Thursday, October 25, 2012

LA CHRONIQUE DU LIVRE


DE PAR CE RUISSEAU?
LIVRE DE W.U.BOON

Préface de Zhom :

W.U.Boon est un cheval : il hennit, il piaffe, il va au restaurant. Un pur-sang, vous dis-je! Pince sans rire, il dirait probablement qu’il ne voit aucune différence fondamentale entre un cheval et un restaurant. Je me souviendrai toujours de sa formule : Chacun est un restaurant. J’ai tiré de cette phrase un grand enseignement. À vous, lecteurs, d’y méditer et d’en saisir le sens profond. Boon m’a volé beaucoup d’idées, de concepts. Le concept du cheval-restaurant, entre autres. Je ne lui en tiens pas rigueur. Ne suis-je pas, justement, un restaurant? Et vous?.... 
Le livre sera disponible à mon insu dès une date. 

Labels:

28 Comments:

Anonymous jP said...

sans vouloir te réduire le moins du monde, tu fais plutôt penser à toute une chaine de restau-routes

5:46 AM  
Blogger Anne Archet said...

Qu'est-ce que c'est au juste, les taches noires? La version triangulaire des orbs?

6:00 AM  
Blogger Kayou said...

Archet : C'est une référence au film Rencontre du 3e type. Tu sais, la montagne hallucinante qui attire les esprits faibles. Remarque qu'ici, la tache noire est identique à la crête chevelue de ce brave W.U.Boon, qui se trouve à être justement ce mystérieux 3e type.

9:58 AM  
Blogger Kayou said...

Archet : C'est une référence au film Rencontre du 3e type. Tu sais, la montagne hallucinante qui attire les esprits faibles. Remarque qu'ici, la tache noire est identique à la crête chevelue de ce brave W.U.Boon, qui se trouve à être justement ce mystérieux 3e type.

9:59 AM  
Blogger Anne Archet said...

C'est un drôle de type, ce troisième.

Les fouilles anales, c'est lors des rencontres du 3e ou du 4e type, déjà?

3:47 PM  
Anonymous jP said...

faites chier avec vos histoires de cul, bordel! bande d'obsédés!!

plus sérieusement,

je tiens à dédicacer cet extrait certes minable, mais soigneusement mephistolé par mes liens, lors de mon errance de merde à la con sur mon clavier, ce soir, à mes timoniers adorés. celà s'intitule :

"Pièce 2 : « destruction d'un cœur »"

et c'est d'extrait du non-ouvrage "Journal fictif d'un vrai diablotin." rédigé par moi-même ce soir, ou y'a deux ans. hemhem, voici :

L'homme chargé de gérer notre destin est une brute cultivée. Avec énormément de relations. Pas forcément des relations « visibles », mais disons qu'il semble avoir eu le don d'opiniâtrement tisser tout un réseau de « connaissances », durant sa laborieuse vie de petit ours célibataire et mesquin.
Il est tout petit, très peu musclé, mais c'est une boule de nerf sensible et quasiment féminine, un homme sentimental, qui pleure en écoutant de la musique classique, tout seul, le soir, dans sa chambre isolée.
Il boit modérément, aime l'ivresse mais pas l'ivrognerie. C'est un petit être timide, chétif, accueillant, et infiniment délicat, (bien qu'il méprise fulmineusement le végétarisme.)
IL LUI ARRIVE DE RESSENTIR SOUDAIN BEAUCOUP D'AMOUR POUR UN INDIVIDU QU'IL PREND ALORS EN AFFECTION.
Il s'occupe « occultement » de politique. La « vraie », selon lui. Celle du contact et du partage intelligent et sensé, du « socialisme véritable », comme il aime à le souligner.
Il pense souvent que des gens sont morts « un peu par sa faute », beaucoup de gens dont il se souvient, lors de ses méditations solitaires...
Son cerveau est ainsi fait qu'il reste toujours actif et alerte. La discipline draconienne à laquelle il adhéra assez tôt dans sa vie (il était d'origine modestement bourgeoise), fit qu'il habitua son organisme à ingurgiter au moins 150 pages par jour. Sauf le dimanche, jour de relâche.
Il maîtrise la science du rêve contrôlé. Travaille même la nuit, quand il dort.
C'est un homme de cœur et de morale, mais à qui il arrive de prendre « certaines décisions ».
Le « problème », c'est qu'il n'est pas le seul à être chargé de gérer notre destin. Car il y a « malheureusement » énormément de concurrence dans ce secteur, de nos jours. Mais « cela fait partie du jeu », comme il aime à le rappeler, en vous tapant malicieusement sur l'épaule.

