l'autre soir sur youtube...

11:00 AM  
Anonymous jp la maniaque said...

et âne l'arche revient du lidl, avec philosophie, et tend une petite cuillère de clafouti au chocolat cerise à la bouche de sa fille-poupée, au bout d'une petite cuillère, et elle a peur de faire du mal à son enfant, mais il fait chaud, même devant le frigo, et ses nerfs sont à sec, mais c'est devenu comme une habitude depuis 20 ans. et elle regrette d'avoir enfanté parfois, mais c'est ainsi, on assume...

11:09 AM  
Anonymous jp l'espéreur said...

mais heureusement, le bodyguard de houellebecq, branché sur satellite, et qui a plein de relations "soft and positive", veille sur tout ce petit monde depuis sa chambre remplie d'écrans vidéos.

11:12 AM  
Anonymous jp said...

et marie-charlotte piérad manque à l'appel, comme souvent, déjà.

11:19 AM  
Anonymous jp la pitchouli said...

et mamie en slip se refout à parler des "emprunts russes", dans la cuisine, devant le poste de télé qui grésille sempiternellement, et les présentateurs aux cranes d'oeufs enregistrés sensés nous expliquer l'histoire de ce qui se passe réellement en ce moment même dans le monde, synchros de partout, ont l'air de rien.

11:24 AM  
Anonymous jp le seul said...

et le souffle du vent dompté par les singes carcéraux vient frapper les branches des bouleaux, dehors, et il y a de l'herbe sèche, qui pique quand tu t'allonge nu dessus, la nuit, et il y a une fontaine urbaine, pommée dans la nuit, quelque part dans une ville désolée et désertée par la vie, remplie de viande et de sentiments inconnus, d'êtres en quête d'un peu d'humanité, parfois, ou qui régissent leurs relations sociales, rock n roll.

http://www.youtube.com/watch?v=9m5kAq1pWs8

11:32 AM  
Anonymous jp morisoonisos said...

et jp a besoin d'ondes alpha, et d'amour tactile, de mensonges dits et acceptés comme marques de refus de crever dans le marasme de la vie qui te tend une fleur morte, mais remplie de graines.

http://www.youtube.com/watch?v=taG95SKKMVE&feature=related

11:37 AM  
Anonymous jp la parodie du clown vaincu said...

dans tes bras je me jète
comme un reste d'allumette

ma tendre au coeur de toi

je suis sec comme du bois
tendre comme une poupée jetable
affublé de cette beauté extérieure toute juste bonne à se renier elle-même devant la trahison constante des choses dont nous sommes coupables

le coin arrondi de la table basse en bois sur lequel je ferais mieux de m'absoudre
tes souffles d'espoirs et intelligences de vie et progrès
pendant que je suis la mangue cloporte qui sonne faux

un petit marteau en plastique
du sable
une peau de daim jetée sur les graviers

brigitte fontaine qui me suce, dans sa pèriode cancereuse
avec son visage maigre au creu duquel brillent toujours deux petits yeux inextinguibles

avec conivence

11:43 AM  
Anonymous jp le YES said...

pour eric mccomber et lionel medou :

http://www.youtube.com/watch?v=edPEBB6VjRQ&feature=related

11:57 AM  
Anonymous jp + led zep (+ prison fournie en tords boyaux) said...

"C'est pour cela que j'ai employé le terme "Pistes de vérité" et non pas "Vérité"."

tu sais, on s'en branle que t'emploie des termes, car nous, on est les animaux dont tu gères (plutôt mal) les litières, petit concon, va.

12:01 PM  
Anonymous jp le maléable said...

le jour ou tu comprendras enfin à quel point tu restas superficiel et chanceux à nos yeux indifférents ne changera rien au cours du monde.

quoique

12:03 PM  
Anonymous jp le gasby said...

j'aimerais bien organiser un combat entre marie-charlotte piérard et malika fitan. sûr que charlotte la détruirait en moins de deux... ou alors, pire, elles s'allieraient contre nous de conivence, et nous infligeraient une bonne raclée, arabes mÖvais que nous sommes, car "males nus et glabres", consommable selon la volonté du tonerre....

