LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8




ON T’AIME MON RICHARD
PAR SUZANNE ¨DIANE¨ CAROLE

Bonjour!!!
Je me présente Suzanne, mais mes amies m’appellent Diane car il paraît que je ressemble comme deux gouttes d’eau à Diane. Mais je ne prends pas la plume aujourd’hui pour parler de Diane et de ses deux gouttes d’eau, au contraire. D’ailleurs, si jamais Diane me lit en ce moment, elle peut aussi bien faire autre chose, comme organiser un tournoi ou ¨en manger un char¨, sa vie ne m’intéresse trop pas. Je ne suis pas rancunière, mais il y a des limites à être une ¨connasse¨, et Diane les a dépassées le 4 avril 2009 lors d’un périple tout-inclus à Cayo Coco (je vais taire l’anecdote, qui implique un cubain Pédro d’à peine 17 alors que Diane en a 59.) J’ai mis le mot ¨connasse¨ entre parenthèse car je suis indulgente et je suis certaine que Diane a d’autres qualités à part ses deux gouttes d’eau et son ¨beau cul¨ gros comme le bras. Mais laissons tomber Diane dans une masse d’excréments brûlants, elle peut mourir si elle veut, personne ne va avoir de la peine, même pas sa fille, une autre ¨connasse¨ en plus ¨jeune de pute¨. Je voulais vous parler de Richard Martineau que j’aime au-delà des annaux de saturne. Je le lis à chaque instant et ce qu’il dit est la vérité pure et simple. Il n’est pas comme Diane. Elle pense que les Arabes sont ¨du monde correct en général¨ et elle oublie l’islamique qui se cache en le musulman, qu’il soit modernisé ou ¨cave¨. Diane souffre de fuites urinaires en plus de son zona en plaques, cela ne l’aide nullement à l’épanouissement de son Soi. Mais comme dirait la jeunesse : ¨Who fuck the cares?!¨
-Merci d’être toi, mon Richard, et continue de ne pas changer rien!

SUZANNE ¨DIANE¨ CAROLE, CAR NOUS SOMMES WE THE POEAPLE! 




Comments

Zer said…
Rezer !
pour aurora said…
viens chez moi
y'a un abri
et un mec chiant dedans

mais si tu sais te taire
il te laissera le temps de t'allonger un peu
pour rien
sur le matelas
po-aimne :

j'étais avec marie-charlotte
en train de la subir
mais c'était un veuve-la rouge depuis le combat battu de 1945
et les enfants avient étés calculés à l'avance
afin de mieux perdurer dans le futur
grace à la foi
AVEUGlre
le poème des hormones
MIOJEVIC said…
bédric mazo
commentaire :

quel pédé juif
ce ginsberg
paime :

j'aime la nourriture
je suis un petit neuneu
entrain de me fabriquer une vacance en enfer
grace à E.T.
jipé piolet said…
https://www.youtube.com/watch?v=c_EW9V9D4z4

marie-charlotte
pom :

john is dead and alive, yiö
l'étoile noare said…
fuck your libido, rory

vafanculo, irlandais de merde
poaime :

option en dysfonktion
jp anita said…
paske l'art de la
est plus
20:32:24

Je viens de regarder un film d'horreur plutôt chiant (Nemesis de Christophe Deroo avec Rusty Joiner, Sigrid La Chapelle, Rhoda Pell et les autres). Bien fait et tout, que j'avais déjà-vu dans une autre vie, et ou la lumière-soleil rose dans le ciel revêtait encore une certaine importance méta-symbolique, quasiment biolo-active. (La dernière fois, il n'a pas plu cette nuit. Et je n'avais pas arrosés les légumes, au garden.) Et il m'avait fait mal jusque dans l'épaule, la dernière fois que je l'avais vu, ce film. Car j'entretenais encore un rapport intime avec les stigmates des acteurs, alors. Allant jusqu'à ressentir des douleurs aux endroits ou ils étaient touchés par des balles fictives, à l'écran, dans mon propre corps. Mais cette osmose a fait long feu, on dirait. Et quelque part, c'est « dommage », comme aurait dit ma muse, mais d'un autre côté, non.
Pi dans la réalité, Ganesh s'amuse toujours à déraper sur le gravier, comme d'habitude, en faisant crisser les pneus de sa bagnole en haut de la côte. Maman est... comme elle est. Et moi, je dois être une sorte d'hindouiste d'origine, qui aurait tourné chrétien, à force d'effacement de soi. Un truc dans le genre. Dont t'auras qu'à causer aux derniers ancêtres du bouddha.
Et après, ben... ça. C'est à Iggy qu'y faudrait demander, non ? Je suis sûr qu'il aurait un truc à dire à ce sujet. Tu crois paf ?
Et sinon, « Transcend The Rubicon », album de death metal du groupe anglais Benediction sorti en 1993 est un plutôt bon plan, niveau sons bien crasseux, et bien produits (pas du vieux son de demo avec des anges de l'enfer qui viennent gratouiller jusque dans tes propres coulis de sueur de peur électrique éructant à même tous tes trous de pores à vif suintants au fond de cette cave grotesque sentant le vieux champignon moisi et venant étouffer tour à tour chacune de tes inhalations paranoïdes, mais tout de même, un bon son bien brutal et sans concession, bien concis et constructiviste, malgré les brushings un rien « pédale » arborés par les musiciens sur la pochette arrière du cd.)



+ selon la météo, paraît qu'y devrait y avoir de l'orage entre 23 heures et 5 heures du matin cette nuit. Alors je pense que je ne vais pas sortir mon arrosoir ce soir... mais qui sait, hein ?



Puis « Passage Of Life », du groupe Excruciate, nous venant cette fois-ci de suède, et toujours de 1993, reste un bon détour pour qui sait jouir encore de certaines stimulations auditives, nowadays. (chuis en train de le tester sur moi, alors je sais de quoi je parle. Merci.) In a NORWAY OF LIFE.

