ZHOM TAQUINE LE MULOT

Aussi bien admettre tout de suite que je suis affreusement "urbain", pur Plateau, et que le bon maintient d'un feu de camp efficace recèle pour moi autant de mystères que la scission de l'atome. J'entretiens avec la campagne une relation amour-haine, et je crois que cette ambiguité des sentiments est réciproque. La campagne est OUIRDE, je suis OUIRDE. On devrait pourtant bien s'entendre, la campagne et moi, en tant que OUIRDOS. Anyway, je m'y amuse quand même, et j'y découvre des loisirs inédits, comme en témoigne cette formidable photographie :

ZHOM QUI TAQUINE LE MULOT.

Ça ne s'invente pas.


En bonus, d'ici mon retour, je vous invite à méditer sur ce poème bucolique écrit par le petit Félix, 2 ans :


L'ARBRE

Je rêve à un arbre

Les pommes sont des coeurs

Au coeur de chaque pomme

Un autre arbre à coeurs

Il faut tuer l'arbre

Vive les nazis

(poème inspiré de l'essaie d'ergologie comparative "Co-définir la nature et la culture avec un crayon" de Fanfan Dédé.)


Comments

RAINETTE said…
oh il promet le petit Félix ! Qu'il continusse à fréquenter la garderie Fanfan-Dédé !!!

Merci d'avoir pensé à nous Zhom avant ton retour.

(osti que cé plate la campagne, hen ?)
B.E.D said…
Méchants mulots!! Nos vies sont menacées. Merci Zhom, je viens de trouver la meilleure excuse pour rester en ville pendant mes vacances. Yééééé!!! La tyrannie du touristique, j'en ai plein l'cul
La Rouge said…
Il y a quelque chose qui ne marche pas dans cette photo mais bon comme je trouve qu'ils sont jolis les mulots. Bon retour Zhom!
La Rouge said…
Tu nous a manqué. C'est difficile de parler dans le vide.
Zhom said…
La Rouge : Je sais. C'est pourquoi je parle souvent tout seul.
la théorie de la médiation said…
"l'ergologie est la science qui étudie la rationalité technique, c'est-à-dire la capacité de l'homme à OUTILLER son action sur le monde"
pastis 51 said…
vive les anis!
âne et usages said…
anubis.
le vide said…
moi, quand je me parle, il me semble être membre d'une chambre d'échos individuelle de laquelle on m'aurait extirpé à moment donné, afin de mieux pouvoir m'y inoculer plus tard... dans quel but, je sais pas.
faut il les frapper dans le dos ?

http://www.youtube.com/watch?v=G7FdJajqxmU
jp said…
trader était un robot.
et c'est pas un reproche...

bref :

http://www.youtube.com/watch?v=kW97P2mP36M

bises
fasciste ironique said…
http://www.youtube.com/watch?v=d02e_QAUMp8
super antisémite said…
http://www.youtube.com/watch?v=BAzm0eEANMQ&playnext=1&list=PL39607EB4DE2CF093
juif bizarre said…
http://www.youtube.com/watch?v=aMs5Nxps7Ww&feature=related
fan de cul said…
http://www.youtube.com/watch?v=X5UoPJGk39M
serein said…
accepter sa propre intelligence est comme participer au génocide programmé par la nature...
philosophe pas sage said…
accepter de participer est comme tuer tout en faisant semblant de faire autre chose.
cuistre du futur said…
faire semblant de ne pas tuer tout en invoquant la morale à tous bouts de champs est comme devenir dantec...
l'ard de con-clure said…
tuer est obligatoire...
bordel...
hé ben...
contre la vie, contre le monde said…
c'est MAL si je me branle en pensant à mon ancienne prof de français ?
récupérateur de semence said…
ça dépend de combien de fois tu le fais par jour, je croa.
question positive said…
se branler est-il pire que d'aller chier après un jour de travail ?
louis ferdinand intelligent said…
les excuses, ça court les rues.
lucidité said…
travailler n'est-il pas comme se branler d'une autre manière ?
travailleur said…
je souffre. tout me fait chier.
cassez vous.
je veux mourir dans mon oubli.
basta.
patronne said…
vous nous avez bien fait rire, kan maime
mauriche d said…
une fois, un type arrivant de nulle part m'avait dit, après que je lui ai parlé 30 secondes, que j'étais bon à finir dans les poubelles de l'entrechoix...