12:12 PM  
Anonymous jp le calculé par la masse immonde du monde said...

j'ai vu le petit oeil timide et salop d'anne archet, une fois, au marché, derrière le stand d'olive.

il était contente, comme une conne de psychopathe. ça restait tellement bancal.

le prophète ténébreux avait bien raison en prophérant sa victoire à l'avance (peut-être), quand il disait qu'il usait de TOUTES LES ARMES DISPONIBLES afin de mieux survivre...

mais il oubliait peut-être ça :

http://www.youtube.com/watch?v=ZsuV-D0bmS0

12:22 PM  
Anonymous jp l'appateur de biftek said...

ou ceci, hein ?

http://www.youtube.com/watch?v=zHVKndMZIwI

12:29 PM  
Anonymous jp + les gens qui ne comprennent pas said...

La Rouge, tu sais, dans la "réalité", je peux très bien ne rien faire en attendant qu'une putain de preuve que le monde existe réellement ne se pointe, une paille à la bouche... ou un stylo, ou une bombe atomique, un avion de ligne.

12:32 PM  
Anonymous jp le petit chieur said...

La Rouge, tu crois que Gaetan Bouchard est gay, au fond, oupa ?

http://www.youtube.com/watch?v=oF1_4vVIWsg

...

12:38 PM  
Anonymous la fausse La Rouge (usurpation d'identité) said...

m'en fous, je peins.
car c'est plus civilisé que de monter le son de la radio le soir, de manière si tellement tribale, et évidente...

quand tu auras compris qu'on peut foutre tout son monde de haine intérieure dans un putain de tableau, plutôt que de faire chier inutilement les voisins, la nuit, avec des programmes radios inutiles, t'auras fait un grand pas...

12:44 PM  
Anonymous jp le sarcastique absolu said...

merci de ton conseil, La Rouge :

http://www.youtube.com/watch?v=4TJtrcFn_mY

je t'aime

12:45 PM  
Anonymous jp le médisant putride said...

http://www.youtube.com/watch?v=UlflLeGMxnc&feature=related

12:48 PM  
Anonymous jp le poème absolu said...

ma marie
reste un peu encore

12:53 PM  
Anonymous jp le petit plus (ma marie exploitée) said...

je t'en prie
comme un corbeau qui continue à bouffer de l'immonde barbaque.

12:55 PM  
Anonymous Anonymous said...

pour ma ane :

http://www.youtube.com/watch?v=tB8EUs5NFLM

1:32 PM  
Anonymous peti blérO said...

pour anne archet :

http://www.youtube.com/watch?v=b3WFnzmkvUU

1:37 PM  
Anonymous jp le larougi said...

pour MA La Rouge, et qu'on s'aime :

http://www.youtube.com/watch?v=bZHLW40HvLw&feature=related

2:06 PM  
Anonymous jp e banal pour sa larouge said...

http://www.youtube.com/watch?v=-zh15Xo_XLw

2:10 PM  
Anonymous toujours pour La Rouge said...

http://www.youtube.com/watch?v=OVZaiUAU-0Q

2:12 PM  
Anonymous jp le chair said...

http://www.youtube.com/watch?v=QmDLvLTfhbk&feature=related

2:13 PM  
Anonymous jp larouge said...

http://www.youtube.com/watch?v=QmDLvLTfhbk&feature=related

2:16 PM  
Anonymous jp le petit said...

http://www.youtube.com/watch?v=Z_aNmypjVXI&feature=related

2:17 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=Z_aNmypjVXI&feature=related

2:22 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=P4WENR2tjXk&feature=related

2:51 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=JWp98jxvpLQ&feature=related

3:38 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=RGwrO2vmBXg&feature=related

3:40 PM  
Anonymous H arnai said...

http://www.youtube.com/watch?v=MYpODckmkyU&feature=related

3:42 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=na7A3-UCCYE

3:43 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=dtUH2YSFlVU&feature=related

3:44 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=aU54xtdb_ic&feature=related

3:45 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=aU54xtdb_ic&feature=related

3:45 PM  
Anonymous Anonymous said...

http://www.youtube.com/watch?v=8RrS7P6UTKA&feature=related

3:49 PM  
Anonymous Anonymous said...

BUT I'M AFRAID I TOLD A LIE I TOD A LIE

http://www.youtube.com/watch?v=Vbg7YoXiKn0

3:57 PM  
Blogger RAINETTE (l'énigmatique) said...

Anne et Archet sont deux camionneurs de l'Ouest canadien.

6:58 PM  
Blogger Kayou said...

Du calme, il n'est rien arrivé

8:35 PM  
Anonymous Amoureuse du DJ said...

Merci Jip.