...
faut pas confondre beck hansen avec angel olsen

mais entre en et end
y'aque le d qui fait évoluer les choses

bb
faut-il flinguer macron ?
jipe nu said…
ecstazy
01:37:20

tu sais comment on fabrique du verre bleu, toi ? Demandait le doigt du vide.
Et l'autre répondait :
vas-y toi-même.
C'était une vie vouée à l'échec de toutes les potentialités possibles, dans ce bled.
c'est ça, vas-y toi-même, répétait le bidon d'essence humain.
Je suis allé à la montagne, l'autre fois...
ha ouais ? Ben vas-y toi-même, alors !
C'était vraiment un jeu de con, dans ce bled, décidément.
mais pour aller ou ? Demandait le bidon d'espérance en sa propre immortalité.
Cueillir des roses, je suppose. Les roses de la vie, pardi !
Tss ! Tout ce que tu récolteras, ce sera une rose des vents dans ton cul, dans le désert, qui est partout ailleurs, répétait encore la princesse raide.
M'en fous, j'ai les lèvres gercées, et du dermophyle indien.
Haha ! Mais n'oublie pas ton baume du tigre, hein, surtout ?
Hein, quel album ?
Tss !
Tu connais les Beatles ?
Oui, mais je n'écoute plus que de la musique concrète, désormais, car j'ai tous mes amis là-bas.
Ha bon ? Tu as des amis ?
Oui, plein. Et une voiture rouge, aussi.
Putain ! La chance !
Et oui, mon petit merdouzet ! (ANITA BOMBA!)
Et alors, Elle partit faire les courses en ville, auprès de ses associés, alors que lui, il était amoureux de VierginNique. Et faisait du stop. Devant le pouce duquel Elle ne s'arrêtait jamais. Comme une non-égoïste par choix qu'Elle était. En tas. Et pour le cours d'histoire inversée, ou parallèle, ou concrète, comme la crête du coq, rouge sur sa tête d'oiseau de basse-cours... et donc un mec déboula avec un livre. Et c'était le mec qui marchait. Et qui ne lisait jamais, mais avait toujours des livres à vendre, ou à refourguer... il portait parfois une casquette, ou des cheveux. Faisait plus jeune que son age de vioque.
oui, bonjour, disait-il, tout en reniflant l'air comme un chien aguerri.
Je cherche des complices pour faire des trucs, vous tombez bien, justement, pardon ?
Mais le mec qui marchait ne répondait pas à ce genre de trucs, et se contentait de sourire comme un soleil, plutôt. Un soleil avec une face de lune sur le visage. Mis à part que l'autre insista :
j'aurais besoin d'un conseil, vous voulez bien ?
Le mec qui marchait se força à éternuer, facticement, ce qui ne tomba pas dans l'observation d'un sourd. Mais cependant, une soucoupe volante apparut, et irradia le cerveau du gars qui avait posé la question, qui se transforma alors en statue de sel, sur le bas-côté de la chaussée.
Et alors, le mec qui marchait rentra chez lui, attendre qu'Elle rentre des courses. Mais comme il n'avait ni télévision, ni phallus, il alla faire des choses ésotériques, entre les murs de la maison, dans laquelle ne se trouvait aucun frigo, ni rien d'autre qui serve à la conservation ou à la cuisine des denrées mangeables, ou aliments... sauf en cas d'imprévu, dans le sous-sol.... nihilo !
moi said…
je t'avais dit qu'y fallait pas aller là-bas, mais tu m'as pas écouté, t'as préféré faire confiance à ton con de père, bref :

https://www.youtube.com/watch?v=_72OKg1VFnE

(reviens moi, moi)----------------------------------

Parish nioufork, nouille-fork party!

tu es belle comme une cible entourée d'objets pointus...
et donc, maintenant que tu es copine avec laurent baffi, ben on pourra plus jamais s'entendre, c'est tout.... vu que t'as choisi le bizness plutôt que moi :

https://www.youtube.com/watch?v=1n1DKmRYADE

allé, adieu zizi

(c'est quand même la plus belle des chansons qu'ait jamais pondu ton père, hein, n'empêche... allé, radieu!
jipe said…
y'a plus rien qui cloche ici
c'est pas normal

allé, adieu la famille (peut-être)

OUPA :
Gainsbourg dans le.... jardinier, avec le vieux con...
sur le bateau. sergent Gabin.

si tu vois serge, dis lui que j'ai un concept d'adaptation de son titre d'intro de melody nelson avec des samples du M le maudit du mec qui joue dans le Mépris de grodar, et on remplacerait quand jane dit "melody nelson", par des samples de "ELSIE BECKMAN", pour rire, évidament... puis j'ai plein d'autres idées, ausssi...

un grand serpent en silence

et viva lui :

https://bluerailroad.files.wordpress.com/2014/05/allen-ginsberg-3.jpg

et jack aussi.

https://www.youtube.com/watch?v=7LIjMJgFJxg

"ta fenêtre de la rue de la méditerranée, fait penser à la mort"
(lionel médou)
+ une chanson meta-bouddhique en bonus :

https://www.youtube.com/watch?v=aQ-bu4dHV6k

I want to make you happy just a little
I want to find you something which is certain
I found nothing lying, weeping, bleeding
You never saw me weeping on the floor
It's impossible to advise anybody
Be courageous, take it easy, just show trust
Be reasonable, be an old ghost weeping
You didn't see me weeping on the floor
You didn't see me weeping on the floor
My arm is torn open like a wound
My universe is coming from my mouth
I spent a year or two, listening to you
Discrediting myself for you
You didn't see me on the floor weeping
You didn't see me lying by the door
You didn't see me swallowing my tablets
You can't look inside my eyes no more
Weeping, weeping, weeping
We created cars to fight for space to be in
We created work to waste our time
We created love so one can be the victim
We all need, as a result, we all need love
But don't know what to do with it
What's the sense of a situation we can't fight
It's alright when you both want to fight
But when one of them doesn't want to fight
It's the end of love
Just looking at first-degree burns
I'm weeping (I can't sing a song like this)
Weeping
You didn't see me weeping on the floor
You didn't see me lying in the floor
You didn't see me weeping on the floor
Alone on the floor
I'm basically nothing like this
We're all on the floor
I don't want to carry on
Except I can't even cease to exist
And that's the worst

et n'oublie pas que l'ironie sauve
et pas le contraire
aussi
c'est terriblement mal filmé
mais c'est justement ça qui en fait un très bon document magique
oui, puis la bande sonore est exécrable en plus
et comme notre cerveau-auditif a été reconfiguré pour faire le tri des déchets avant même qu'ils ne tentent de nouvelles incrustations via des attaques terroristes, biensur :