chuis resté espanté là pendant au moins 10 minutes à essayer de réfléchir pour trouver d'ou il avait sorti ça, alors que ça faisait déjà 40 siècle que je pensais ça non seulement de moi-même, mais aussi de tout le reste...

j'ai relevé la tête, mais il avait disparu.. ça devait être un ange.
POINT FINAL said…
le nihilisme reste une UTOPIE.
JP L said…
bonjouir, Zhom, je t'annonce par la présente.

adieux
un pote de caligula said…
et c'est bien dommage, car je suis sympa, biensur. mais ça, ça n'intéresse personne, car un sympa timide n'intéressera jamais les marchands d'horreur nazies et de crimes de monstres.

alors un jour, j'irai voir s'il existe une femme valable, dehors, mais en attendant, je mange mon sperme en finissant la dernière bouteille de vodka que je boirai de toute ma vie, car tout a une fin, même deux loups.

alors j'en profite pour vous dire que je ne vous aime pas, mais que c'est surtout de la faute aux cuistres, car ils préparent des diners bizarres dignes de repas orgiaques datant de l'empire romain décadent...

d'ailleurs à propos de romains, tiens :

« Oderint, dum metuant », c'est mon pote qui me l'a dit.
tibère de synope said…
« les hommes meurent et ne sont pas heureux » albert camus
Lucius Domitius Claudius N. said…
"Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant: le changement."

Dalaï-Lama
Bernie, moine zen said…
« Caligula avait la taille haute, le teint livide, le corps mal proportionné, le cou et les jambes tout à fait grêles, les yeux enfoncés et les tempes creuses, le front large et torve, les cheveux rares, le sommet de la tête chauve, le reste du corps velu ; aussi, lorsqu'il passait, était-ce un crime capital de regarder au loin et de haut ou simplement de prononcer le mot chèvre, pour quelque raison que ce fût. Quant à son visage, naturellement affreux et repoussant, il s’efforçait de le rendre plus horrible encore, en étudiant devant son miroir tous les jeux de physionomie capables d’inspirer la terreur et l’effroi. »

Suétone
Maître Zen said…
On dirait presque du Gaëtan Blizzard.
Anonymous said…
"Néron était un sadique et un vicieux !"