4:08 AM  
Anonymous jp said...

je m'en vais parce que vous êtes décidément trop nuls et mesquins, ici.

8:31 AM  
Anonymous jp said...

et surtout, vous êtes de sales pourris.

FIN.

11:00 AM  
Anonymous jp said...

mais n'ayez pas peur, je plaisante, et je vous aime toujours. évidamment.

11:36 AM  
Anonymous jP said...

la guerre des sexes, c'est nul.

1:00 PM  
Anonymous jP said...

je suis loin d'être pire que ceux qui m'accusèrent avec tant de mauvaise foi petite bourgeoise, car je n'ai toujours pas complètement fléchi.

1:17 PM  
Anonymous jP said...

voilà, c'est fini.

j'espère que vous aurez pâssé un bon moment de divertissement bénéfique en notre compagnie, et que vous allez mieux maintenant.

FIN.

1:56 PM  
Anonymous jp le calculateur said...

la révolution est finie, maintenant. et vous pouvez avoir honte et suer dans vos chemises blanches auréolées de jaune, car les épidermes blèmes ressemblent à des choses mouates auxquelles on a versé de la vapeur de nem au crabe dessus. mais ce n'est pas comme ces chateaux rachetés par des riches investisseurs étrangers s'étant promis de rénover maintes reliques architecturales durant les 88 années prochaines, et qui ont des clones de eux-même dans des congélateurs spéciaux, dans ces caves invisibles cachées sous le sol...

3:27 PM  
Anonymous jp le deuxième carosse said...

la paix et la félicité sont les buts des gens qui ont compris ce qu'il fallait. pas comme les autres...

3:29 PM  
Anonymous jp le frimeur said...

un message d'apparence "muette", voir carrément "absente", peut tout de même être une sorte de carton d'emballage autour de quelque chose de "scotchant", et qui dissimulerait une certaine manière de ne pas avouer directement ce qui tiendrait du secret le plus intimement effacé en "soi", ou "lui".

3:31 PM  
Anonymous jp avec des catagnettes et un banjo rouillé said...

on critique souvent la manière que j'aie de toujours déposer des liens youtube un peu partout et n'importe comment dans la blogosphère, ou bien le fait que j'aurais soi-disant dit des choses blessantes, ou proféré des mensonges éhontés, mais on ne parle jamais du "pourquoi" et du "comment" de cette affaire d'électrochocs, et de ces vagues de suicides clandestinement orchestrés par de petits osbcurs plutôt névrosés, alors ce n'est pas juste, je pense...

3:36 PM  
Anonymous jP avec le "p" majuscule said...

alors, y'a personne ou quoi, ce soir, ici ?

c'est parce que la révolution est finie que tout le monde fait la tête, c'est ça ? vous êtes déçus, et vous voulez que celà recommence, encore, hein ? j'ai pas raison ?!

3:48 PM  
Anonymous jp + poème gratuit said...

poussière de semaine
évaluation d'un temps dévalué
délavé
vendu
sacrifié
scarifier
remplissant les ventres de vent gras

le viagra
la peau molle de ce sexe vilain
qui pendouille dans la nuit
sous ce néon défectueux
avec ces sifflements de moustiques
si énervants

3:55 PM  
Anonymous jp le raconteur d'histoire said...

dans le fin fond du sommet enneigé de cette montagne, il y avait une petite maison habitée par un petit homme du nom de "gobelin le minervois", et qui avait habité "la fausse athènes", du temps qu'il vivait encore dans la vallée. mais un jour, après avoir beaucoup trop perdu aux courses, et contractés des dettes si énormes qu'elles en étaient devenues carrément épouvantables, il décida de déménager.

alors il monta sur son cheval, et se mit à silloner les parages, de plus en plus loin du stand des paris, et de plus en plus loin de "la fausse athènes", qui était un peu comme le centre de son trajet, mais duquel il s'évertuait de s'échapper de plus en plus. et un jour, il arriva au pied d'une montagne, et demanda à un marchand qui se trouvait là :

"hé, dis donc, marchand, comment s'appelle donc cet immense monticule que je vois ici, et que je te le désignant du doigt ?"
et le marchand répondit "c'est l'index, monsieur", en regardant le bout du doigt de gobelin le minervois. et alors gobelin fut assez content de sa trouvaille, et échangea son beau cheval contre des clous, des planches, et une vieille mule plutôt malade, ainsi que du sel et du sucre, un marteau, et ainsi, le marchand fut bien content lui aussi. et alors, les deux hommes se quittèrent en bonne et due forme, et gobelin le minervois commença à grimper, avec sa toute nouvelle compagnie...