Feuilles d'herbes est un recueil de poèmes de Walt Whitman ; le poème Song of Myself en est le plus connu ; toutefois, les autres poèmes n'en démontrent pas moins les talents poétiques de Whitman
buda was a fuckin wright masta

'venez les figues, tombez dans ma bouche"
y disait

mais il n'était pas un diabétique devenu comme ça
dépendant à l'insuline
pask'y avait le bizness des scientifiques à assumer
dans ce monde de cons
et de toute leur putain de concurence addictive programmée par les robots penseurs du monde des années 80, comme mélanie griffith dans working girl :

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/8c/8e/7b/8c8e7b62725883678785d9362272f7bb.jpg

, bref...

et non
gikmok said…
je suis un frère de la flute, qui hait le sexe
je viens de
jeter mon mégot
dans le verre dans lequel
il restait des glaçons

ça a fait "pschitt"
mais y'avait la radio...

dommage
j'aurais dû enregistrer
l'electronique nous fabriquera des ames nulles à chier
et juste bonnes à payer pour le mangé et le logement
parce que l'imagination castrée leur fait peur de se soumettre

avec des individus dans les bus qui recrutent

FASCISTES!!!!!!
ypocrit said…
je vais tuer jean louis
parce qu'il es pote avec
le mec qui m'a piqué ma meuf

et je me fous qu'elle soit débile
tant qu'elle peut faire des bébés
bb
suicide tramort
juste les graviers
pédé
un seul mot :

JOUIR
poeme :

je n'ai aucun poeme pour toi
dégage
poeme :

mais que veux-tu que je te dises de plus
hein ?
alors préocupe-toi plutot du destin de ta fille unique

BLAIREAU
et oui
ça dure toujours

mreci
poeme :

ça va, toi
ou t'es trop éloigné pour me joindre un bout ?

bise
pour arthur H said…
the kkk took my kisses away
salut, c'est remoi.
un message pour zizi.
perso :

je veux bien qu'on se marie , tous les deux (à la mairie, ou à l'église, comme tu veux, et pas en haut d'un pont), mais à condition de ne pas inviter les familles, et que j'aie le droit de prendre marie laforêt comme témoin. mais avant, je dois arrêter de boire comme un trou. et ça va donc prendre un certain temps... à moins biensûr que je ne commence aujourd'hui... (+ on devra vivre à la campagne, dans une ferme, avec des animaux, et des légumes à nous, et des arbres fruitiers, et nos gamins ne seront pas obligés d'aller à l'école, mais suivront une sorte d'éducation "parallèle", grace aux nouvelles technologies, tout en restant sensibles aux choses de la nature, les arbres, et tout ça, la croissance de la vie, l'énergie, le cosmos, le ciel...)

+ on pourrait aller au japon, pour notre lune de miel, qu'est-ce que t'en pense ?

allé, à plus, petite belette! et en attendant ta réponse positive, je te demande juste de ne pas jouer dans trop de films, parce que ça craindrait pour l'équilibre de notre couple à venir......
paime :

je sais, je t'ai breezé le coeur
mais c'était pour la bonne chause....
"i love the queen and my name is paul maccartn'-"
"un vent de sibérie souffle sur la bohème"

ouech

"malheur aux bobos..."

IR@E ONNIE.....

+ Jouez avec le mot onnie, 0 anagramme, 4 préfixes, 0 suffixe, 3 sous-mots, 0 cousin, 16 anagrammes+une... Le mot ONNIE vaut zéro au scrabble. (indice??????????????????

SAPRITCH ?
le conseil du jour :

déconne pas avec les rugbymen
quand y pensent.

mais grace à death métal, je peux kan-miasme...
mercy bernard :

http://p0.storage.canalblog.com/01/50/564789/80667098_o.png

ceci est un extrait du journal intime de junki-noble.
je le dis, parce que les droits d'auteur
ça craint
icare en live, j'y croyais pas
mais il l'a fée!
peime :

le troupeau s'ameutait autour de la grande toupie
dressant ses oreilles tactiles telles des charognards allenguis
alors que pendant que ça pendait
les couilles
elles
restaient musulmanes
ou femmes
ou ignifugées
au bord de la piscine bordélique du néant boléen
(pour faire artifice)
t'es content d'avoir engagée la petite asia ?

méoui...

je la retiens celle là.

fallait pas jouer au feu, bb.

t'avais prévenu.

allé, viens boire un verre entre deux légumes aspergés d'essence...

breeze
peigne :

dantec coporation anticopulation via la
DEAD SEXY de mes couilles....

bref, vais me faire un arbriceau pour chauffer les dents de ma tronche-haineuse...
paix-même :

l'occulte a trascendé notre oubli de lumiè(v)re
grace à la non-choix
jusqu'au début de l'appartenance à la saigne...
dès la niaisance
on les Opète...

et àprès, ils ERRENT
a notre bon gré
parce que tout a été détruit par la propagande des dantec, des thiéfaine, des gainsboug, et des... noir désir à la solde de ceux qui les avaient déjà abusés à l'avance en leur faisant signer des... trucs sur papier....
bourgeon raide said…
aujourd'hi
ya pu d'plaz pour
rien d'autre que la praphechy

merzy m'
and destroy definitivly the soul of allen ginsberg
everywhere you can find it
ils sont partis (je suis configuré pour dire du mal de ceux que j'aime même quand je veux en dire du bien, alors je détruits, mais celà ne marche pas dans l'autre sens non plus;...

celà s'apelle la machine

tout ce qui rennie sa logique est absorbé
les allemandes traversent le décors....
demis

is it a parody ?

