PULLING THE PLUG




Je débranche pour un temps. Je t’aime Lady. Je vous aime tous. Voici une magnifique photographie d’asperges.



Comments

Anonymous said…
Ce ne sont pas des asperges, mais un élastique.
'nique said…
Et moi qui ne faisait que commencer à apprendre à aimer le zhom roux d'Amérique...
Anonymous said…
Je m'insurge contre le commentaire de "anonymous", ce sont bien des asperges (en plus c'est marqué en dessous si on regarde bien).

Cordialement
Mathieu said…
J'asperge que tu reviendras bientôt.
Anonymous said…
"L'asperge est une plante potagère originaire de l'est du bassin méditerranéen. Connue des Romains, elle est cultivée en France depuis le XVe siècle. Le terme désigne aussi ses pousses comestibles, qui proviennent de rhizomes d'où partent chaque année les bourgeons souterrains ou turions qui donnent naissance à des tiges s'élevant entre 1 m et 1,5 m."

C'était la minute "Wikipédiasperge".

Tout ceci est très excitant, mais je m'ennuie déjà de zhom.
Philémon said…
Pour citer Ron Jeremy: l'important n'est pas de se retirer, mais de revenir.
Mek said…
Le vieux Ron, en plein son genre, juste avant de quitter, de bien nous asperger.
Ostide Calisse said…
Pour citer le mode d'emploi du coitus interruptus, il faut se retirer puis venir.
- - -
C'est ben la destinée du Québec en condensé, tout ça: tout ce qui est intéressant ou valable s'efface, s'élude, s'éclipse, se tanne ou se fait détruire. Tu fais bien de prendre un break de blog, même s'il est loin d'avoir viré en hostie de paquet de marde comme celui-là.
Mek said…
Au moins, ce qui ne semble pas près de s'effacer, c'est la critique articulée, soignée, respectueuse et précise de l'œuvre artistique.

Pour ça, on pourra toujours compter sur certains spécimens de nos bons cyber-grabataires retraités/infatigables ! Eux ne s'éludent ni ne se tannent (faut meubler les dimanches), ne laissant même à nul autre le jouissif loisir de les détruire, tout affairés qu'ils sont à le faire égoïstement eux-mêmes.
Perrasite said…
Un octet de silence SVP.
Take care buddy... :-(

Christian à Sherby (toujours dans le déni) dit: on trouve ça triste en christe, on n'y croit pas, on veut pas, arrangez vos affaires. Il dit aussi merci Big Mac et qu'Ostide et son odeur de sainteté lui manquent beaucoup.
Doparano said…
Moi j'pense que l'amour c'est plus fort que la police. Que l'amour triomphe (presque) toujours de tout. Pis j'pense que je vais fermer ma yeule tout en t'assurant de mon amitié indéfectible.
Ostide Calisse said…
@Méthane Alyze:
je crois plutôt que Mistral s'ennuie de m'envoyer paître et de m'infantiliser.
Mathieu said…
Je vais aussi m'ennuyer de la guerre de gros égos démesurés dans les commentaires de tes articles mettant en vedette une photo d'un légume ou d'un artiste québécois plus ou moins has-been et/ou fraîchement décédé.

J'aime cette magie que j'aime.
Kayou said…
mathieu : J'avoue que ça m'épate. Je propose des images d'orge, de potasse, de yogourt, de Serge Postigo, les gros Égos trouvent toujours le moyen de s'énerver ici. Ça ne m'a jamais dérangé. Mais j'avoue que je me lasse un peu de lire à propos de Mistral, contre qui je n'ai absolument rien. Mistral par ci, Mistral par là. Moi je veux qu'on parle de Gilles Gougeon.
Philémon said…
Gilles Gougeon qui était avec nous hier soir au téléfilm sur la censure. Il n'a d'ailleurs rien dit, ce qui prouve que le bureau de la censure avait du bon.
Kayou said…
Philémon : Tu étais au cinéma du Parc hier soir? Tu m'as peut-être reconnu, j'étais PAREIL À MA PHOTO (mais avec une casquette et un air bête, je n'avais rien mangé de la journée.) Je n'ai pas suivi la "période de questions" suivant le documentaire. Si tu me croises à une projection de presse ou lors d'un "évènement culturel", fais-moi signe, j'ai toujours l'air bête ou dans la lune, mais je t'assure que je suis cool et avenant.