anonyme
Lucius Aurelius Verus 2 said…
Tarder prend de jolies photographies de chaussures vides, n'empêche.
tiens-tiens! said…
et, depuis plus d'une vingtaine d'année, il enseigne le Zen qu'il a étudié auprès de grands maîtres...
ah bon? said…
Dans son enfance, il s'adonna à toutes les connaissances libérales. Mais sa mère le détourna de la philosophie parce qu'elle jugeait que cette discipline ne convenait pas à un homme appelé à prendre de jolies photographies de chaussures vides.
pacha monégasque said…
sa mère a eu raison de le quitter.
picrate acide said…
Sa mère était quelqu'un de très fort, de très présent, qui n'arrête jamais, quelqu'un de trés gentil, de très attentionnée, de juste. Elle donnait toujours une chance à tout le monde, et elle m'aimait bien en plus.
FIN said…
sa mère aimait bien les marmottes.
proprement dit said…
sa mère détestait qu'on parle sexualité, et jugeait cela « sale ».
chose honteuse said…
Sa mère détestait les vêtements négligés des garçons et préférait l'habiller en fille.
batracien édulcoré said…
Sa mère avait la fâcheuse habitude de jouer à la poupée avec sa "fille", lui offrant diverses tenues et l'exhibant à ses nombreux et influents amis.
baurice l'épagneul said…
sa mère n'existait pas sur google maps, elle disait être à moitié française et m'avait envoyé un scan de son passeport français.
souvenir de vacance said…
le regard de sa mère était bizarrement froid.
castor-né said…
Sa mère était bizarre. Sa soeur était... d'ailleurs, "elle" n'avait pas de soeur, et ça, "elle" trouvait que c'était bizarre aussi.
fanatique nu said…
il croyait que sa mère était sa soeur.
furtif étalon said…
c'est seulement en 1994 qu'il apprit la vérité, grâce ou à cause d'un préfet de police adultère élevé en pensant que ses grands-parents étaient ses parents.
turfiste futuriste said…
sa mère s'habillait en peau de toutou. un peu plus coquettement que sa soeur-mère qui était devenue moins belle qu'elle ne l'avait été, et par la suite bien trop difficile à vivre. Elle pleurait devant le miroir pour tenir son rôle, se trouvait moche... on pouvait récolter les eaux pluviales dans de longues rigoles peu profondes, déposer un baiser sur ses joues roses..
cumulus said…
sa "soeur" se rendait dans un salon de coiffure et, dans un moment de pure folie, se faisait couper les cheveux, après quoi, "elle"se rendait au cimetière pour se recueillir sur la tombe de ses "parents". Mais cette tombe n'a jamais été réellement fouillée car elle fut totalement ravagée en 1991, un mystère que même Risner n'a pu résoudre d'une façon satisfaisante.
soliloques said…
après le cimetière, il retournait chez sa mère sans arrèt alors que sa "copine" était à nouveau "disparue". Il parlait d'elle" comme si elle était toujours là. "Il" pensait à "elle" sans cesse et lui demandait de le guider dans chacune de ses décisions.
voisin courbé said…
il parlait d'elle comme de la femme de sa vie. alors pourquoi demander a tant de filles le mariage s'il aimait cette fille autant qu'il le prétendait ?
menton en main said…
Il voulait se marier avec la belle. Et que l'amour lui donne des ailes. Mais il dut bientôt prendre la fuite devant la menace de mort de son compétiteur, un des garçons qui découpaient ses sandales à coup de dents et de griffes, la nuit venue, dans un silence solemnel, dans le secret d'un rêve soudain si grand que l'atmosphère se trouvait elle-même baignée dans l'arrière salle de la Taverne de l'Ours poilu, dans cette ruelle habituellement fréquentée par une individu louche répondant au nom d'Arnolphia.
uf said…
l'expérimentation d'Arnolphia était vouée à l'échec. trop de personnages, trop de noms qui n'arriveront pas à suivre la cadence de production des multiples dérives d'un système débouché sur un nouveau réductionnisme scientiste, véhiculant une représentation cybernético-passionnée de chiens qui se refusent à cautionner la part réservée aux valeurs humaines de base, afin d'éviter ses réserves vis-à-vis des extrémistes du ALPHU-TU qui, hier comme aujourd'hui, rêvent d'une société mono-ethnique post-soixante-huitarde qui imposerait très clairement une régulation dont le positivisme des thérapeutiques éprouvées transformées et adaptées reformatent et diffusent d'ores et déjà toute l'actualité scientifique et médicale.
bouffi et gros said…
en situation de crise, Tarder gardait toujours un sang froid hors du commun, et un calme olympien. le fait qu'il soit devenu plus impulsif, plus brut par la suite, était, d'après moi, la marque de la grande différence qui existe entre une personne qui a du coeur et une autre qui n'en a pas.
Cet homme, que la vie avait endurci, se risquait enfin à rencontrer ces deux personnes qui pouvaient être "lui" tour à tour, sans jamais s'être croisées en dehors de ce champs onirique perturbé qui émanait de sa conscience seconde.
pestacteur said…
mais ces deux personnes différentes êtaient-elles considérées comme "historique" par lui-même?
Gzt! said…
rupture n'a pas de sortie, vous, tous vos messages ou encore le manuel de votre réelle
gentil said…
c'est deux personne qui ont eu un enfant ensemble, ils ont vécu ensemble pendant 4 ans, sans jamais se croiser une seule fois, se faisant l'amour dans le noir sans jamais se voir.
Anonymous said…
Mais même le plus improbable peut se produire : ils vont se rencontrer, sans jamais se voir, et s'aimer!
dindate said…
cinq célibataires qui pourront apprendre à se connaître en se posant des questions en vrai, je trouve ça limite ridicule.
fruit mûr said…
et 3 femmes à la recherche de l'amour vont vivre dans la même maison pendant 3 jours.

cet épisode est symptomatique de la banalisation.
FIN DEFINITIVE said…
n 'est pas ce que l'on souhaite ?
saucisse rouge said…
au lieu de se faire des misères, les gens devraient se manger le cucul entre eux afin de se détendre l'intégralité des pores corporaux :)
tank-char said…
oui, mais il y a toujours des coincés qui se sentent le droit d'affirmer haut et fort que se manger le cucul entre gens reste une activité blamable
mec-rien said…
ouais, mais la Zombie, alors ?
Pin's said…
un rideau tomba dans un bruit effroyable de piano qui éclate en tombant du ciel sur le toit d'un hangar en tôle, et l'orage éclata enfin.