"til you're so fuckin' crazy you feel nothing at all"
(john lennon)
la critique pourpre
est le visage anémié de notre non désir exhibé en tant que
résidu petsarculaire
de ce que nous n'aurions pu jamais être
sinon
dans le monde à l'envers de l'ivresse

PARODICK
mamie, tu ne me manque pas
mais on a toujours vécu toi et moi
que dans nos rencontres

dans lesquelles nous nous retrouvions toujours
sans que jamais rien ait été calculé à l'avance

c'était naturel
entre nous

c'est tout
jipe le cruel said…
et pour toi yvette
pauvrette
bannie de tous les continents du monde humain
malgré tous tes efforts

pauvre mamie pleureuse
tout le temps
folle

et qui était toujours là
pour moi
alors que je ne le méritais pas

hé bien

une petite caresse sur ta joue
mais tu restes toujours hirsute

et je dois tenir ça de toi

enfin, une chanson que tu n'aimeras pas autant que ta pauvre mère
en lien

car toi, tu te souciais seulement
de ce que tu avais autour de toi
dans ta vie rapetissée par les générations trop ambitieuses t'ayant précédée

pauvre petite mamie
pour mon père said…
et merci pour ton bouquin sur le che
qui m'a envoyé paitre dans un vortex d'autoculpabilité
en 98
à l'HP

alors que j'étais incapable de lire à cause des traitements :

https://www.youtube.com/watch?v=-e-CNQTHN8Y

bise, claude
jipe said…
et merci à lydia lunch
malgré tout ce que puissent en penser jean-louis costes
ou son garde du corps taré à la mèche de merde
hihihihihihihihihi!!!
CAT said…
je voulais pas être le chat
vierginnique bandante
a conclu un accord avec barbotte ...

barbotte...

barbette...

babette...

le festin de barbet... en fait
merci et adieu :

https://www.youtube.com/watch?v=PpAJvQrA6qA

lilith, tu sais comment ça jouit
les mecs finis ?
r-J said…
je retire tout ce que j'ai dit
lydia
j'aime bien penserc m'échoir sur tes gros nénés protubérants de femme d'éxpérience
mais ils cherchent tous à me niker

bise
19:22:16

plus rien ne semble synchronisé. Plus ou moins moulé. Certaines possibilités ont dû être effacées, avec leur mémoire, ou le désir. Un désir de vouloir. La volonté. Je ne cherche plus à regretter. Nouvelle forme de tassage. Le regret mort de ne plus regretter. Ou le regret incarcéré, dans la chair qui se souvient toujours d'oublier. En gardant ça en mémoire, à sa manière.
Quelqu'un parlait de confiance, tout à l'heure. C'était un beau projet, la confiance. Et ça passe d'abord par soi, avant de plonger dans l'autre. J'en ai toujours manqué. Peut-être était-ce une séquelle, due aux multi-temporalités que je n'ai jamais su appréhender. Sinon dans le trop tard. Ou le trou noir du cœur. Faut rebond, faux bond... ou était-ce seulement le fait que la « nature » ne s'écoulait plus que dans la pré-réflexion, dont je manquais aussi.
J'ai toujours manqué de tout, en dehors du matériel. Toujours reniés mes potentiels, par manque de confiance, encore, ou s'immolant dans cette médiocrité à laquelle je ne m'accrochais que par manque de but réel. Même pas une illusion. Plutôt du temps perdu. Oui, ça, le temps perdu, je connais. C'est tout ce que je suis. Du temps perdu. Et qui s'accroche au corps comme un regret de chaque instant. Negative energy. D’où le suicide, en plus du poids moral de la trahison. Qui vous dégoûte d'exister tout court. Tous ces charmants mécanismes de l'innassumé, qui pour le lexique intégré, reste un « essuie-main », ou une « assurance-vie ». Serait-ce une forme d'humour de sa part ? Collègue lexique, spécialiste de la réorientation de pensée... La solitude n'existe décidément vraiment jamais. Ou alors, plus loin, là-bas, sur la banquise. Et encore...
Une forme de solitude existe, dans le manque de souvenirs. Ou de réflexes vitaux de base inspirés par la peur. Dans la peur, on n'est jamais seul. C'était le bon côté de la psychose. Et du stress créatif. Développant cette agressivité insane, et destructrice. Pas comme dans cette caricature du chat, à moitié nu sur la plage, et qui se gave de glaces, et de mousseux bon marché, les couilles à l'air, avec cette hilarité figée sur sa face, dans un décors d’île vierge venue d'une autre planète... les vieux relents de la lutte interraciale soi-disant intrinsèque à notre espèce, et exposée en parodie loufoque soigneusement inspirée par une haine exploitée de manière si veloutée... selon EUX. Les faiseurs de réalité. Entrepreneurs du sens. Vengeurs. Organiseurs d'incidents dont ils seront plus tard les lumineux critiques. Et peu importe que je ne crois pas moi-même au sens des images exhibant ma propre déchéance préprogrammée par les groupuscules artistiques organisés, car ce sera au public de juger. Ou à la victoire finale de l'intelligence sur... l'animal inférieur. Et selon ce que j'en ai suivi, ce serait encore une histoire de guerre de religion qui perdurait, en arrière-plan, je pense. Mais qui aurait changé de peau, et peut-être même de fond... et qui tendrait à... égaliser un peu tout ça...
comme j'avais dit au grand sorcier, en fait... ouais. Y'a déjà plus de 25 ans de ça, ou 30, et j'allais dire « pas plus loin qu'à une vingtaine de kilomètres d'ici », mais ce serait sans compter sur le fait que la planète sur laquelle eurent lieu tous ces événements, a déjà dû elle-même se déplacer de plusieurs millions de kilomètres, à l'échelle de l'univers... mais le sorcier m'avait lui-même repris en disant : « oui, c'est vrai, mais il faut parfois aussi se contenter de juger les choses à l'échelle humaine », et j'étais bien d'accord avec lui, perdu dans l'univers... et son but « humain » avoué restait qu'il finisse par se reproduire un jour, tandis que moi, non. Et pour le moment, il a gagné. Mais il est vrai aussi qu'il était loin d'être le seul à avoir émis ce souhait. Et que cela ne reste toujours, à ce jour, que partie remise...

