Tuesday, September 30, 2008

LE CRASH ÉCONOMIQUE (expliqué aux mongols)

J’avais très sincèrement l’intention d’en finir avec Le jour des vidanges, mais l’heure est grave mesdames et messieurs (j’insiste, il faut toujours ajouter mesdames et messieurs quand on dit l’heure est grave) et ce monde en perdition a encore, et peut-être plus que jamais besoin de mes précieux services.

Je laisse ici à mes potes BIB FORTUNA et ALPHONSE ALLAIS le soin de vous expliquer cette effroyable catastrophe économique qui attend l’Amérique et, par voie de conséquence, l’univers entier tel qu’on le connaît mesdames et messieurs (il faut toujours ajouter mesdames et messieurs n’importe quand à tout bout de champ, sinon tu vas te retrouver avec pas de dents pour les cracher à terre mesdames et messieurs.)
Bientôt : D'autres affaires ou la même hostie de même.




Labels:

14 Comments:

Blogger Mistral said...

Y a que toi pour inventer un personnage pareil. Alphonse Allais! Lyes! Où vas-tu chercher tout ça?

6:23 PM  
Blogger 'nique said...

J'adore ce concept.

7:27 PM  
Blogger Zhom said...

J’apprends à l’instant la signification de cet énigmatique
« LYES. »

Je croyais que ça voulait dire
"le yogourt est servi"
Suis-je nono...

8:26 AM  
Blogger Mistral said...

Non, tu n'es pas nono.

Mon fils le traduit aussi par Laughing Your Eyes Silly.

Mais bon, hein? Lyes means La Yeule En Sang, © 2007 Mistral & McComber.

9:26 AM  
Blogger É. said...

On pourrait négocier de quoi du genre « Le yogourt est surette ». Chus prêt à offrir 3 % de ma part des royautés, mais j'exclus comme toujours les Îles Ferroé et la province Sjvei-Sud du Lichtenstein. Notre idée c'est de faire comme pour Windoze, au début on laisse tout le monde s'en servir, mais à la fin on relâche les avocats.

On a cent Tamouls qui préparent un Kit de Développement en Post-java-néoXML+ que personne ne comprend (pour le marché Français).

On va se faire des ovaires en or avec la version réseau.

10:27 AM  
Blogger Zhom said...

Lyse!

2:42 PM  
Blogger Mistral said...

Sont pas vaniteux. Sont Vannetais

3:21 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

Leys ?

7:41 PM  
Blogger Mistral said...

Aaaahh! Oui, ce cher Simon Leys. Faut le voir commettre un assassinat littéraire dans cet épisode d'Apostrophes: la grosse wop Maria-Antonietta Macciocchi s'ennuie en crisse de sa Mama. Étrange, je me souviens davantage d'un autre trait lapidaire, le premier, inattendu («Ce qu'on peut dire de plus charitable de son livre, c'est que c'est d'une stupidité totale»), davantage donc que celui rapporté sur Wikipédia («Il est normal que les imbéciles profèrent des imbécillités comme les pommiers produisent des pommes, mais moi qui ai vu chaque jour depuis ma fenêtre le fleuve Jaune charrier des cadavres, je ne peux accepter cette présentation idyllique par madame de la Révolution culturelle.»)

Il mérite pourtant qu'on s'en souvienne; Lyes!

7:56 PM  
Blogger Ostide Calisse said...

Comment je suis passé de LYES à LEYS:

Zhom a écrit le présent billet citant Alphonse Allais, et dans les commentaires duquel revient plusieurs fois le mot "lyes".

Alphonse Allais a inventé la célèbre formule absurde "2+2=5".

George Orwell a utilisé le concept de "2+2=5" dans son livre "Looking Back on the Spanish War".

Simon Leys est l'auteur de "Orwell ou l'horreur de la politique (2006)".

Pierre Ryckmans, alias Simon Leys tire son pseudonyme du titre du roman "René Leys".

Non mais quelle synchronicité!
Et dire que je n'ai même pas fumé.

8:00 PM  
Blogger Mistral said...

Captivant, tout le background!

9:17 PM  
Blogger PatB said...

Perruche?

2:33 AM  
Blogger Mistral said...

Roméo Perruche. Une fois s't'un gars, comprends-tu...

2:38 AM  
Anonymous Anonymous said...

La crise c'est une question de préservatif .Avec les bons versement ca deviens plus lisse,apres on improvise.

obama et calinet s'en occupe super
bienen matière qui nous change de son ordinaire .S'ta lui chummé ferme ta yeule criss !?

Ayoye jaime ca !

11:59 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home