FIN
Anonymous said…
le tourisme, c'est trop con.
La Rouge said…
La zombie est morte PAR VOTRE FAUTE!
Constat irréfutable said…
Mais elle est morte mince! Quelle chance...
La famine said…
Vous êtes des ploucs!
Anglaise sèche et dégarnie said…
C'est l'heure du thé Darling! Il y a des sandwichs et des scones bien chaud! Nous, nous ne mourrons pas de faim comme cette morte putride.
Reine des zombies said…
Une de moins, dix de retrouvées!
Reine des zombies said…
Une de moins, dix de retrouvées!
sonphage said…
oui, fidèlement
gipé said…
le problème, c'est toi
La Rouge said…
Nah!
gipé said…
http://www.youtube.com/watch?v=wqo2V3QnMzs&feature=related

pour la vert caca d'oie
La Rouge said…
Terrible cette chanson! Tu aurais pu lui mettre quelque chose de romantique au moins. LaVarte c'est une tendre nature. Toto!
Ma tante Huguette said…
Cette chanson est vulgaire!
La reine des zombies said…
La vulgarité tante Huguette c'est d'avoir donné toute ta vie des cannes de ti-pois au lieu de ton amour. Frigide!
Ma tante Huguette said…
Facile à dire Pétasse. Vous n'avez jamais été étouffé par la culpabilité.
Ma tante Huguette said…
Et puis on ne dis pas tu, on dit vous.
La reine des zombies said…
Le problème avec votre culpâbilité c'est que vous la transmettez partout, vous semez des champs de culpabilité partout. Vous êtes devenue vous même une machine à culpabilité qui pourrie tout, les murs, les bateaux, les asticots. Vous êtes un produit contaminé. Salope!
Ma tante Huguette said…
*pleure*
La reine des zombies said…
C'est ça! C'est ça! Faites moi sentir cheap! Ça vous savez faire.
Carmelle à la plage said…
Mais qui êtes vous? Où est ma fille?Je suis seule et abandonnée dans cette hôpital.
Carmelle à la plage said…
Demain, je serai opérée. Est-ce que tu va venir me voir?
Ma tante Huguette said…
*pleure encore plus*
La Rouge said…
Zhom! Votre antre est thérapeutique! Je peux vous l'affirmer. Merci!
âme légère said…
Je vole...
RAINETTE said…
sont fous les Charlots ! Suce ma pine ma lapine !!!
Umberto fool chie said…
http://www.dailymotion.com/video/x3my67_gamine-voila-les-anges_music

"persister est la meilleure demeure du devenir en cocon qui perle en dehors grace à l'inspiration qui fabrique tout, ainsi que les vaches mortes qui pleuvent misérablement sur vos vêtements de stars anarco-simplistes!!!"
anecdote said…
une fois, j'ai vu un trottoir enculer de la chair d'arabe kasher, avec un ange de la mafia russe qui vomissait par la stéréo. puis on est allés s'étendre dans le brin d'herbe veloutant, sirotant de l'hachoir faisandé de stupre de pétasse soumise, avant de se jeter dans le feu tous en choeur. le sol a tremblé. ça faisait bizarre, y'avait rien eu de prévu à cet endroit par la météo. le trucage devenait amphibiment mesquin en nos viscères démultipliés. nous primes la petite gamine par la main en évitant que les bouzeux de flics s'en mêlent, après quoi, on lui offit une pharmacie de pizzas et de cheyennes revenus de notre placard. elle rit. celà nous soulagea de nos inquiétudes quand à la salle "monnaie l'os", qui était occupée par une faction anti-fascisante de beatniks sur le retour des pompiers des années 50, + UN BARBU JUIF.

vercingétorix nous envoya ses voeux, grace auxquels nous gagnames la bataille de george, malgré les pertes plus nombrables que prévues à l'initial.