4:08 PM  
Anonymous jp le raconteur d'histoire said...

mais malheureusement, au bout de 5 kilomètres, la mule malade se cassa une patte en se coinçant un sabot dans un trou entre deux pierres, dans la pente qui commençait à devenir de plus en plus abrupte, et gobelin fut d'abord embarassé de cet évènement, mais décida de tirer le meilleur de chaque chose.

alors, grace au marteau, il tua la mule en lui enfonçant un clou dans la tête, et après s'être assuré qu'elle fut bien décédée, il la dépeça, alluma un feu, et se mit à la faire cuire pour la manger.

mais à la nuit tombé, alors que gobelin se régalait bien de la viande certe un peu noueuse et filandreuse de la vieille carne, on entendit des bruits de branches craquer autour du campement, et des éboulements de pierres. et alors gobelin saisit son marteau et dit :

"qui va là ? montre toi ou je viens t'assomer avec mon marteau!!"
alors une voix calme se fit entendre dans la nuit : "range ton arme, frère humain, je viens en paix. je suis mokawhat le trappeur, et j'aurais simplement désiré manger un peu de ton méchouis, ce soir, en échange de quelque entraide, demain..."
alors gobelin fit "d'accord" de la tête dans la direction de la voix, et mokawhat apparut dans la lumière du feu, et il portait des habits en peau de loup. les duex hommes sympathysèrent, et tout ce passa bien entre eux, et ils s'endormirent autour du feu.

4:20 PM  
Anonymous jp le raconteur d'histoire said...

le lendemain matin, comme ils avaient fini par en décider la veille, gobelin, avec l'aide de mokawhat, recommença à grimper dans la montagne, en emportant tout son fourbi, ainsi que quelques restes encore mangeables de la vieille mule, qu'ils avaient disposés dans du sel, dans de petits sacs de peau.

et enfin, ou bout de deux jours et demi de marche, ils arrivèrent au sommet, et gobelin dit à mokawhat : "c'est ici que je veux construire ma demeure, avec ces planches, ces clous, ce marteau..."
mais mokawhat lui répondit : "bon dieu, mais tu dois être fou, car le vent souffle tout le temps, ici, et celà rend les hommes dingues d'y être constament exposés, ne le savais-tu pas ?" mais alors gobelin le minervois répondit : "hahaha! je sais bien! mais celà compte pour les gens "normaux", alors que moi, je suis déjà fou, alors je n'ai rien à craindre du vent qui souffle tout le temps, hahaha!"
alors mokawhat répondit : "oui, tu dois avoir raison mon ami." et il lui fit ses adieux.

et alors, gobelin regarda son ami disparaitre peu à peu dans le lointain, et quand il eut totalement disparut, se mit à construire sa cabane.

4:30 PM  
Anonymous jp le raconteur d'histoire said...

mais alors, un jour, alors que le début de la cabane était déjà monté, gobelin se rendit compte qu'il n'avait plus trop de matériaux disponible afin de construire son édifice, et il décida d'aller couper un arbre, mais c'était plutôt difficile avec un marteau. alors il décida de redescendre de la montagne et d'aller trouver son ami le marchand, en bas.

et quand il arriva en bas de la montagne, plutôt affamé, il retrouva le marchand, qui avait gardé toujours son beau cheval, et lui raconta son histoire.

après l'avoir bien écouté, le marchand lui proposa alors de lui prêter le cheval et une hache, ainsi qu'une scie, et lui offrit à manger en échange de quelque entraide future, et gobelin le minervois fut si heureux qu'il commença à embrasser son ami en le prenant dans ses bras, mais alors le marchand sorti son couteau et devint fou furieux, si bien qu'il blessa son ami au visage.

gobelin fut assez éberlué de la suite des évènements, mais le marchand, désolé, lui expliqua confusément qu'il ne supportait pas que l'on l'embrasse ou que l'on le touche, et que celà le rendait fou.

il donna de la pomade à gobelin pour soigner sa blessure, et les deux hommes finirent par conclure que leur "marché" tenait toujours. et le lendemain, gobelin repartit dans la montagne sur le cheval, et avec les outils prétés par le marchand.