(me suis inspiré de ce que m'inspirai la vision fantasmagorique que je garde d'un ex collègue de boulot, que j'idéalisais alors, quand j'étais sous cachetons, à l'époque.)

6:07 PM  
Anonymous jP said...

Archet, tu m'aimes ?

6:17 PM  
Anonymous jP said...

vous insinueZ quoi là ?

que flash gordon veut m'enculer ?
qu'il est de mèche avec lionel médou et le pizzaïolo, à qui il revent ses vidéos cochones ??

6:27 PM  
Anonymous jP said...

croyez que c'est La Rouge, qui orchestre tout ce bizniss, elle et ses relations ?

tu crois que c'est pour ça que sandra gordon ne publie plus, depuis un bon bout de temps ? parce qu'elle est au courant tout de ce qui se trame dans mon dos ??

et la fratrie de la station, qu'est-ce qu'elle en pense ? et elle est ou, nathalie scatolon ?????

6:32 PM  
Anonymous jP said...

propos des fouilles anales, me suis déjà fait mettre par un pompier aux gros sourcils ganté de plastique blanc en juin 2006, après une tentative de suicide en voiture, et prétendant scruter si je n'étais pas victime d'une hémoragie interne, de la sorte.

juste avant que je passe mystérieusement à "l'acte", j'avais reçu un message anonyme, sur mon portable désormais révolu d'alors, et qui disait :

"si tu te suicides, t'auras à faire à moi, p'tit con"

et je ne sais toujours pas qui eut l'audace en ce jour funeste, de m'interpeler alors de la sorte...

(ceci est une histoire vraie, comme pour les oies et les abeilles chez 3h57)

6:42 PM  
Anonymous jP said...

ou alors, c'est un coup de celui qui irrigue depuis la guerre de 40 les piteuses flatulences ésotériques de ce pauvre wagonet, encore??

comment savoir, hein ?

COMMENT SAVOIR ???????????

6:48 PM  
Anonymous jP said...

une question me vient à l'esprit :

"faut-il avoir PEUR de la sodomie ?????"

6:51 PM  
Anonymous jP said...

bon, trève de balivernes. je tiens à soumettre ICI, et pas ailleurs, l'une de mes dernières créations gratuites de droit, et reproductibles, destructibles, inspirifiantes à l'infini, et s'intitulant (toujours issu du fameux "Journal fictif d'un vrai diablotin.", non disponible car exemplaire unique ICITE) :

Pièce 1 : « la grosse Mathilde »

texte :

Je m'aime. La vie est un univers infesté de choses nulles, et cancérigènes. Du plastic, des crottes de chien dans le bac à sable, du poulet cancérigène dans les sacs en plastique, les tuyaux d'arrosage découpés à la machette. Je me sens seul et complètement isolé.
Mon copain Antonin me manque, mais il ne veut plus me parler depuis que j'ai été grossier avec sa sœur, la grosse Mathilde. Je lui avais soulevé sa robe pour voir sa culotte, mais elle n'en avait pas. C'était de sa faute. Elle n'arrêtait pas de me dire que j'avais un petit zizi. Alors j'avais voulu me venger. (en fait, j'aimais bien qu'elle me parle de mon zizi, car il se mettait à durcir.)
Mais Antonin n'a rien voulu savoir. Il est devenu tout rouge, m'a envoyé son râteau en plastique dans la tête, et m'a assommé sur le sol quand je lui ai dit que sa sœur ne portait pas de culotte.
J'ai eu un trou noir. On m'a réveillé à l'hôpital. J'étais branché sur un masque qui me rentrait dans la gorge. Ça faisait mal. J'ai eu mal pendant plusieurs jours au fond de la gorge. Je ne pouvais pas bien avaler les aliments.
Un monsieur habillé en blanc à dit à « papa et maman » que j'avais un « petit traumatisme. rien de grave, mais cela occasionnera sûrement chez lui quelques troubles de la mémoire. ».
« papa et maman » semblaient inquiets. Ils m'ont emmenés avec eux dans la voiture, et nous sommes rentrés à la maison. « papa » m'appelait « fiston ». Il avait l'air inquiet. « maman » était toute blanche, et ne disait rien. Je la trouvais très belle. Bien plus belle que la grosse Mathilde.
Je ne sais pas qui sont ces gens. Mais ils ont l'air de bien m'aimer.