la guerre n'était pas finie!!!
déglutir seul said…
http://www.youtube.com/watch?v=f0AIjnQ8t30
fan d'atome said…
il regarda par terre

la chaussure était marron
les sous-insectes invisibles
mais néanmoins présents

il rencontrèrent un médecin planqué
du genre à avoir des lunettes et de l'hygiéne

elle baissa les bras

les pavés étaient innondés de gouttes d'eaux rebelles
qui faisaient ruisseler son envie de rien dans un miroitement contradictoire du sol de la ville géante

il repensa à la chienne
sa folie
sa disparition

s'assit sur une marche pour se rouler une clope

la froideur humide restait enveloppante
et le danger toujours caché derrière n'importe quoi qui pouvait devenir
n'importe ou
taré pénard said…
j'aime bien ton blogue, Zhome, mais surtout les commentaires.
ils sont si vivifiants...
La Rouge said…
AH! Diamanda, il y avait longtemps que j'avais écouté. Merci Jepeto.
Fan éventrée said…
C'est magnifique fan d'atome.
Ma tante Huguette said…
*pleure tooujours*
La reine des zombies said…
TA GUEULE!
La Rouge said…
Oh! Ouiiii!!! Vivifiant!
Fan dépecée said…
Tu peux beurrer l'antre en paix maintenant, je vais me vider dans un coin et manger mon melon. Adieu!
JP FINAL said…
tu sais, j'aurais peut-être moins dits de gros mots si la petite bande m'avait moins drogué et électrocuté le cerveau depuis plus de 10 ans.

tu crois pas ?

quand aux zombies, c'est pas vraiment leur faute, mais s'ils croyaient un peu moins toutes les conneries qu'ils se racontent entre eux à longueur de temps, non ?

voilà. de mon côté, la différence entre le moa d'y a 13 ans et le moa d'aujourd'hui, c'est que quand je vais faire les courses, je n'ai plus envie de me réfugier sous le tapis roulant pour que plus personne ne me vois. je dirai donc qu'il y a progrès, et qu'en plus, aujourd'hui, j'ai un projet dans la vie.

vous êtes bêtes et méchants, parfois, mais c'est ainsi. et moi aussi ça m'arrive des fois, etc...

adieu
JP said…
ADIEU LES NAZIS!!!
MANGEZ DES PETITES FILLES ET ACHETEZ DES TéLéPHONES PORTABLES!!!
américain said…
dantec was wright!
BED said…
Moi aussu je suis vivifiée
Merci à tous LE commentateur
Je vais aller dans un coin manger mon mamelon

Vivi Fée
mekano déserteur said…
ifi troll + monteverdi et pluie, jambes, jambes...

chez le marché, un con avec des yeux de merdeux, huhu! conconcon!!!

menteur
Anonymous said…
je t'aime la""
JP said…
ifi myself!!!
fuckin Jipé! said…
je vous aime///!!!

je suis dans de l'amour chaud, en ce moment. mon corps est chaud, il fait chaud!! j'ai travaillé comme un homme!
il faudrait de la nourriture pour tout le monde!!! et c'est en place le revenu minimum mondial, ou c'est encore en projet ??
JP NEUTRE said…
Anne aux seins clairs doit avoir des auréoles au bout des nénés, non ?

Et Jean-Genghis Khan, il est de la famille de celui qui a écrit et composé "ainsi passa par là tout ce tas" ?

La Rouge, Zhom est un cleptomane de clés! Il veut faire croire que les nazis ne sont pas lui, mais les soeurs grises savent, elles, n'est-ce pas ?

