Monday, December 31, 2007

FUCK THE ELEMENTS

Je me rends compte qu’au Jour des vidanges, rayon des commentaires, je n’ai jamais insulté aucun lecteur, du moins jamais volontairement. De cela je me félicite. Je félicite aussi mes quelques fans assidus pour leur infinie politesse et leur constante jovialité. Cependant, l’injure est une garantie de succès : rien de mieux qu’une bonne chicane virtuelle pour attirer les lecteurs. Les insultes fusent, les répliques s’accumulent, le flux de commentaires augmente à vue d’œil, ce qui passe généralement pour un signe de popularité. Mine d’être un gai luron sans grande ambition, j’aspire à la gloire. L’idée seule de voir le Jour des vidanges trôner au panthéon des blogs me procure des frissons d’extase. Aussi, pour séduire la clientèle, ai-je décidé de devenir méchant, au risque de perdre quelques bons amis. Ne sachant pas à qui m’en prendre exactement, je vais fesser dans le tas, au hasard, sans discrimination :

MANGEZ DONC TOUS UN CHAR D’ÉLÉMENTS

(Ça fait mal, je sais, mais vous ne méritez que ça,
gang de trèfles à quatre feuilles!)




39 Comments:

Blogger Malice said...

Eh Oh! Non mais. Pfff. On reste poli là hein. Et la nouvelle année, qu'est-ce t'en fais? Le temps des Fêtes, les bons sentiments, la rédemption, tout ça?Je vais m'en souvenir de celle-là. Pouffiot va.
Bises quand même à vous et madame :)

1:19 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

"Va donc chier", équivalente en fait de grossièreté et de scatophilie puérile au "Fuck You" des anglophones, restera toujours la formule insultatoire par excellence.

"Va donc" en est la formule amoindrie, la formule améliorée étant "Va donc chier chez l'diable" (contraction de "Va donc chier" et de "va donc chez le diable").

1:46 PM  
Blogger Zhom said...

Quand j’étais petit, je ne comprenais pas du tout en quoi « va te faire voir chez les grecs » constituait une insulte. J’adore les injures obsolètes, comme « va péter dans les fleurs » laquelle m’émeut toujours.

2:06 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

C'est vrai que "Va péter dans les fleurs" est une expression très élégante, qui présente une double atténuation:
Non seulement envoyer quelqu'un péter est moins offensant que de l'envoyer chier, mais en plus on lui demande de le faire dans les fleurs, comme pour que leur parfum viennent contrer la puanteur fétide de l'hypothétique pet.

2:28 PM  
Blogger Doparano said...

Tu parle d'un maudit effronté toé???

Se servir du temps des fêtes et du temps de la visite de la belle famille, le moment de l'année ou je suis hyper irritée de la présence de belle maman pour venir m'envoyer chier. Je pensais pas que tu tomberais aussi bas Zhom , je te croyais mon ami, mon confident, mon alter égo...

Tu me déçoit.

Manges donc un criss de char de marde à ton tour.

Je t'aime !

4:09 PM  
Blogger Yvan said...

Ostide tu me fais toujours rire.
Tes commentaires sont toujours intelligents.

All the best to you.

6:34 PM  
Blogger *Natacha* said...

wow ! mon premier coup de coeur "blog" de l'année 2008 !!

4:53 AM  
Blogger & said...

Personnellement, tout petit, je ne voyais pas en quoi aller chier était une insulte. « Mange dla marde », oui. Ça, je ne voulais pas le faire du tout. À Mtl-Nord, on répondait donc :
— Tu mangeras l'tas !

5:53 AM  
Blogger Perrasite Premier said...

Moi aussi je veux voir ta photo, mais dans la section Nécrologie !!!! Mange donc de la terre par en-dessous !

1:50 PM  
Blogger Zhom said...

Perrasite : Tant qu'à bouffer un élément, je préfère manger de l'eau!

(by the way, long time no see, Dude!)

6:44 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

Merci Yvan, c'est un compliment comme on ne m'en fait plus.