4:42 PM  
Anonymous jp le raconteur d'histoire said...

quelques temps plus tard, gobelin, grace aux outils du marchand, avait presque finit sa cabane, mais il était à cours de vivres. mais c'est alors dans ces jours-ci que décida de réapparaitre mokawhat, qui revenait de la chasse, et avait décider de venir voir ce que devenait son ami.

arrivé à la cabane, mokawhat proposa quelques vivres à gobelin, et l'automne s'en venant, décida de proposer un marché à gobelin, consistant à lui apprendre les rudiments de la chasse, en échange de quelques hébergements durant les saisons plus difficiles, et gobelin accepta, et fut très heureux, mais cette fois-ci, n'embrassa pas son ami de bonheur en le prenant dans ses bras (car il se souvint alors du réflexe qu'avait eu le marchand), mais se contenta de lui taper dans la main, en signe de marché conclu. et plus tard, autour du feu, mokawhak demanda à son ami d'ou lui venait cette blessure sous son oeil droit, mais alors, en plaisantant, gobelin lui raconta qu'il s'agissait d'une blessure infligée par une femme, qui lui avait d'abord fait des avances, mais qui plus tard s'était désistée, comme la plupart de ces mauvaises sorcières vicieuses venant roder autout des campements de pauvres voayageurs isolés. et que cette furie s'était jetée sur lui et l'avait griffée.

mokawhat sentit bien que son ami ne lui racontait pas la vérité, mais ne lui en voulut pas.

et c'est ainsi que gobelin le minervois arriva à s'installer au sommet d'une montagne très ventue, et se fit deux amis. lors des premières semaines de sa toute nouvelle vie.

4:58 PM  
Anonymous jp assurancetourix said...

bon, je vois que tout le monde s'en fout, alors que je m'adonne bénévolement à une tâche d'intérêt collectif et à but d'éducation sociale ayant pour fin l'étanchemant de cette soif de savoir animant les occultes contrées de la pensée du désir intrinsèque aux hommes post-indutriels de ce début de siècle, et c'est quelque peu décevant, dois-je avouer. mais je prendrais cependant mon mal stoïquement en patience, cette fois-ci.

5:28 PM  
Anonymous jp dans le monde dangereux said...

en fait, mon oeuvre peut-être taxée de "comique", mais aussi de "rustique", "tragique", ou de "fruit du désabus", ainsi que de "dernier éclat de vie avant aut'chose", mais c'est surtout une oeuvre de "survie", je pense; même si certains n'y verront que le "reflet d'une vantardise égocentrique démoniaquement repoussante". cependant, je dirais que son intérêt viendrait plus du manque d'intérêt que la plupart aurait pu y porter, que de son propre intérêt personellement intrinséque et évanescentement apparent, et "à première vue".

6:54 PM  
Anonymous jp said...

tu as perdu, yvan.

7:57 PM  
Blogger RAINETTE (l'énigmatique) said...

je suis fanna des histoires de Gobelin. Thank,s, je me suis bien poilée.

8:14 PM  
Anonymous jp le grand remémorateur said...

si je faisais "vraiment" carrière, tu finirais (peut-être) étouffée sous le joug du poids de cette hilarité dont j'eus été le condamnable "fournisseur", malgré et "selon" moi...

8:43 PM  
Anonymous jP le mangeur de cigales said...

"Ouais salut, ça vaut mieux."

(Yvan)

Je me demande bien ce qu'il a voulu dire avec son "ça vaut mieux."

8:46 PM  
Anonymous jp le questionneur said...

@ RAINETTE (l'énigmatique)

mais qui es-tu donc ?

8:55 PM  
Blogger Carl said...

J'ai bien aimé l'histoire de "gobelin le minervois". Ça m'a donné le goût de boire du vin.
Dites-moi, est-il vraiment possible de guérir une "blessure" avec une "pomade"?
Je serais curieux de savoir ce qu'évoque pour vous le mot "pomade"...
Et le mot "marchand".
Quelle différence entre Jésus qui se pointe avec une carafe d'eau (qui devient du vin au moment où l'on en verse dans un verre) et un "marchand" qui vous applique une "pomade"?
Le tintement des pièces d'or qu'on doit lui verser en retour? Mais c'est un truc abstrait... c'est à dire qu'il ne s'agit là que de matière... À la limite on prend n'importe quel caillou et on le peint en doré... et basta!
Où est l'arnaque?
Qui veut jouer?