(t'avais raison, bb, à propos du lièvre mort)

+ un coup de PEPS contre les micro-ondes du vénérable W. ?
che guevarra n'aimait pas les beatles ?
sans déconner ? :

https://www.youtube.com/watch?v=GCV6beFoQmI

c'est peut-être qu'il avait des raisons INTRINSèQUES ???

non ???
et maintenant
il va falloir

EFFACER LA MéMOIRE DES DRAPS!!!!!!!!!!!

BORDEL DE DIEU!
l'huile lesieur said…
et comme je disais à manu
à l'époque
iggy,
dans lust for life
il voulait la LUXURE pour la vie
mais manu lui
soutenait que c'était la SOIF

alors je veux pas passer ma soirée à m'engueuler encore avec mon dictionnaire franco/anglais de chez
LA ROUSSE
mébon, on cherchait quoi, là dedans ?
chépas ce que vous cherCHIEZ tous les deux
mais en tous cas
tu viens de griller à la fois ce pauvre iggy
et notre bon cher shane
avec tes commentaires
B.B
m'en fous
moi c'est shanna que j'aime
c'est bien, tu n'as pas commis d'erreur irréparable cette fois-ci
(dans ce dernier post)
alors on te laisse encore un peu de marge
chéwi
on se croirait à south-north-park, ici, me trump-je ?
TRIP DE DIEU said…
pourquoi y zeffacent certains comment taire ?
jipe said…
avec ces conneries
j'ai oublié d'arroser mon jardin

j'espère qu'y va pleuvoir un déluge cette nuit
comme prévu par le plan
ou sinon
j'y vais

mednan
luc la chapelle said…
on est peut-être en zone haarp
tu sais
mais en plus
c'est même pas sûr qu'y nous suivent
depuis que c'est les machines qui gèrent nos zizis
je pense que je vais écrire un poème à la mémoire de l'oubli
tu ferais bien de t'y mettre tout de suite
si c'est déjà pas trop tard
poème :

kim gordon
elle est belle comme une locomotive ardente
avec des yeux comme des cieux-miroirs
dans lesquels se reflètent le regret de se reproduire
et tout le sacage du bruit électrique
anémié par les refus idéologiques d'adhérer au nouveaux siècles d'invention

qui nous guettent du haut de
leur traffic extratemporel
poème :

mes poèmes me suivent
comme des trous de mémoires
dans lesquels je me suis reproduit
avec une fille que j'avais aimé
dans la fiction des chants obscurs
sur lesquels nous étions
comme des escargots sur le fil du rasoir
de
apocalypse now
oui, c'est con pour ton koutela
qui est aussi parfois une boussole
grace au vent
qui fait bouger son nez de direction
et puis la pluie
aussi
qui pèse dessus l'os
des fois
et fait dévier la trajectoire de tout le navire entier
mais tiens :

(.)

(et si tu n'es pas comme ceci, ne t'en veux surtout pas de vouloir te cacher, parfois)
oui
plutôt que de vouloir arrêter la pluie,
pourquoi plutôt pas la provoquer ?

ou faire semblant....

et après on fera croire
que les dieux
c'est nous !!!

(origine de tout le bordel)
et oui
on sait jamais quand ça commence
ni quand ça finit

et tout ce qu'il nous reste
c'est le "réel"......................................
j'ai pensé rester chez moi
ce que j'ai fait un temps
jusqu'à avoir un "déclic"
qui m'a déporté jusqu'à auch
en bus
ou j'ai acheté de l'alcool
des olives fourrées au piment
du pain au noix et des chipsters
que j'utilise en ce moment même

mais je n'ai toujours plus d'amoureuse..................................

et ça va bientôt faire 3 ans, mednan........
je te conseille d'attendre encore 11 mois et demi...

et tu verras, ça viendra

juré.
arno
tu as les cheveux gras et gris
comme ceux
de elisabeth quine :

http://s-www.estrepublicain.fr/images/f21685cc-3a57-4f78-8491-307f3cf1fd2e/BES_06/illustration-loto_1-1483718993.jpg
dans les yeux des mémères
il y a toujours des poussières
dédésoul :

https://www.youtube.com/watch?v=DXuZBywW4gA

......................................................................................
................


...............

...





..........
vas t'acheter un avenir :

http://www.international-convention-for-minimum-wage.org/fr/pages/fran/page-1.html
l'intérieur creusé jusqu'à la moelle dissolue dans le NEIN
et l'extérieur tassé dans un refus de TOUT

c'est le non-nous

mednan
non-nous said…
je récupère une image de toi
que je rinjecte dans la logike du plan
avec le but d'y formuler aléatoirement
un code secret du chaos
oui, je vais aller faire des chantiers
avec des gens inutiles que nous laisserons en vie
et consommer
avec des comptes en banque,
ou pas
pour les plus pernitieux

pi après
elle tiendra ses cheveux dans la pomme de sa main
et tirera dessus
je me fume clope
Dans la zone stérile

mais je sais que je peux
"couper le son"

chichon
je t'ai bien dit que je t'aimais pour toujouir :

https://www.youtube.com/watch?v=3l8cpi57uEw

quelle salope cette jarboe...........
vous savez bien que je suis décédé
alors envoyéz moi une sorcière dü sexe
pour me jésussiter.......