8:45 PM  
Blogger Zhom said...

Calisse : J'ai envie de te rebaptiser Osti De Pissou.
Come on Dude! Fais un blog de toi!

Bonne année, Chris De Phoque!
Stick with The Zhom! (Ça fait chic d'ajouter un "The", ou un "De")

9:14 PM  
Blogger Gomeux said...

Va tcrosser sua laye d'un ski-doo, c'est dur à battre.
Donc, allez donc toute vous crosser sua laye d'un ski-doo.

C'est chic ici, c'est sérieux, rigoureux.
Je reviendrai.

11:07 PM  
Blogger 'nique said...

J'ai toujours eu un faible pour le bon vieux, pour ne pas dire traditionnel "m'a t'frapper ak la main que j'me torche".

Dans le domaine des "mangeages de trucs" j'hésite à donner la palme à "mange du pouel" ou bien à "mange ma raie".

(pas mal technicolore le skidoo gomeux, j'aime!)

9:05 AM  
Blogger Zhom said...

J'ajoute celle-ci, qui ressemble davantage à une menace qu'à une insulte :

"Veux-tu savoir combien tu pèses avec pas de dents?"

(très en vogue dans les bas fonds Saint-Henri)

10:25 AM  
Blogger Ostide Calisse said...

L'expression de gomeux est sûrement une variante bizarre de «se crosser avec une poignée de braquettes» (9 résultats sur Google).

Une variante de l'expression de 'nique: «M'a t'arracher la face pis me torcher avec!».

À propos de poids, il y a l'étrange coutume, en particulier chez les nabots, de donner son poids "mouillé", comme dans «Je pèse 60 kilos tout mouillé". Il y a sûrement un éthymologue de salon qui pourrait dire d'où ça sort.

11:36 AM  
Blogger 'nique said...

dans le genre super combo menace+mangeage d'affaires, "m'a te faire manger une sandwich aux jointures" est pas mal pas pire. Elle mérite sa place au chaud dans mon coeur.

Sinon, il ne faudrait pas oublier le légendaire "attendre avec une brique pis un fanal"

12:09 PM  
Blogger 'nique said...

ostid'ca:
Selon moi, ça vient du fait que mouillé on pèse plus lourd. Donc la personne fait encore moins que son poids dit "tout mouillé". Moi ça me semble logique, voire scientifique.
J'ai des gros feveux, et mouillé c'est pesant, voir icone pour référence.

12:12 PM  
Blogger & said...

Une de mes ex avait si peur de prendre du poids qu’elle a bien dû passer un an sans mouiller.

1:29 PM  
Blogger & said...

(Merci de citer tes sources, Nique !)

1:30 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

'nique: je comprend qu'on doit être (un tout petit peu) plus lourd mouillé que sec. Je demandais seulement d'où cette expression sort, et quelle en est l'utilité. À quoi bon donner son poids "mouillé"? C'est comme si une femme disait: "Je mesure 5 pieds 8 pouces en talon" sans préciser sa grandeur réelle ni celle de ses talons.

3:17 PM  
Blogger Zhom said...

Je me souviens d'un petit portugais du quartier qui, parlant très mal français et pour insulter les gens, disait toujours

"Suce mon graine!"

(j'en profite ici pour déplorer la lente disparition du mot "Graine" dans le vulgabulaire des ados.)

3:20 PM  
Blogger 'nique said...

ben...un graine on dirait que ça a une connotation minimisante.
Une graine, c'est petit.
Une queue par contre, c'est souvent gros et majestueux.
En tous cas, moins petit qu'une graine.

Non?

3:58 PM  
Anonymous Anonymous said...

Une variante avec les dents:
"Ça te tente-tu de ramasser tes dents avec tes doigts cassés?"
Je l'ai toujours trouvée particulièrement violente, celle-là...
-Lady

6:19 PM  
Blogger Zhom said...

Je demeure convaincu que la pire insulte qui soit se passe de mots : c'est de se faire bâiller dans la face quand on pleure...

6:57 PM  
Blogger 'nique said...