9:11 PM  
Anonymous jp l'exégète said...

c'était pas vraiment une blessure, juste une petite entaille sous l'oeil. et ce que j'appelle "pomade", c'était en fait un placébo que le marchand avait dans ses bagages, pas un vrai médicament, mais dans le contexte de l'histoire, plutôt un condiment à vocation diplomatique, un peu le contraire de "rajouter de l'huile sur le feu", comme on dit. en offrant ce placébo à gobelin, en fait, le marchand tentait de se faire pardonner son geste quelque peu trop instinctif. l'on ne doit pas prendre les choses trop "au pied de la lettre", Carl. c'est ainsi.

9:24 PM  
Anonymous jp le collégien avec la barbe said...

un marchand, c'est un type qui achète et vend des choses. et un bon marchand, c'est un marchand qui a plus d'argent après avoir vendues des choses qu'il n'en avait avant d'en avoir acheté.

quand une femme achète et vend des choses, on appelle ça une marchande.

les "choses" que l'on achète ou que l'on vend s'appellent "marchandise".

dans un cadre plus évolué et "général", les opérations consistant à acheter et vendre des choses, sont appelées le "commerce".

9:44 PM  
Blogger Carl said...

"Placebo"... "condiment à vocation diplomatique"... J'ai été naïf...

9:53 PM  
Anonymous jp le répéteur said...

et dans le cadre de la société dans laquelle nous évoluons, et à laquelle on reproche souvent son manque d'humanité, beaucoup de personnes mettent ce manque d'humanité sur le compte de la "loi du marché", qui ferait que le commerce, aujourd'hui, serait devenu une "valeur" supérieure à celle de "l'échange" véritable, c'est à dire que ce qui devait à la base être un outil au service de l'humanité, serait devenu peu à peu une fin, ou un but, dont les humains seraient peu à peu devenus les esclaves, et parfois même, les "bêtes de sacrifice". et il est peut-être "radical" de remettre en cause le "commerce" et son système dans son intégralité, mais c'est aussi bien souvent justifié si l'on tient compte du fait que non seulement, les hommes eux-même en pâtissent, durant les guerres qu'ils déclenchent au nom de ce système, mais aussi la nature, les espèces animales dans un cadre planétaire, et on le sait, non, ça déjà ?

9:56 PM  
Blogger Carl said...

..."le contraire de rajouter de l'huile sur le feu"... "prendre les choses au pied de la lettre"...
Je deviens une taupe...
On se reverra au printemps prochain...
Biz

9:57 PM  
Anonymous jp le cuistot said...

oui, "condiment à vocation diplomatique", car après tout, il s'agit un peu de "cuisiner", quand on considère la nature de certaines relations entre êtres humains, je le pense bien, en effet.

9:59 PM  
Blogger Carl said...

(Je suis devenu aveugle)

10:00 PM  
Blogger Carl said...

(relations entre êtres humains de nature culinaire, oui, en effet, je suis d'accord...)

10:01 PM  
Anonymous jp les profondeurs said...

cannibalisme du sens, aussi, mais ça.

10:03 PM  
Anonymous jp l'angel said...

allé, j'y go (d'agneau)

10:06 PM  
Blogger Carl said...

Cannibalisme tout court

10:07 PM  
Blogger Carl said...

(Je revendique sous la terre)

10:08 PM  
Anonymous jp le recéleur said...

et bien, il se peut que tu finisses un jour par en savoir plus que moi. mais saches bien aussi que je n'ai jamais bien saisi le sens de mes propres histoires, mais que ce soient bien plus souvent "les autres", ou les gens comme toi qui y décelèrent parfois un sens caché, qui ne m'apparaissait jamais vraiment à moi-même.

12:15 AM  
Blogger Yvan said...

Par "ça vaut mieux", j'entendais
qu'il valait mieux se laisser
là-dessus que là-dessous.

Tout me tire vers le bas et la terre ces temps-ci. Les morts s'empilent,je voulais te laisser
dans le rire à ce moment précis,non dans la tristesse.

Ce billet de Zhom est désormais
anthologique grâce à toi,ta verve
et ton humour.
Merci encore de ta brillance.
On se repogne un de ces quatre!

Bises

3:01 AM  
Blogger Yvan said...

Reste avec nous Jipi.

Stay here with your friends.