(je pense que la lecture de l'ouvrage intitulé "nouvelles de l'exil" de brigitte fontaine, inspirat un tantinet l'état d'esprit dans lequel je me trouvais lors de la rédaction de cette chose. onirisme, sexualité scribouillée en "délire mijotant", islamophobie catharcisée en flamboyance diamant, féminisme castrateur inclut dans la notion d'esclavagisation des masses automatisées en pure rancoeur de sa propre expérience de naine chauvée de l'intérieur de la tête...)

illustration video :

http://www.youtube.com/watch?v=-e8J8HAnvhM

7:10 PM  
Anonymous jP said...

suis je devenu fasciste, et sado masochiste ?

je ne crois pas.

mais que suis-je alors ?

7:20 PM  
Anonymous André Badaleux said...

biquet.

t'es juste un enfant de ton temps...

(je reste un rien désabusé de part tout ce que tu donnes si candidement à la face de "l'immonde", comme dirait ce bon vieux mac. respect.)

7:22 PM  
Anonymous jP said...

fais gaffe dédé, le "respect", c'est aussi l'une de ces valeurs que ces petits rappeurs merdeux veulent nous enfourcher dans le "cortex", comme aurait dit maurice, non ?

7:23 PM  
Anonymous André Badaleux said...

bah!

merde à ta lucidité inexpugnable, sale chien :

http://www.youtube.com/watch?v=bRCBpMmhrgg

7:25 PM  
Anonymous vlad des steppes said...

MOUUUUUHAHAHAHAHAHA!!!

avoue qu'il t'a bien baisé sur ce coup là!!!

7:26 PM  
Anonymous André Badaleux said...

ta gueule :

http://www.youtube.com/watch?v=JeJCjifFIuI

7:27 PM  
Anonymous vlad des steppes said...

MOUUUUUUHAHAHAHAHAHAHAHAHA!!!!!!

7:28 PM  
Anonymous el REKTIFIKATOR said...

"et je ne sais toujours pas qui eut l'audace en ce jour funeste, de m'interpeler AINSI de la sorte..."

(voir plus haut)

7:42 PM  
Anonymous clotilde said...

et ils allèrent se faire des bisous en écoutant du katerine, du stéréo total, du jean-louis costes et du sonic youth, dans l'antichambre de cette chiotte de merde anale d'univers qui suintait le lovecraft à plein nez...

à survivre...

7:44 PM  
Anonymous membre décadent du nihilisme actif said...

"jusqu'ou s'arrêteront-ils ?"

(coluche)

7:58 PM  
Anonymous mec de bonne foi said...

bah, là t'exagères, coluche était un type bien, malgré ses défauts.

7:59 PM  
Anonymous membre décadent du nihilisme actif said...

vas t'en expliquer ça à la gestapo!

HIHIHIHIHIHIHIHI!!!!

+ click "envoie"

8:00 PM  
Anonymous pour le nihilisme abusif said...

http://www.youtube.com/watch?v=JatK7XKAKN8&NR=1&feature=endscreen

8:04 PM  
Blogger le neurone ectopique said...

La soirée est finie.

la fin de la soirée

5:09 PM  
Anonymous jP + Amour pour un ordinateur said...

sois pas si sinistre, neurone, tu veux un coup de jack daniels ? à la gordon ? je l'ai à la bonne, ce soir, que la Rouge aille se faire cuire deux oeufs sur la poelle chauve de l'intérieur de la tête de l'humanité toute entière, bordel!

bise neurone, t'es cool comme petit chien! brave bête va! je sais que tu sens mauvais mais je m'en fous, t'es une brave bête!

(et je suis sincère, en pluche!)

9:14 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home