SCIENCE ET VIE POPULAIRE


Vous connaissez ma passion poétique pour les choses qui sont. J'ai trouvé par magie cette superbe image de MARIE CURIE qui découvre un ÉLÉMENT avec son chapeau rigolo. Il faut toujours porter un chapeau rigolo lorsqu'on découvre quoi que ce soit.

Comments

RAINETTE said…
maintenant, pèse sul piton Marie. Superbe découverte Zhom, merci de partager !
Anonymous said…
c'est l'inventeuse du cancer
Zhom said…
Je crois que Marie Curie m'a inventé. Oui, mesdames et palourdes, JE suis un élément.
Anonymous said…
ça en fait combien en tout ?
Anonymous said…
(tu t'y attendais pas à celle là, t'avoueras, hein ?)
RAINETTE said…
un élément genre un neurone ? Ouf, c'est pas beaucoup !
Zhom said…
moa : ton photosabotage est encore plus laid que ce que tu m'as piqué Bravo! Je t'aime.
Anonymous said…
Moi j'ai découvert la loi universelle de la gravitation en portant des bas bruns.
Doparano said…
Elle a pas la même face que sur les illustrations de mes livres UN EXEMPLE DE Grolier.

Weird!
Anonymous said…
pas très rassurant ce que tu me dis là.
surtout la dernière phrase. ça fait vraiment froid dans le dos, ça. pas loin de rappeler les heures les plus sombres de l'histoire du monde...

mieux vaut rompre avant que celà ne s'envenime.

adieu!
Anonymous said…
nouveau truc, là :
Anonymous said…
mohammed n'a plus d'oreille
c'est de la faute à pas d'chance

dors, dors, dors

(bf)
Anonymous said…
comment choisir ?

tu tapes 1, ou 3 ?

comment se décider, le monde n'est-il pas si vaste qu'il te dépasse à l'avance ?
es-tu réellement né ? n'es-tu pas en train de croupir dans une eau sale de tuyau de lavabo comme dans "matrix", quand il réalise enfin qu'il fait parti d'une immense machination, le héros ?

charles bukowski se grattait les couilles dans sa tannière, c'était en 1969. il écrivit une lettre à son éditeur qu'il jeta à la poubelle la nuit même avec le pack vidé de sa substance dont il parlait dans sa lettre. je te donnes un extrait de cette lettre qui m'appartient personellement du temps que j'étais éboueur à L.A., dans le temps, regarde :

"ché pu koa faire, boss, chuis largué, viens me chercher! dans le temps, j'étais un battant, seul, ivrogne, échoué sous la lune de sang.. je crois que je vieillis. sincèrement, les petites freaks qui viennent me voir la nuit me fouttent la trouille.
...
rha, laisse tomber.
n'oublie pas le "petit mot"
comme on avait dit.
je me demande encore comment tu peux publier des conneries pareilles...
c'est grace à toi que je vis.

j'ai entendu un bruit... je crois que c'est le pot de fleur que j'avais posé sur le rebord la fenêtre qui est tombé... en bas

ché plus.

oublie ça
Anonymous said…
louis ferdinand céline ne buvait que de l'eau

n'oublie jamais ça
Anonymous said…
il a réussi à construire un MONSTRE, à FORCE de labeur
et d'acharnement INTRINSec
grace aux pinces à linge!!!

c'est un DIOU!!!
Zhom said…
Cher Vous et nous (et, qui peut savoir, eux et les autres) : Bukoskoi? Céline qui? Je ne comprends rien. Je ne lis que Lovecraft, Richard Martineau et le bottin de téléphone. N'oublie pas de commander l'excellente pizza au s'thagn cuite vivante dans les fours de Cthulhu.
RAINETTE said…
hihi nom didiou!
RAINETTE said…
yen a un ici qui a pris du poids depuis qu'il mange de la pizz cuite vivante :

http://www.pacprod.com/gifts/Oscar_The_Grouch_Sesame_Street_Cookie_Jar/32042.htm

Ça surprend hen ?
RAINETTE said…
This comment has been removed by the author.
Anonymous said…
salut, je me suis réveillé avec une blague sur lionel jospin à ton attention en tête, mais je l'ai oubliée, le temps d'allumer l'ordinateur

on s'en branle, car il reste de la vodka et 4 bières au frigo

n'est-ce pas ?

hein ?
Anonymous said…
"les gens les plus malheureux sont ceux qui travaillent pour payer des études à leurs enfants"

(le diable minuscule)
Anonymous said…
hé, zhom, tsé what ?

t'es mÔche !

tu pue le caca on the ground burnt down under your own shoes, fucker!

you jeust chit, mozeur feukeur of the garbage!!!
Anonymous said…
voilà

vous êtes en état d'arrestation

voulez que je vous lise vos droits, ou pas ?
Anonymous said…
NOOOOOOONNNNNN!!!!!

PITIééééééééééééé!!!!!!