"es-tu sur le bord de venir là?" accompagné d'un soupir ça doit être assez quelque chose aussi.

Ou bien se faire demander c'est pour quand le bébé...quand on n'est pas enceinte.

7:18 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

"(m'a te) péter la gueule en sang": 8 occurences sur Google.
"(m'a te) péter la yeule en sang": 36 occurences.
Bizarre, non?

8:07 PM  
Blogger Zhom said...

Oui! Tu viens de me donner une idée, 'nique... Une nouvelle rubrique : "Comment mettre les gens mal à l'aise", sujet inépuisable. Merci. Je vais t'ajouter à mes links!

8:12 PM  
Blogger Mistral said...

Hey, KSi, HOSTIE, as-tu fini de niaiser!? M'as t'arracher un bras pis te frapper avec le boutte qui saigne! M'as t'arracher la tête pis te chier dans le corps! M'as t'occire, stie, Ksi!

12:26 AM  
Blogger Ostide Calisse said...

Ksi ?
Mistral, tu partages en commun avec Guy Debord cette propension à sortir une ou deux expressions ésotériques qui font dérailler la compréhension de l'ensemble de l'énoncé.

8:02 AM  
Blogger 'nique said...

@zhom;
ben c'est bien gentil ça.
tant que tu ne laisses pas trop de jus de sacs verts dans mon bidonville tu es le bienvenu ;)

10:28 AM  
Blogger Doparano said...

Ostide.
C'est juste plus Cute d'écrire Ksi que X à moins que Mistral soit dyslexique et se trompe dans l'écriture de Ski!

Je vote pour la réponse C... que peu de gens connaissent.

12:00 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

Je viens sur l'heure d'écrire à la communauté scientifique pour qu'ils viennent expérimenter ici, dans la section commentaires du JDV, ce à quoi doit ressembler une aphasie de Wernicke.

12:44 PM  
Blogger Gomeux said...

Suis bien déçu d'apprendre que nos zeunes utilisent moins ce riche mot.
Graine, esti, c'est fort. Subtil!

"Tu joues comme une asti dgraine! enwouèye sul banc criss de jambon!!"

Notons ici deux tendances que j'affectionne particulièrement: les insultes culinaires et celles dites plus "douces" tout en étant culinaire.

À dire à un gorille qui est sur le point de vous renverser cul par dessus tête:

-Enwouèye gros cave, criss moué z'en une! T'es un yenk un calisse de BLÉ anyway han?? han??!?

Profitez ici de la pause nécessaire au cerveau du gorille pour saisir l'insulte, ou l'absence de, pour y en crisser un bon dins gosses.

Courir vite après, ou poursuivre le dépeçage du gorille, au choix.

7:50 PM  
Blogger Num said...

Connard de merde !! J'te pitch des cailloux suuuaaaa tête !! ...de gland !!

Enfoiré...

9:38 PM  
Blogger Mistral said...

Yo, Num, les insultes, c'est tellement last week.

10:16 PM  
Blogger & said...

Tout petit, un voisin m'a fait pleurer en me traitant de caca volant. Je suppose que ça touchait un nerf.

1:54 AM  
Blogger Mistral said...

And then the shit hit the fan. I remember it well. C'était lors de l'inauguration du Mail Montenach à Beloeil. En vedette: Whack that Fish! D'un côté quelque tata fana qui tonitruait «GO McHummer GO McHummer RULES!!!» De l'autre côté le chanteur sus-interpellé, un petit bâti qui n'avait pas encore mué mais qui se rasait déjà deux fois par jour. For some reason, he took exception to that particular fan's ranting and then, good God in heaven, you had to be there I guess, but believe me when I tell ya: the shit HIT the fan!

2:34 AM  
Blogger & said...

Tristes souvenirs, Mistou. Je pleure à chaudes larmes en me rappelant du fameux étang de pouding où on dansait parfois, tu sais, au citron ? Ou était-ce une douche aux échalotes ? J'en ai perdu des bouts. Je buvais pas assez, à l'époque.

6:20 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home