Sunday, April 15, 2007

NOS FUTURS APPARTEMENTS

Cette fois c’est vrai. Lady et moi, fatigués de jouer les bohèmes pouilleux et les révolutionnaires de salon, quittons enfin notre malodorante piaule pour des appartements chics et de bon goût, dignes de notre statut social. J’en ai assez de faire semblant. En vérité, et plusieurs d’entre vous n’êtes pas sans le savoir, je suis une célébrité du monde médiatique québécois, une sommité même, c'est-à-dire une référence incontournable, un phare pour les générations à venir, bref une sorte de professeur, une idole, une icône, un mentor, un guide, une source. Pourquoi jouer les pauvres quand on a les moyens de se payer un immense loft de deux étages avec terrasse et jacuzzi? L’appartement n’a qu’un défaut. Il est hanté. Comme l’expliquait Lady dans son dernier post, un ancien locataire, cultivateur de marijuana, y a été trouvé mort (d’une overdose de mauvaise shit.) Qui sait combien d’adeptes du crack ont péri en ces lieux maudits? C’est pourquoi je décide aujourd’hui d’appeler notre futur château LE MANOIR DE LA TERREUR. Ceci dit, je préfère, et de très loin, la compagnie des revenants à celle d’éventuels colocataires malpropres et bruyants. Les fantômes ne laissent pas sur leur passage des traînées d’assiettes sales, de bouteilles vides et de cendriers pleins. Surtout, ils sont très taciturnes et casaniers, ils ne passent pas leurs nuits à s’ébattre tapageusement en écoutant du techno à des heures impossibles. Certes, les morts-vivants dégagent des odeurs corporelles peu agréables, ont la fâcheuse habitude d’émerger des garde-robes dès qu’on commence à s’endormir, et ne sont jamais là quand vient le temps de discuter de choses pratiques comme le paiement des factures, la juste séparation des vivres dans le frigidaire ou la rénovation de la terrasse. Mais ils sauront se rendre utiles, à la fin de nos soirées mondaines, pour faire fuir les invités embarrassants.
Qui, d’entre nos vagues connaissances parmi vous, aura le cœur assez solide pour assister à la cruelle pendaison de la crémaillère? (Cette fois, la pauvre ne sera pas que pendue mais violée, écartelée, démembrée, hachée, cuite, émiettée, roulée en joints puis fumée par les convives.)



Labels:

13 Comments:

Blogger Ostide Calisse said...

Je veux moi aussi fumer un bout de crémaillère d'artistes plateausards pendue exprès pour cause d'emménagement.

11:11 AM  
Blogger Marchello said...

Bravo pour la trouvaille; Cher?
N'ayez pas peur des fantomes, ils sont inoffensifs.
Par contre méfiez-vous des épouvantails.

2:05 PM  
Blogger Zhom said...

Cher? Pas vraiment. Ça vaut ce que ça coûte. Ce ne pas le Palace Hôtel. Quand toute la vieille neige brune aura fondu, on envisage de faire le ménage de la cour arrière, qui doit être encore remplie de seringues abandonnées par les junkies de passage, de capotes dégueulasses laissées par des putes empressées, de caca de chien blanchi et de feuilles mortes gluantes. Mais pour deux étages et un jacuzzi, je veux bien mettre un peu mes mains dans la merde.

3:34 PM  
Blogger Doparano said...

Nous aimerions bien pendre cette chère crémaillère si ce n'était que le lieu de ladite pendaison est aussi loin de notre chez nous profond.

5:11 PM  
Blogger Galad said...

C'est certain que j'y serai, invitation ou pas!

Je ne manquerai pas l'occasion de saluer quelques vieilles âmes éthérées de ma connaissance...

6:28 PM  
Blogger Patrick Dion said...

Si Pat B. promet de ne pas mettre de saucisse dans son nez cette fois-ci, on risque d'y aller...

6:57 PM  
Blogger Perrasite Premier said...

Si Rondeau cache son appareil photo et si Lagreff nous fait encore une belle gigue, je ne dis pas non.

7:32 PM  
Blogger Patrick Brisebois said...

Yes! Un party! J'ai envie de démolir des murs!

J'ai vu Do en personne au Salon de Qc et elle est très gentille. Ensuite j'ai failli me faire lyncher par des adéquiste mais je me suis défendu avec mes saucisses-nunchaku.

7:44 PM  
Blogger Patrick Brisebois said...

Et j'oublie mes S en chemin.

7:45 PM  
Blogger Num said...

Comment refuser une telle invitation ??

7:58 PM  
Blogger jean némard said...

Bonjour Zohm
Tu m'amuses avec tes écrits,ainsi que d'autres de tes comparses,je prend la peine de te le dire car il y a invitation ,peut etre qu' apres avoir fumé la crémaillere mes démons trouveront bonne compagnie dans dans ton loft maudit.

bye

6:07 AM  
Blogger Perrasite Premier said...

Est-ce que Léo Forget et sa tronçonneuse seront de la partie ?

9:41 AM  
Blogger Lagreff said...

J'imagine que je vais travailler ce soir-là mais, bien que complètement mort, j'irais volontier en "revenant".

4:20 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home