ARGh!

PAN! PAN!!
Anonymous said…
j'étais en train d'enlever ma culotte toute mouillée quand j'ai entendu un bruit qui venait de chez vous.

qu'était-ce ?
Anonymous said…
bonjour, je suis encore une vache
Anonymous said…
bonjour, encore une vache, moi, je suis la mer
Anonymous said…
je me masturbe, oui, maintenant, touche moi, ouiiiii
Anonymous said…
voilà

vous êtes en état d'arrestation

voulez que je vous lise vos droits, ou pas ?
Anonymous said…
ouiiiiiiiii, vas-yyyyyyyy

balance TOUUUUUUUUUUttttt
Anonymous said…
et vous trouvez ça drôle ?
Anonymous said…
ça me rappelle ce sketche de coluche, quand la maitresse de maison arrive dans la salle à manger avec un bec de lièvre et demande : "qui c'est qui veut du clafouti ?"
Anonymous said…
pas moi
Anonymous said…
hihi!
Anonymous said…
qui c'est qui veut du clafouti ?
Anonymous said…
voilà, donc, la programmation est finie, tous les ustensiles sont en ordre, c'était ça ma vengeance, HAHAHAHAHA!!!
la vérité said…
vous êtes coupables

TOUS!
pire said…
j'ai été gentil, mais à chaque fois, les gens ont été méchants avec moi, alors maintenant, je fais comme eux
la solution said…
si c'est pas toi qui paye, un autre prendra à ta place

c'est la loi

FIN.
Anonymous said…
maintenant, je pars regarder tranquillement quelques photographies érotiques, voire un peu plus sales

adieu
Anonymous said…
ça y est, j'ai fini.

je reparts travailler maintenant.
vous embrasse tous
Anonymous said…
il faudra expliquer encore longtemps aux gens que "SE BRANLER N'EST PAS SALE".

il faudra le répéter jusqu'à la fin des temps, pour ne pas oublier.
RAINETTE said…
quand on est propres rien n'est sale disait mon papy.
RAINETTE said…
j'ai oublié que c'était un vieux pervers papy.
effectivement gilles said…
C'est moi ou elle a l'air de cacher son pénis?
Anonymous said…
c'est toi son pénis ?
Anonymous said…
ou c'est moi, ou elle ?
Anonymous said…
c'est un peu nous tousse, suretout moi d'ailleurs, mais avant que ça rentre dans toutes les cranes ?
Anonymous said…
Si cela commence comme tel, la présence de phosphates dans un aquarium ne se termine pas toujours à la manière d'un conte de fées.
Anonymous said…
tu dis ça pour moi ?
Anonymous said…
non
Anonymous said…
ouf, merci, j'ai eu peur!
Anonymous said…
z'avez pas vu tom ?
Anonymous said…
La valeur d'un guerrier se mesure en fonction de la force de son adversaire.
Anonymous said…
cher zhom, personne n'est réellement de la merde, mais tout le monde peut se tromper, et en même temps, tout le monde est un peu de la merde, même ceux qui on toujours raison

c'est la morale de la nouvelle patrie apatride mondiale globalisée alternative policière et unie des bandits humains internationaux et futurement interplanétaires, si 2012 le permet.

c'est tout ce que je peux dire.
Anonymous said…
tu sais, zhom, après avoir appris laborieusement à monter des murs, je vais désormais apprendre comment colmater les brèches dues à l'usure du temps.
et en colmatant ces brèches, je me vois déjà en train de penser à tout ce que pense tout le monde en même temps, partout, et qui part dans tous les sens. et y'aura aussi une grosse pierre dans le mur qui me dira : "tu sais, Lombrilik, dans le temps, j'étais un poisson, au précambrien inférieur, et même une autre fois, j'étais les alvéoles d'un essaim d'abeille et un os de ptérodactile, pi une aile de mouche arrachée par un singe-humain, et un bout de silicium, et j'ai vu Napoleon pisser contre un figuier, aussi, pendant la campagne d'italie, et une femme prendre un bain dans un lac au nord est de l'écosse en 768 après jésus-christ. je me souviens encore de sa longue cheveulure rousse qui tombait en cascade sur ses épaules blanches sous la lune grise. et avant, y'avait une espèce de fusion tout autour, rien que de la fusion de choses, très chaudes."
RAINETTE said…
juste pour te montrer mon nouvel avatar.
Anonymous said…
indice :

ces gens n'ont aucune morale.
Anonymous said…
viens à la maison cet après-midi
je serai ivre, et facilement identifiable, comme sur ma photo d'interpol

tu n'auras qu'à me taper sur le poignet droit à l'aide d'un baton lorsque je plongerai ma main dans mon sac pour me saisir de mon couteau de poche
et ainsi, je deviendrai innofensif
et ils seront sauvés
Anonymous said…
bye

Popular posts from this blog

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8

PAS GRAVE (TON MAGAZINE RELATIVISTE)