3:15 AM  
Anonymous jp le gros minet said...

ben moi, y'a 20 ans, on m'a promis une mort humiliante et douloureuse, en m'accusant d'un crime que je n'avais pourtant pas commis. mais je crois désormais que la loi du silence est elle-même un piège, et reste tellement "tabou", dans certaines contrées de nos régions, que c'en devient sardoniquement démocratique, comme débat, quand on s'épanche dessus, dans les bas fonds, le soir, au coin du feu, autour d'un breuvage. mais c'est (peut-être) aussi sous prétexte de combattre les "mangeurs de pain" que les petits malins sinueux intégrèrent ces normes de communication vernaculaire, au long des temps, et incrustant ainsi en le monde leur marque fantômatiquement rémanente... c'est le théatre du double, quelque part, toujours, quoi...

8:24 AM  
Anonymous jp (peut-être) said...

Yvan, je me répète peut-être, mais je ne peux pas te faire confiance, ni à Carl, non plus, ni à zhom, ni à personne. mais (peut-être) merci quand même de ta proposition.

8:29 AM  
Anonymous jp le vase said...

et Carl, je comprends rien à tes histoires de jesus et de carafe ou de marchand et de pomade. le symboles tuent la pensée, je crois. et pourquoi pas du sparadrap aux oligo-élements enrichis en uranium 235, pendant que tu y es ?

c'est dur de communiquer

9:22 AM  
Anonymous jp said...

votre carnaval, au fond, c'est un peu comme reprocher à quelqu'un d'avoir réagi à une attaque que vous auriez vous-même provoquée afin justement qu'il réagisse et que vous puissiez alors lui reprocher cette réaction, à des fins de thérapie philosophique...

c'est nul.

alolé, adieu.

10:25 AM  
Anonymous jp said...

pour résumer, et d'après mes observations, je finis par en clonclure qu'en règle générale :

"L'HUMAIN MANQUE DE RECUL".

c'est tout, et adieu.

10:57 AM  
Anonymous jp said...

allo, qu'est-ce que vous faites ?

11:41 AM  
Anonymous jP said...

je cherche un peu de compagnie féminine, ce soir.

11:43 AM  
Anonymous jP said...

qu'attendez-vous donc ?

11:43 AM  
Anonymous jP said...

je plaisante :)

12:25 PM  
Blogger Anne Archet said...

Il paraît aussi qu’Anne Archet est en réalité une centaine de chimpanzés à qui on a remis des dactylos.

12:39 PM  
Anonymous jp said...

oui. et ils sont en activité depuis plusieurs années déjà.

1:01 PM  
Anonymous Anonymous said...

que faire face à ça ?

1:03 PM  
Anonymous hommes-vivants said...

j'ai toujours su qu'anne archet était un poulpe, comme ces italiens du sud.

1:05 PM  
Anonymous jp said...

restons solidaires.

1:08 PM  
Anonymous jp said...

à la prochaine!

(sp)

1:27 PM  
Anonymous jp said...

je n'ai rien à rajouter.

sinon que les tests sont truqués si l'on tient compte du fait que l'animal en cage, et se sentant observé, est en état de stress permanent. et que loin de révéler sa véritable "nature", c'est seulement celle qui devient sienne dans un état de captivité qui est révélée à l'observateur-fouine.

4:05 PM  
Anonymous jp l'acupuncteur maladroit said...

le mot pomade et un VERBE admis dans les dictionnaires, et composé de 3 consonnes ainsi que de 3 voyelles. on pourrait donc dire de lui qu'il serait quelque part "perpendiculairement parallèle", ou "onctueusement palyndromaniaque", sans que celà ne rajoute au ragoût. cependant, la pomade reste une substance plutôt grasse et "abondante", ainsi que molle, comme le sperme, ou "smegma". elle a donc forcément à voir avec la notion de tube, ou de you, comme toi, et c'est drôle. mais je suis tellement vénal...

6:36 PM  
Anonymous prout que prout said...

les spores

6:40 PM  
Anonymous jp le rodin de ronceval said...

les psychiatres sont des malades plus évolués que les autres, et auxquels il a été légués certains pouvoirs.

6:44 PM  
Anonymous jp et les perruques qui ramassent de l'herbe said...

les psychiatres sont un peu comme des informaticiens de l'humain. ils appuient métaphoriquement sur des boutons, et parfois, se mettent en colère. car ils sont orgueilleux, et imbus de leur science. valérie solanas était une bien meilleure compreneuse de l'être humain américain phalliquement mâle et castré que ne le sont les fabricants-marchands d'ordinateurs qui copulent entre les volts et leurs chimériques effets sur les têtes de gens. cependant, elle restait encore trop haineuse des relations sexuelles, car elle avait subis des blames malsains.