(car on prononce "rézous"
sometimes
en espagneul.........
oui said…
héhé

biensur!
maintenant que nos muscles sont devenus de la viande
toute bonne à être désirée par les derniers anthropophages vivants
entre deux rations de yaourt imbibés de neuroleptiqathothep

je suis là
en voyage
dans le bus de la dernière redéfinition des désirs des enfants par l'esprit de meute incorporé à la truc de la machine
"quelle grande gueule ce mick jagger" (amanda lear)
video introuvable
désolé........

alors on meuble
et maintenant
j'attends qu'elle crève

juste pour rien

parce qu'il n'y a plus aucune lumière nulle part

et que je n'ai plus aucune ambition vivante

allé

adieu!
Miaoud' Dib said…
bonjour.
je m'appelle jim jarmush,
comme le réalisateur américain,
mais sans le "c".

et...

oui,
je voulais vous demander :
comment dit-on "enrico macias" en norrois ancien ?
"Komme nie zu spät" means "never be late"
but I don't know if that's what he's actually singing.
posted by ClarissaWAM at 12:55 PM on June 22, 2006
oui,
merci de ta participation,
et de mon côté,
je viens de retrouver le texte non-apocryphe d'origine :

Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt

Dans leurs yeux brille le soleil
Des soirs d'été
La mer y joue avec le ciel
Et les fait rêver
Dès qu'elles ont seize ans
Le moindre tourment
Le moindre bonheur
Fait battre leur coeur

Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt

Quand un garçon leur fait la cour
Il sait déjà
Qu'il n'aura rien de leur amour
La première fois
Il doit s'engager
Il doit mériter
La main qu'il retient
Déjà dans sa main

Car elles sont les filles, les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt
L'honneur de la famille les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt

Celui qui sait se faire aimer
Sera heureux
Elles n'ont plus rien à refuser
A leurs amoureux
Oui mais pour cela
Il faut voir papa
Il faut voir maman
Une bague au doigt.

Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Kommienezuspadt
Kommienezuspadt
Laï laï laï laï laï laï
Laï laï laï laï
salut, je suis le frère caché de Sissy Spacek,
et j'adore toutes vos chansons si fabuleuses,
bande de troubadours,
mais je voulais vous demander :

"c'est qui cette cortana qui demande toujours qu'on lui pose plein de questions ?"
c'est sûrement quelqu'un qui a besoin de répondre...
oui, elle veut répondre,
parce que les américains,
ils sont quand même plus forts...

parce qu'ils sont plus zinzins...
oui,
ils sont plus zinzins que les froncés,
mais en plus,
ils attrapent moins le cancer que ces derniers,
et ce,
malgré tous ces essais nucléaires subis par leurs déserts à même leurs propres terroirs...

alors je sais bien que je suis né le même jour que mia wasikowska,
mais c'est pas une raison pour que j'arrête de fumer des cigarettes :

https://www.illicopharma.com/2923-large_default/vitascorbol-1g-vitamine-c-effervescent.jpg

et tu peux rajouter aussi une goutte de ça dans ta patte à crèpe :

http://lesfoliesdemelanie.fr/blog/wp-content/uploads/2015/06/fleur-doranger.jpg

allé,
adios mia bb...

te quiero...
l'araignée,
l'araignée,
est tombée dans la purée,
biens salée,
bien poivrée,
et surtout bien assaisonée,
attentioooooooooon!
quand l'araignée est làààààààààààà!!!

WOW :

https://www.youtube.com/watch?v=G5ON3V6Ci5E

AD-LIB.....................................
cortana,
et toi, t'aurais pas une question pour moi ?
non gilbert,
désolé.

et ils partirent faire un tour dans la loco-motive de la pub pour le café, sur une musique de los calchakis, en imaginant l'histoire d'un mariage improbable entre pocahontas et atahualpa, quand les histoires d'amour se finissaient mal, en maréchal, et que l'on restait dans ce pet-train, qui faisait tchoutchou, perdu dans ces virages andins, ou un certain andalous s'était transmigré en chien, dans les années 20...
ça rime en FIN.
comme aurait dit mon copain le tétard :
"c'est pas trop tôt!" :

http://ref.lamartinieregroupe.com/media/9782020128452/hd/12845_couverture_Hres_0.jpg

pouet-pouet!
n'empêche que ton écrivain américain,
il tient pas super bien la limonade...
c'est bien joli, tout ça, les cocos,
mais vous me ressuscitez quand,
mednan ?

(t'as vu, y'a un "c" en plus du "s", dans ressusciter, mednan...)

LE PèRE-NOËL
attends,
t'agite pas comme ça,
je suis en train d'entrer les dernières modifications à ton programme perso,
pépé...

en attendant, t'as qu'à écouter un peu de musique :

https://www.discogs.com/fr/label/58944-Cryonic-Inc
ça, c'est sûr...

mais rappelle toi quand même qu'il y a une différence entre la bière blonde et le vin rouge...
jipe, arrête de faire des bêtises dans la cave,
et reviens vite à la surface avec moi,
dans la cuisine.
car je t'ai préparé des olives fourrées au poivron avec de la vodka on/off comme tu les aimes,
et l'intégrale des garçons-bouchez à la reine,
pour l'ambiance sonore,
ainsi que la présence de mon amie élodie,
qui te tiendra compagnie pendant que je travaillerai à l'hôpital pour les vieux,
avec l'oncle harvey,
en suisse...

PINPON, PINPON!!
oui,
et moi,
je t'ai envoyé une scène d'agonie relativement brève de la petite héléna,
la soeur de wanda,
par la fente de ta boite aux lettres,
ce matin,
dans un film comme dans ce lynch que tu avais vu au cinéma,
vers 1998...
jipe said…
je t'avais dit que j'aimais pas les films d'horreur,
connard.

alors pourquoi t'as insisté ?
ben,
t'avais aussi dit ça des films de cul,
au début...

alors mets-toi un peu à ma place...
jipe said…
non.
bon,
si tu veux.

mais acceptes au moins cette cigarette,
pour accompagner les olives fourrées et la vodka.

