Friday, July 17, 2009

LA DRAMATURGIE DES OBJETS # 1

La dramaturgie des objets # 1


Nouvelle de dernière heure

Une jeune femme est mystérieusement tombée du haut d’un building et a fracassé un bloc de béton. Le bloc en question dînait tranquillement avec un pan de contreplaqué dans un restaurant du centre-ville de Montréal. Plus tard, un jeune homme s’est aussi effondré en se lançant sur un sac de ciment et un morceau d’acier trempé, au même restaurant. Le restaurant « Chez Manger » sera bientôt inspecté par une équipe de Gyprock et de mousses isolantes. Le bloc de béton est mort sur le coup. Il laisse dans le deuil quelques clous, un contenant de décapant et un sac de matières plastiques. Le morceau d’acier trempé, encore sous le choc, sera récupéré par l’artiste Armand Vaillancourt.


20 Comments:

Anonymous Anonymous said...

Un amalgame entre l'humour noir et décapant. Délectable.

3:26 PM  
Blogger Zhom said...

Je ne voulais pas me moquer de cette pauvre fille et de son copain forcément dévasté. Mais l'évènement est à la fois si spectaculaire, si triste et si absurde!!! C'est comme reçevoir une enclume venue de nulle part après une demande en mariage.

4:07 PM  
Blogger RAINETTE said...

disons que vu que j'connais pas ces gens, le mari qui voulait demander sa blonde en mariage (entendu au "canal" LCN)...bin c'est logique et j'peux rire. Faut bien penser aux objets.

J'crois cependant que seulement notre Zhom national peut le faire. Si c'était mon Jean-Philoup, personne ne rirait comme il a écrit chez Ranger.

Ça me fait penser à une vieille joke. Un noir est poignardé à Mtl-Nord. Il a encore le poignard dans le dos. Accusation : port d'armes illégal. La pognes-tu ?

Ici Claude Poirier. Ya trop dividus dans les cent' tension.

Ribbet

4:34 PM  
Anonymous le neurone said...

D'accord avec Rainette. Peu de blogueurs pouvaient s'aventurer sur ce terrain miné.

la limite du hors-jeu

5:27 PM  
Blogger RAINETTE said...

juste une question : tu prévois quoi pour le numéro 2 ?



L'inquiétude (je copie Neurone)

6:32 PM  
Blogger Zhom said...

La prochaine fois, je crois que je vais m'n tenir aux seuls objets, sans faire intervenir des personnes humaines pour ne pas heurter les sensibilités.

"Un morceau de matériau composite s'effondre dans un conteneur de granulats."

Kekchose dans le genre...

8:28 PM  
Blogger RAINETTE said...

ok mais faudra quand même que le nom d'Armand Vaillancourt apparaisse à la fin....c'est le punch !

8:40 PM  
OpenID garamond335 said...

Parait que la dame a insisté pour avoir cette place-là....
Paix à son âme...

5:42 AM  
Blogger Patrick Dion said...

T'es con! Je suis crampé!

8:57 AM  
Blogger Perrasite Premier said...

Une histoire toute en gravité.

7:18 PM  
Blogger Zhom said...

Perrasite : La pesanteur et la grâce

6:41 PM  
Blogger Le cent-coeur said...

Devrais-je me sentir mal de rire autant?

6:47 PM  
Blogger Mélo said...

Wahahahah !!! j'me sens pas mal de rire, mais j'commence à en avoir mal au ventre par exemple !

7:38 AM  
Blogger Zhom said...

Quel mal y aurait-il à se moquer du béton?

(j'aime bien le béton, cependant. Sauf le béton armé.)

11:12 AM  
Blogger crocomickey said...

Moi, r'virer fou, c'est comme toi que je voudrais être !

1:13 PM  
Anonymous robin said...

Rest in pieces.
;)

2:08 PM  
Blogger RAINETTE said...

ton prochain post : des membres d'une famille qui tuent les membres de la même famille....sainte-misère priez pour nous bâtard !

6:50 PM  
Blogger Le cent-coeur said...

C'est ton antimilitarisme primaire qui te fait autant détester le béton armé?

6:51 PM  
Blogger Zhom said...

Croco : J'ai eu aussi l'honneur de rencontrer notre bonne amie Do. Je suis tellement ordinaire au fond. Au plaisir de te croiser un jour.

7:52 PM  
Blogger Doparano said...

OH!! tout ce temps passé à flâné avec toi et tu ne m'a pas fait mention de ce délicieux billet qui saurait à coup sûr me dérider à mon retour. Hostie que t'es innoncent des fois!

7:01 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home