hein, La Rouge, dit ?
JP FAN DE MAGA said…
http://www.youtube.com/watch?v=ynepj9OG6bU&feature=related
La rouge dans le brun said…
Je suis au boulot JP, impossible de coller ma cuisse ici mais oui je dis... en fait faut que je dise quoi au juste? Ah! Ouiiii! Les soeurs grises elles savent que les clés sont tous cachés dans le sacristie pis que le curé Popole, s'en sert pour enfermer tous les légumes dans le sacristin en hiver. Un truc de même. Quand je suis au boulot, je ne suis plus vraiment moi. Je vous aime aussi. Zhom, il est fétichiste des clés?
La rouge dans le brun said…
Et c'est quoi tu fais JP quand tu fais un travail d'homme?
La rouge dans le brun said…
TOTO!
JP cheval said…
ben, j'écris des histoires sur des carnets rhodia que je cache à un endroit, plus tard, dans une boite métallique dans un trou sous la terre, et comme ça, un jour, quelqu'un trouvera la boite en creusant... et il pourra lire les textes et regarder les dessins
JP PRINCE said…
évidemment, si une apocalypse nucléaire, cellulaire, ou une autre sorte de fin du monde due, par exemple, à une pluie déluvienne de météorites ou de bouts de planète explosée par accident dans le système solaire, il y aura largement moins de chance que quelqu'un ne tombe un jour sur mes petits trésors, mais ça...
JP PINPON said…
et sinon, toi, tu travailles toujours pour "baise et bute" ?
JP CULINAIRE said…
je viens de manger des pates aux merguez. tain! dommage que Maurice soit pas là!
il se serait régalé, ainsi que Michel, surtout si Diamanda était resté là dans l'embrasure entre la poelle et le couvercle, à nous scruter les pénis grace à son regard transperçant les tissus les plus resistants (même les pulls en téflon!!!)...
JP METEO said…
la tempête recommence, comme l'an dernier!!!
la vidangeonière said…
c'est qui Fanfan-Dédé ?
Bougonne said…
Dédé? Un être trop heureux le matin. Il aurait mieux fallu le buter quand c'était le temps.
La Rouge said…
JP CULINAIRE? Tu sais ce que ça veut dire quand on a une rage de coeur de palmiers. Miam!
La Rouge said…
Je travail pour Belzé encore. C'est pas de la tarte l'enfer tu sais.
La reine des zombies said…
Bah! Là où ailleurs...
La Rouge said…
Tu sais, ton idée d'enterrer des trucs et puis de les déterrer... j'aime bien. J'espère que tu nous as écrit des pouaimes à LaVarte pis moi? Tu sais des odes à nos beaux nombrils en fleurs et à nos pieds mariton. Sinon pas grave, je vais aller m'en écrire pour quand j'irai enterrer mon voisin. Adieu fils de pute adoré. xx
La Rouge said…
Dis-toi que même sans aucune émotion, je t'aime un peu plus et un peu moins chaque jour. C'est le miracle de la vie!
Les coeurs de palmier said…
Elle nous éffiloche tous, un par un. Mais avant, elle nous a séparé le tronc en deux avec un bon couteau de cuisine. Ensuite, elle nous gruge de manière malsaine. C'est une salope!
Le couteau de cuisine said…
Je l'aime et elle m'aime.
Le couteau de cuisine said…
Comme vous ne l'aimerez JAMAIS bande de ploucs!
Le couteau de cuisine said…
Leptons!
Anonymous said…
y'a plusieurs de mes voisines que j'aimerais bien baiser...
Anonymous said…
malheureusement, ces petites putes sont toutes maquées avec de sales cons!

gnkgnkgnk!
Les coeurs de palmier said…
Baiser! Baiser! Tout le monde ne pense qu'à cela bordel!
La Rouge said…
Faut que j'aille m'entraîner. Courir sur un tapis avec les boules qui te remontent dans face, c'est vraiment le pied! Adieu!
Dolly Parton said…
Arrêtes de te plaindre et profites de tes avantages. Si tu coules en bateau, tu flotteras LaRouge!
La Rouge said…
Ouais! C'est ça... Pfff!
JiPatron said…
ouais, La Rouge, arrête de te plaindre. on est pas en thérapie de groupe, ici, on est en direct de fORTKNOX. alors tu reprends ton entrainement, et t'arrêtes de souffler, steplait!
JiP Manson said…
baiser, c'est mieux que de tuer des gens avec une hache à la lame usée.. ou que les massacrer avec une tronçonneuse enrayée.