"please" (james brown)
reste ou tu es, bébé.
n'écoute pas tous ces tocards cyniques.

j'arrive.

le temps que ta femme se casse au boulot,
que je vire cette salope d'élodie,
ne bouge pas.

et je te descend tout ça en bas,
bouge pas.

puis t'inquiète pas pour les clopes,
je t'ai ramené deux grosses boîtes de cigare que m'avait envoyé l'oncle Fidel, avec un petit mot à ton attention que tu auras tout le loisir de lire,
pendant que je te masserai le dos en te caressant les cheveux...

et j'ai même de l'huile...
jipe said…
ok bb.

je t'attends.

mais...

non, rien.

ça roule.

ha, si!

si tu pouvais ramener un peu de chocolat,
tu sais, le super noir,
avec plus de 80 % de cacao, là...

c'est pour accompagner les olives fourrées.

pi j'aime bien le coloris que prend mon dégueuli
peu après minuit
grace à ces ingrédients là...
jipe 121 Texas said…
moi aussi, je t'aime.

ne tarde pas trop.
....WOW!

c'était LUI le GRAND CHEVALIER!!

je me souviens de tout, maintenant!

et les chiffres!!! oui!
mais...

et la déviation ???

merde!!

j'aurais dû noter le nom de la rue!!!
Johnny R.I.P. said…
"allé les verts!
qui pissent en l'air!
dans les vestières!
de la grand-mère!"
oui, je sais,
j'ai un peu l'air d'un éventail,
comme ça,
mais si tu regardes dans le détail,
tu verras que chuis pas que du bétail...
le vrai jipe said…
allo?!

oui, il était là, juste devant moi, sur l'autoroute, devant ce panneau signalisant la bretelle qui déviait vers Portland... puis je sais pas ce qui s'est passé, mais il a soudain disparu dans un bled à consonances germano-helvétiques... ou... genre bénélux...

alors du coup, je me suis métamorphosé en jipe dans sa cave, qui attend son amante cachée...

voilà... elle arrive bientôt ?
imposteur!

nyarlathothep de mes couilles!
ou es MON jipe!!!
jipe said…
t'inquiète.

j'ai pas bougé.
et j'avais pris mon traitement anti-inkarnation,
juste après que t'aies appelé,
alors le tit nyarla, je pense qu'il est parti en vacances dans une autre dimension...

bien...

ben sinon, rien n'a changé.
je t'attends.
héhé!
et tu vas pouvoir attendre longtemps, mon coco!

bisous!
jipe said…
merde, ça a coupé!

allo, Rachel ?
n'insiste pas,
jipe.

je t'ai déjà dit que tout était fini entre nous.

TOUT, tu comprends ?
jipe 121 Texas said…
bon...

ben vu que la mante risque d'être sérieusement à la bourre,
je pense que je vais aller dire un petit bonjour à la petite élodie...
jipe!
non!

c'est moi, me voili me voilou!

je suis arrivé à décrypter les plans de la méchante,
et me revoilà ce tantot!

juste pour nous, mon amour!

youpi!!

et j'ai même le chocolat, regarde!!!
jipe said…
ha!

ben ça c'est cool alors!

mais...

et élodie ?

on aurait pu l'inviter à passer la soirée avec nous, non, ne penses-tu pas ?
Merlin Monroe said…
mais comme il n'en était absolument pas question pour elle (l'amante), je réussis à intercepter la dernière phrase de jipe, juste avant qu'elle n'arrive jusqu'aux oreilles de sa bien aimée, et ainsi, j'évitais de justesse un embrouillement négatif de la suite des évènements... et ainsi, grace à moi, jipe et sa chérie passèrent une soirée superbe, en compagnie des araignées, des soins du corps, des massages, de l'huile, et des conversations animées... et vous savez quoi ?

ils découvrirent finalement qu'ils étaient VRAIMENT faits l'un pour l'autre, et décidèrent d'éliminer joyce à son retour de la clinique pour vieux, ou plutôt, non, de partir ensemble avant qu'elle ne rentre du travail... et en ce qui concernait le cadavre d'élodie dans le coffre de la ford escort de l'amante, ça, ce fut les oignons de mon agent secret, qui était aussi mon fils...

fin
bon, ben c'est déjah ça...

mais qu'est-ce qu'on fait de Bayrou, mednan ?
jipe said…
chépas.

y'a qu'à lui acheter un ticket pour le prochain concert des swans.
je pense qu'y sera content.

allé, adieu!
Robespierre 2 said…
et ce fut ainsi que donc,
la seconde guerre mondiale n'eut toujours pas de fin...

.(pour le moment).

pschhhh!!!
l'amour fou said…
jipe, te quiero...
jipe said…
oui,
je sais,
tu l'as déjà dit.
Another Michel said…
je croyais que...

c'était jipe, bayrou, et pas l'autre.
c'est pas jipe, bayrou,
c'est moi.

mais bon,
y'en a qui m'appellent aussi macron,
ou lesieur,
ou alors,
carrément,
les tzars d'indochine....
et oui,
c'était pas aux deux petits minets tachetés
qu'il fallait demander d'être sages comme les trois vieux petits chinzes!

cacaproutzinzin de la mierda!

CHI
la fée nix said…
je suis en train de me réactiver.