6:50 PM  
Anonymous jp le mégaloteigneux said...

valérie solanas était un peu comme une michel houellebecq à l'envers, qui travaillait avec sa rage et son peu de science des mots, contre le monde qui la faisait se sentir frustrée et esclave de la folie qui lui irriguait le flagellum créatif. elle éructait sa puissance du fin fond de sa tannière faiblement meublée, comme une pauvre humaine meutrie de solitude exultante et damnée.

6:54 PM  
Anonymous jp l'andromyme said...

quand on lit le "scum manifesto" de valérie solanas, on sent bien que c'est son sang qui parle, son désir, sa folie plus que sa raison, et c'est pathétique, mais à la fois, cela contient une telle sorte de force de survie absurde et quasi assassine, que c'en finit par devenir "touchant", ou exaltant.

6:57 PM  
Anonymous jp le brancheur des laitues said...

les gens un peu "chébrans" qui affirmaient que valérie solanas était une "vraie catastrophe" oubliaient de préciser que le monde lui-même était une sorte de catastrophe chronique. ils avaient juste trouvé une bonne pomme sur laquelle taper du haut de leur petit perchoir fluo-maniaque et pseudo-civilisé.

7:07 PM  
Anonymous jp et les flagélants said...

quand on lit le "bréviaire du chaos" d'albert caraco, on retire ce même sentiment absurde d'une existence vouée à l'échec et au suicide, ou au meutre, et qui aurait cherché une contenance dans l'expression littéraire de son désespoir intime.

7:13 PM  
Anonymous jp et les caguettes popactives said...

http://www.youtube.com/watch?v=5Qp6siWPSGA&playnext=1&list=PL5189016F4DFEBF13&feature=results_video

7:25 PM  
Anonymous jp le subtil said...

"après celà, tout est permis et nul n'est responsable, nous sommes à présent les automates librement complices de la fatalité, que nous divinisons, pour qu'elle nous évite de nous sentir hommes, nous jouissons de l'abandon et nous prélassons dans notre affaissement, nous roulons au-devant de notre perte en refusant de rompre d'avec ce qui nous entraine, nous sommes fascinés, nous sommes consentants."

(albert caraco)

7:31 PM  
Anonymous jp le guignol avec des couettes de petite fille said...

dans la clairière embuée, les papillons fous sortis des chrysalydes désormais pourrissantes dans les nacres huitreuses des tapis de feuilles humides se chantaient des chansons de lumières opaques. les salopards armés, bien décidés à trucider, calculaient leurs machins à l'intérieur de leurs visières électroniques. la fumée vitale des visions remontait encore entre les fougères, tel un humus transcendé vers l'esprit se concoctant un dernier brisant de passage, vers le ciel. le soldat appuya automatiquement sur le petit bouton rouge, et la forêt prit feu.

7:39 PM  
Anonymous jp le rigolo said...

le caca était par-terre, comme un petit monticule fumant. jp laissa l'odeur lui remonter dans les narines, jusque dans le cerveau. il fallait ressentir, c'était primordial. jp eut des visions de ses tripes, mélangées à des sortes d'images importées via une matrice du gros blob, représentant des vortex, des femmes nues, des figures géométriques évoquant des cours de mathématiques antédiluviens, inscrits sur papier millimétré, trois ou quatres pyramides aztèques, et les courbes représentant les prévisions de futures précipitations pluviales issues des archives d'un petit poste météorologique brésilien des années 90, sur support numérique. puis la tête d'un alain soral colériquement phallique et glabre, incrusté dans l'un des trognons de sa mémoire lui dit :

"VIENS.... VIENS..." (+ effet delay)

et il y eut une grande lumière, accompagnée de chants berbères, et de vents sabloneux, humectés de miel.

8:04 PM  
Blogger Carl said...

Ok mais cette histoire de pomade, c'est pas encore digéré.
Il n'y a pas, quelque part, de bienveillant médecin.
Si tu compares la pomade à du sperme, ça va.
Tiens ça sera ma nouvelle "parole réconfortante:: "Tu veux que je t'applique une pomade?"
Et bonjour l'ennui.
Si je savais comment copier/coller un lien youtube, mec, je te foutrais Echo & The Bunnymen.
Ciao. Bise.

8:11 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home