Thursday, April 23, 2009

URBANIA



Les gens du chic et chouette magazine Urbania, auquel je prête accessoirement mes humbles services en échange de la vague promesse d’une plus grande « visibilité médiatique » me demandent, sans le dire et par la bande, de diriger le prochain numéro de leur revue branchée. Je propose ceci :

URBANIA SPÉCIAL « LE SABLE. »

-Sable et vie urbaine (avec photos de ruelles sales en noir et blanc)
-Carrés de sables et crottes de chiens sales en noir et blanc
-Sable et pornographie géologique sale en noir et blanc
-Tendances vestimentaires en noir et blanc et sable sale
-Une visite chez Moe’s, marchand de sable du Mile-End
-Apprêter le sable en tartelettes avec des gros cuisiniers sales qui puent
-Art trans-contemporain et sable sale
-Montréal « nightlife » ay rythme du sable sale en noir et blanc
-Le sable au cinéma (de Birth of a Nation à Dune)
-Chronique humoristique « Chérie! J’ai du sable dans le cul »

Labels:

7 Comments:

Blogger cococinelle said...

besoin d'idées ? Michèle Richard telle que parue sur la couverture d'Urbania (été 2007)faisant l'ange dans le sable

Elvis Gratton cherchant son cell dans le sable, la craque à l'air (craque de dent)

La poupée Barbie cachée dans un château de sable se gavant de friandises, écoeurée d'être anno.

Pour d'autres idées, c'est 5 sous la minute....

6:58 PM  
Blogger cococinelle said...

http://3.bp.blogspot.com/_J2-_lhLHFMo/RsdNn0euKNI/AAAAAAAAAEw/WI7Lp40h4_I/s320/michele%2Brichard.jpg

Michèle Richard avec son costume d'Urbania. Parée pour jouer dans le sable....

Bon je sors....

7:04 PM  
Anonymous Michel Brule said...

Très belle utilisation du "spray" de Paint.

7:52 PM  
Blogger Zhom said...

Oui! Personne n'a remarqué que je n'utilise jamais que des hosties de logiciels gratuits?

8:53 PM  
Anonymous dd1979 said...

J'aime le sable!!!

Merci pour cet hommage si émouvant. En espérant voir cette publication chez tout les bons Inter-marché bientôt!

7:10 AM  
Blogger Zhom said...

Enfant, j’étais complètement fasciné par le sable. Dès que je me trouvais en présence de sable, j’étais en transe : « Regarde maman! Du sable! Du sable! Regarde! C’est du sable! Regarde! Du sable!» Un jour ma mère m’a dit : « Reviens-en! »
Ce jour-là, je suis devenu un homme.

8:31 AM  
Blogger jean-philippe said...

j'ai jamais eu ce genre de rapports avec ma mère à propos du sable, perso...

1:10 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home