à plus!
poeme :

je te raconterai ma vie quand j'en aurai une

merci
j said…
g
poaime :

je dénonce des gens
car celà est ma fonction
de vivre

mais cependant
je ne manque toujours pas
de TOUPET :

http://www.non-stop-people.com/sites/non-stop-people.com/files/styles/slider_item_landscape/public/styles/paysage/public/images/2016/07/alain_chabat_les_nuls.jpg?itok=9gnrSJI-

poaime 2 :

mais cependant
la matrice reste
des choux hauts en couleuvres

+

http://jewishjournal.com/images/womensmarchgelle.jpg
je vais rentrer dans la chambre
et
courir par-terre
allongé dessus le sol
linoléen
en manque de marques froides
comme du bon vieux carrelage d'antan
tout en attendant
une nouvelle résurrection du père
en pure perte d'érection...

lugubre...
je me sens comme
le mari de l'autre

la mère à alexandre le grand
angélina farwell jolie, là
celle qui tua joan baez
avec de la bave d'ailes de crapaud
planquée sous ses vomissures d'avant-bras
dans TRUE ROMANCE :

http://media.topito.com/wp-content/uploads/2015/07/pamela-rose-une-600x410.jpg

poaime :

très bien
je te transforme.

merci
tu veux pas un doigt
avant le whisky ?

- chépas, faudrait demander à chantal, non ?
- goya, tu veux dire ? :

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9b/Francisco_de_Goya%2C_Saturno_devorando_a_su_hijo_%281819-1823%29_crop.jpg/1200px-Francisco_de_Goya%2C_Saturno_devorando_a_su_hijo_%281819-1823%29_crop.jpg

- ouais, voilà.
- ha, ben alors tout baigne :

https://www.youtube.com/watch?v=pl9dc5FhFYU

- yes. let's take all a big buena bath de ta mer...
- in the shit ?
- na, na...
ouais, mébon, en même temps
ça arrange pas les affaires de david guilmour, tout ça
non ?

ni des petits diabétiques décédés, faut dire
aussi :

https://www.youtube.com/watch?v=wbIMx2MYNXk

"I don't want no peace
I want equal rights
and justice" (peter tosh)



oui, c'est "acides, barrettes, et c'est fini"
c'est ça ?

ménon :

https://www.youtube.com/watch?v=e4il2GbaJyc

hé oui!!
faut le dire avec plus de force
pour faire croire que c'est encore plus vrai

jusqu'à en faire péter les ceRvelles des plus faibles

mais c'est pas un jeu
disons
de

démultiplcation des plausibles

(ENCORE) "nico"
tous ces symboles commencent à me constiper le système diluvien....

perso.
jp lafuite said…
poaime :

bertrand cantat
c'est le professeur choron qui aurait arrêté la pikole
se serait foutu à tout relire rimbaud et des trucs anarchistes de l'oubli
nihilistes
pi se shooterait les veines avec du papier peint de chez grand-merde-grand,
celle qui a mangé le loup,
non ?
oui,
vouala.
ben,
ça peut servir de terreau
si tu leur laisse le temps de se décomposer tranquillement.

ou d'engrais, si tu les brule.

pour les roses :

https://www.youtube.com/watch?v=EkPq3UaCLpg

ouais, ben attendant
je suis le gérard jugnot qui sommeille en la cousine de guy debord,
et je vous suis reconnaisante.
je veux plutôt travailler toute ma vie
pour payer la guerre des sorcières qui nous projettent en avant
dans notre conscience PROTéGéE du futur :

https://www.youtube.com/watch?v=PYljojDOE2U

(bien fait pour vous tous, les esclaves)
publicité :

- tu veux manger du caca de merde ?
- oui, biensur que non! pardiou!
- alors rejoins...
j'étais perdu dans toulouse, vers 1993.
c'était la nuit
j'avais mal aux membres du bas
après tous ces kilomètres à pieds et
j'avais perdue ma voiture
mais
mon ami pato la retrouva
plus tard...

grace à sa magie :

https://www.youtube.com/watch?v=fBCiy6Da96o

allé, adios!
biensur,
mais arnold turboust, y devient quoi ?
oui, c'est vrai,
il a raison.

ça suffit maintenant.
cc said…
et miraculeusement, cette dernière sentence eut des effets inespérés sur le déroulement prochain de l'histoire du monde toute entière...

FIN.
message perso pour une certaine fanny (laquelle, à toi de deviner) :

"la vie sexuelle de staline, je m'en bats les couilles"

merci ma bise!
depuis que tous les gens sont remplis de gloubiboulga,
partout,
on se croirait vraiment dans du casimir,
dans la vie!
je savais pas que Michel Duchaussoy était mort...
Michel Duchoix said…
ha bon ?
comme Claude Chabrol ?
oui.

et Comme Jean Gabin,
Vercingétorix,
Jules César,
Simone Signoret...

et Malcom X, aussi...
Top 51,4 said…
et oui.

mais on peut pas tous les citer,
ça prendrait trop de place...
oui.

et sans compter tous ceux qui sont morts avant d'avoir étés baptisés,
en plus...
La Verte said…
ouais.

mais entre nous, c'est une belle connerie le baptême,
quand t'y penses...
5 Rouges said…
oui, le baptême,
c'est vrai que des fois,
c'est nul.

mais tu vois,
Philippe Noiret,
même mort,
ben il me semble qu'il reste toujours vivant.

et je m'en fous, en fait, mais c'est juste une impression que j'aie.

il me semble qu'il ne peut pas être mort, c'est bizarre, hein ?

mais David Bowie, lui, disons que qu'y soit mort, ou vivant, ben ça me donne l'impression que rien ne change. et que même vivant, il était déjà mort...

alors que Philippe Noiret, il serait comme qui dirait "éternel"...
2 Arc-En-Ciels said…
oui, je comprends ce que tu ressens.
ça me l'a fait longtemps avec Marilyn Monroe, cette impression d'éternité...

et c'est atypique, et intéressant comme sentiment.

mais je crois qu'il faudrait que tu reviennes nous parler de tes impressions disons...
le jour ou Harvey Keitel y sera passé à son tour...

qu'en penses-tu ?
1 – 200 of 5000 Newer Newest

Popular posts from this blog

PAS GRAVE (TON MAGAZINE RELATIVISTE)