(je rime automatiquement, des fois, t'as vu!!.. c'est le métier qui rentre!.)
JP said…
j'ai jamais eu de couteau vraiment à moi... j'aimerais un OPINEL.
La Rouge said…
Ben je pensais que t'aimais ça quand je te soufflais dans les oreilles? Bordel!
La Rouge said…
C'est fait! Je sens la moufette, j'ai sué pour la peine et la musique était atroce comme toujours. Moi je courais bien sur le tapis roulant avec Diamanda dans les oreilles mais bon ça d'lair que tu peux juste courir avec du dance de merde. Le monde est pourrie.
La Rouge said…
Tiens cadeau Jepeto. Je me pousse. ;D

http://www.google.ca/imgres?imgurl=http://www.e-quartier.com/paris---batignolles-(17e)-75017/de-l-office-s-la-table/catalogue-produits/boutiques/252/catalogue/475db92602119.jpg&imgrefurl=http://www.e-quartier.com/paris---batignolles-(17e)-75017/de-l-office-s-la-table/catalogue-produits/couteaux-cuisine_c%3Fquartier%3D75017-1%26id%3D252%26rc%3Da2702b05e5ae91e61e0e280b46ecebd1&usg=__JYgK11c9Cms1yEwo26HPLbQXH4c=&h=300&w=400&sz=15&hl=en&start=0&zoom=1&tbnid=CglFgkxT17jVYM:&tbnh=136&tbnw=205&ei=5kjkTbz4KMnPgAeDmpS6Bg&prev=/search%3Fq%3Dopinel%2Brouge%26hl%3Den%26sa%3DX%26biw%3D1285%26bih%3D900%26tbm%3Disch%26prmd%3Divns&itbs=1&iact=hc&vpx=715&vpy=86&dur=10993&hovh=194&hovw=259&tx=158&ty=113&page=1&ndsp=32&ved=1t:429,r:3,s:0&biw=1285&bih=900
JiPénalyste said…
huhu, bien essayé, mais que dis tu de ceci :

http://www.e-quartier.com/paris---batignolles-(17e)-75017/de-l-office-s-la-table/catalogue-produits/couteaux-cuisine_c%3Fquartier%3D75017-1%26id%3D252%26rc%3Da2702b05e5ae91e61e0e280b46ecebd1&usg=__JYgK11c9Cms1yEwo26HPLbQXH4c=&h=300&w=400&sz=15&hl=en&start=0&zoom=1&tbnid=CglFgkxT17jVYM:&tbnh=136&tbnw=205&ei=5kjkTbz4KMnPgAeDmpS6Bg&prev=/search%3Fq%3Dopinel%2Brouge%26hl%3Den%26sa%3DX%26biw%3D1285%26bih%3D900%26tbm%3Disch%26prmd%3Divns&itbs=1&iact=hc&vpx=715&vpy=86&dur=10993&hov

ou alors de celà :

http://www.massacreanimal.org/img/foie_gras1.jpg

et encore, ceci, là :

http://www.cinemagora.com/images/films/27/34927-b-filles-perdues-cheveux-gras.jpg

(la nana du centre fait penser à cette ventouse de diamanda, qu'en dis-tu ? elle est là, comme une gouine supérieure, surélevée par rapport au reste du troupeau balbutiannyt je ne sais quelles inepties calcuriantes, alors que l'impassibilité de "diamanda", elle, marque un contraste saississant entre l'humeur "locale" et la sienne, éveillée, directe (son regard vient plonger sans hésitation, avec maitrise au fin fond de nous autres, alors que de sa main, elle rabat cette mèche "rebelle" avec un naturel désarmant!!) qui nous fait nous dire que c'est elle le chef, et qu'en cas de négociation, ce sera par elle qu'il faudra passer.
qu'en dis-tu ?

hm ?

(P.S : j'emmerde Coluche, j'ai jamais aimés les petits gros qui suent, car ils puent)
JP CONFIRME said…
"Le monde est pourrie."

bien reçu ;)
Anonymous said…
un très bon article, malgré les commentaires plus que foireux, parfois. vous n'avez pas le public que vous mériteriez, monsieur Zhom.

je vous salue.
Oeil de lynx said…
Clair que c'est elle la chef. T'as pas juste une bonne oreille, t'as de bon yeux Jepeto!
La Rouge said…
Zhom? Tu es retourné avec les champignons dansant de la forêt magique?
voyageur interstellaire said…
fuck les champis!
Anonymous said…
tu m'aimes, zhom ?
Anonymous said…
pascale, tu m'aimes ?
Anonymous said…
il resta seul devant les étoiles qui l'appelaient, avec le vent qui reniflait à l'intérieur de son propre nez.
si hubert reeves avait été là, il aurait eu un pull marin, et une barbe chatoyante.
Anonymous said…
au dessus des copaux, y'avait la lame du rabot qui luisait par en dessous. au milieu de la sciure, qui lui rappelait les cendres, il aurait put creuser un nid au dessus du béton, le sol du garage. il y aurait eu des trucs doux sur ses bras, des parcelles infimes d'arbres, venant s'aglutiner sur sa sueur. comme de la limaille maios en plus doux, et sentant bon plutôt que rien.
Anonymous said…
http://www.youtube.com/watch?v=3Hq4-KBHo-w&NR=1
Anonymous said…
pour michel et marie, puis les uatres :