(En passant, je sais ta véritable identité, c'est toi qui t'occupes de la section "L'ésotérisme et la vie" dans l'Écho du Bruit. Te voici comme moi démasqué!)
Gomeux said…
J'étais pourtant sûr qu'il était question de l'érosion des berges sur la Côte-Nord.
M'en vas me coucher.
Ostide Calisse said…
Je possède une collection de noeuds papillon dont un autographié par Gilles Gougeon, que je porte quotidiennement.
Philémon said…
Tu n'as rien manqué à la période de questions, sauf l'ineffable Roland Smith qui se défendait en postillonnant de présenter un téléfilm sur grand écran. Tout un moment. Mais d'accord, vu que clairement mon identité est dévoilée pour l'Écho du bruit (et merci de ne pas avoir dévoilé que je suis également testeur de godemichés au Club social de Laval), bref j'irai me présenter à toi la prochaine fois. Comme d'habitude, en baissant mon pantalon et en te giflant, comme l'exigent les lois de ma tribu.
Doparano said…
Cesse de dire que t'as l'air bête!!

C'est plutôt un air concentré pour te souvenir de ce que tu fais là et pkoi tu y est c'est tout, mais t'as pas l'air bête.
Kayou said…
Do, tu décris exactement, en une seule petite phrase, comment je me sens dans l'existence depuis que j'ai 10 ans.
Doparano said…
Je te connais presque mieux que toi-même mon cher.... Dou dou dou dou dou!
Anonymous said…
Je hais les asperges,presqu'autant que je hais Mistral ! ... Oh... fallait pas le mentionner celui là, c'est vrai...

(je suis anonyme parce que j'ai peur de Mistral, il pourrait me pêter la gueule !)
Anonymous said…
Anonymous, si tu n'es pas une femme, tu n'as absolument rien à craindre.
DUB said…
Zhom...Euh Zhom...tu t'en vas? Pour un temps? C'est flou ça...est-ce 10 minutes? 9 siècles? Un weekend pour 2? Tu vas me manquer...moi, je gosserai des posts sans but comme d'autres sauvent des vies au Cambodge...j'appréciais ta verve et ta verge ( au sens figuré, d'un point de vue psychanalytique, bien sûr) et je serai patient, rêvant du jour où tu nous livreras la blague la plus mauvaise au monde...prends ton temps...en passant, envoie-moi un courriel si t'es toujours intéressé à troubler ma meute d'ados post-pubères...
Ostide Calisse said…
Je suis heureux de voir que mes enseignements sont suivis à la lettre: des adieux, ça attise les plus vives sympathies et nous comblent de témoignages d'affection que l'on ne saurait obtenir autrement.

Démissionnons les uns les autres pour mieux revenir!
Kayou said…
Mais non, je ne quitte rien. J'ai réfléchi et je me suis rendu compte que j'étais écoeuré de ne pas être là. Love you all. I'M FUCKIN' BACK. Et je vous jure que mon retour va être PLATE COMME LE CRISSE DE TABARNAK.
Doparano said…
C'est un peu pour ça aussi qu'on t'aime tant... T'es plate!
mais jamais bête, juste platement drôle, platement idiot, platement juste aussi parfois.

Ce que je veux dire c'est: Chuis bien contente que la trève soit terminée... même si je t,ai quand même parlé à tous les jours depuis ton départ :) hhihihi!

I just can't get enough
Anonymous said…
Tout ça commence à ressembler à l'année sabbatique de Céline Dion en 1999.
Anonymous said…
Tant mieux si vous ne quittez pas! Je suis une lectrice silencieuse depuis quelques mois, et j'adore l'humour absurde ainsi que les commentaires délirants qu'il y a ici...

Popular posts from this blog

LES HOSTIES D'AFFAIRES PLATES #2

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8

VOLET PÉDAGOGUE numéro 36893