Thursday, May 17, 2012

TON QUAN NGOC


-Ci-dessus, un magnifique portrait photographique de Ton Quan Ngoc, aujourd'hui. La photo a été prise quinze ans plus tard mais en 1987, à l'intérieur d'un contexte donné. Laisse faire.-

Voici donc Ton Quan Ngoc, 3 ans, Père Dominicain de l'Ordre des prêcheurs. Ton Quan porte la couche, certes, mais il découvre déjà la magie de l'alphabet et s'intéresse maintenant aux défis posés par la nouvelle évangélisation à l'ère de la post-modernité. Il travaille aussi à l'actualisation d'un charisme chrétien au Canada français pour l'édification de l'Église de demain. Sa vocation : L'amour du divin à l'intérieur d'un contexte donné. Bien sûr, il émet des « pets », mais cela ne devrait pas nous divertir de sa démarche spirituelle. "J'en ai mangé un char", dit-il. « À l'aube du troisième millénaire, l'urgence de ma mission est plus actuelle que jamais. Il faut entendre et comprendre le message du Christ, et faire des petites boules avec des boules plus grosses », couinait-t-il lors de son allocution au colloque « Grâces de la prédication à l'intérieur d'un contexte donné. » Interrogé au sujet d'une question délicate, Ton Quan répondait : « Oui, mes grands-parents sont morts au Vietnam. Mais cela ne fait rien. Regardez, et constatez : cela ne change rien à rien. L'important, c'est de croire en l'esprit saint, et de faire des petites boules avec des boules plus grosses, à l'intérieur d'un contexte donné. » Suivons son exemple.

6 Comments:

Blogger Kayou said...

Tu vois, je suis reviendu. Et m'as rester.

10:13 PM  
Blogger le neurone ectopique said...

Rendons grâce odieux, ossieux et ozieux de tous les Zhom.

la joie éternelle

1:55 AM  
Blogger La Rouge said...

Je suis heureuse, ainsi que tous les autres amis dans ma tête mais sans Jip s'est pas pareil, Il est où ce sacripant. Adieu! Je vais me suicider et je vais reviendre plus forte.

6:45 AM  
Anonymous Zombie rouge said...

Faim Zhom!!! Miam? Miam?...

...

...

???

*sanglots*

6:46 AM  
Blogger Kayou said...

Oui, vive Jip. Et, j'ose le dire, fuck les étudiants. J'haï l'école.

8:25 PM  
Anonymous jp + succès said...

la blague de "le neurone ectopique" est nulle, et prétentieuse. en effet, il ne suffit pas de railler dans les éboulis d'une foi abandonnée des dieux afin d'atteindre à l'apanassée, petit chose prétentieux et inadéquat. tu seras donc suspendu au gibet de l'étoile polaire de ton cul dans de la cendre de cigare cubain de 1962 avec des enfants pleurnichards dont on voit les côtes à travers la peau flasque et maladive au milieu d'un cratère géant de 153 kilomètres et demi de circonférence rempli de lave incandescente à la guimauve de fumeroles de sperme de tortue-pute qui sentent la barbapapa diabètogène de coluche nu dont on voit un bout de zobi dépasser de sous la serviette de bébé nouée par une ruban bleu autour de son cou grassouillet qui sent la sueur de travailleur manuel (maçon, ou peintre, mais en tous cas, issu d'un métier "du batiment". même si je verrais assez mal se pointer dans le décors un électricien...)

+ un bout de la tapisserie du moyen-age représentant le débarquement de guillaume de normandie et de ses troupes sur les plages d'outre-manche avant la bataille d'hastings, et qui fut relativement "décisive" quand à la suite...

(Kayou a raison, les étudiants sont plutôt nuls. surtout ceux qui travaillent au mac donald pour se payer des cours d'histoire du haut moyen-age avec comme espoir, en fin de compte, d'écrire un scénario de film fantastique pour hollywood dont personne ne voudra jamais... ou alors, il finirait dans les cabinets de terry gilliam, sous une pile de vieux inédits de chuck jones un peu jaunis par le temps, et avec une pensée pour les victimes.

+ en fait, les étudiants sont cools et supers, et je les apprécie énormément, mais j'aime bien aussi les faire un peu bisquer en les décrivant sous leurs travers quelque peu ridicules et nuls de lutteurs prétentieux et stériles, car ils ne sont pas aussi beaux qu'ils le croient, surtout les petits blancs riches qui n'ont même pas à lever le moindre petit doigt afin de pouvoir s'empifrer jusqu'à en dégueuler, d'ailleurs, mais ça, c'est une autre histoire... de l'art...

http://www.youtube.com/watch?v=NGbw-cz35qo

allé, bonne semaine, avec des serpents ROUGES +++++++++)

(moi aussi, j'haï les colles, car on y apprend à construire des bombes atomiques qui détruisent, même si quand on y réfléchie, il faut bien défaire parfois des choses afin d'en ériger d'autres. comme les pyramides...)

FIN.

11:08 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home