... maon que je n'ai jamais connu, police, patrons que je ne connaitrais jamais, philippe, mumu, anna :

ludo et lio, le mec franc-maçon qui me voulait du bien, le type aux gros sourcils, la psy barge...

le nègre que j'avais sauvé de la gelure du froid de l'hiver, mes artichauds, la pétasse d'infirmière qui se prenait pour une valeur génétique cotable en bourse, et aussi dantec, et bukowski, sans oublier louise ferdinande :

http://www.youtube.com/watch?v=XPgGjUSEWss

voila, c'est cadeau gratis, et françoise et anne des orques, venez, on fera du taboulé aux merguez, malgré que ça en irrite certains ce genre de gastronomie "impie", comme y disent, hm ?

pi michel, si j'avais l'occasion de te, au moins une, hein ?

mébon, vous laisse en liesse avec les news MC :

http://www.youtube.com/watch?v=yCYIDRRXyMw&playnext=1&list=PL1D7FE2B19FC26275

birzes, les aprotres
Anonymous said…
pi tiens, pour preuve que chuis pas la saloperie qu'on exhibe en permanence dans l'inconscient collectif grace au collage intra-onirique systématique, te laisse une preuve que tu puisses te branler jouissivement en regardant ça :

http://3.bp.blogspot.com/_BEIh4e5YgJU/TN-4J5tS-rI/AAAAAAAAAUQ/XeVZMGakns4/s1600/ines_de_la_fressange_mode_une.jpg

me semble que c'est la preuve que chuis pas contre toi, zhom, mais au contraire, que je contribue à participer à ton extase...

mais ne me remercie pas, non, ça ferait encore que faire emfler ce putain d'oeudème orgueilleux qui m'a déjà charié assez longtemps comme ça.

alors prends ton pied, mais surtout :

NE DEMANDE JAMAIS AUCUNE EXPLICATION
Anonymous said…
je suis une vidange interplanétaire
Anonymous said…
je mange des télétubbys en enfer, avec des marins dangereux venus de l'est oriental d'asie, dont l'un porte une cicatrice en forme de bouche derrière la tête, juste au dessus de la nuque, et à laquelle il a appris à dire bonjour en français.
Anonymous said…
hé ben, y'a un de ces monde, ça chôme pas ici!!
Minouchka said…
http://www.youtube.com/watch?v=EQmm-uoIWnY
Totatelle said…
Hey! Tite oreille!!! Jepeto? T'Es dans quelle dimension là?
BED said…
@Oreille: Ben du monde mais tous des cons sauf LaRouge parce qu'elle a des grosses boules.
La Rouge said…
J'ai le cerveau droit dans un sein et le cerveau gauche dans l'autre, quand je me plogue une antenne, je pogne le canal achat directe dans ma tête vide. Je suis un progrès de la science somme toute.
BED said…
Ce sont des coupoles satellites ? On va mettre Rouge sur le toit pour capter Al Jazeera gratisssss. L'opinion des mollahs m'importe en tant que femme guidoune
La Rouge said…
Oh! Ouiiii! Bonne idée BED! Tu crois que je pourrais faire dévier des avions si je me mets des clignotants sur les mamelons?
La Rouge said…
Coupoles satellites, oui. Avec 10 vitesses turbo réaction. Mais j'ai jamais su à quoi ça servait pour être franche.
B.E.D said…
Ça sert à pogner plusse de postes de tivi, LaRouge. Des postes partout dedans le monde entier et au-delà de l'interstellaire. Au-delà même des frontières du connu et de l'inconnu scientifique et de la sororité des femmes-guidounes tataouées de signes invisibles à l'oeil décapant.

Popular posts from this blog

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8

LES HOSTIES D'AFFAIRES PLATES #2