UN PEU DE CIORAN...


« N’avoir qu’un seul but : être plus inutile que la musique. »

-Cioran


Sans ce calice de vieux Roumain, je ne serais probablement plus de ce monde. Ses crisses de livres m’ont fait comprendre que le suicide, comme tout acte (genre « aller quelque part » ou « dire de quoi ») est juste une autre hostie de niaiserie, et qu’il est parfaitement égal, au bout du compte, d’en pleurer ou d’en rire.

« Un espace sans fleurs fait lever les yeux au ciel et rappelle aux mortels que leur premier ancêtre habita passagèrement l’éternité, à l’ombre des arbres. L’Histoire est la négation du jardin. »

-Le même calice de vieux Roumain




(C’est MON Cioran, ne venez pas me faire chier avec des : « Ce n’était pas vraiment un philosophe » ou « il est trop à la mode chez les néo nihilistes » ou « c’est qui ce vieux-là? » HE’S MY OWN PRIVATE CIORAN AND HE FUCKIN’ RULES!)

Comments

Doparano said…
Commentaire inutile et culcul d'une fille sensible...


Cette photo m'a mis les larmes aux yeux ce matin.
Anonymous said…
Et il n'est même pas vraiment mort.
Anonymous said…
J'ai toujours confondu Cioran et Neo Citran.

Pat B
Anne Archet said…
Non, il n'est pas vraiment mort, car mourir est juste une autre hostie de niaiserie comme « aller quelque part » ou « dire de quoi ».
Anonymous said…
Deux «calice» et deux «hostie de», dont un d'Anne Archet. Ça m'interpèle.
Anonymous said…
Des fois, quand je me sens émotive, je lis du Cioran en pleurant dans un coin. Y'a pas de honte à lire du Cioran en pleurant dans un coin!
Anonymous said…
Mais est-ce vraiment Cioran ou une autre niaiserie ?
Anonymous said…
moi aussi mon docteur ma prespcris du Cioran il a sue que le xanax me faisai faire de l'epilepepsi
Anonymous said…
Tu commences d'ailleurs à ressembler à un câlisse de vieux roumain en vieillissant, chéri.
-Hostie de Lady
Anonymous said…
Cioran est Jean-Marc Chaput, sacra faïssse.
Mek said…
J'aime bien aussi Isaac Azimov. Son nom fait z-z, quand on le prononce.
Mek said…
Reste qu'on retourne toujours à ton obsession des nez et de leurs inconvénients.
Kayou said…
Commentaire inutile et cucul d'un gars sensible :

"Se débarrasser de la vie, c'est se priver du bonheur de s'en moquer." (encore le calice de vieux Roumain.)

Voilà une formule toute simple qui explique pourquoi j'existe.

(Chaput récitant du Cioran au Complexe Desjardins ou au Palais des congrès, ce serait vraiment extraordinaire! Merci, espèce d'Anonymous! Ça me donne des idées pour une nouvelle niaiserie!)
Stacie di Lesso said…
Who the heck is that fridgin' Jean-Marc Chaput freak?!
Kayou said…
Fridgin’...
I like that word.

Je ne trouve à ce mot aucun équivalent en Français.

J’aime aussi le mot « heck », intraduisible.

Le mot que je préfère, en Anglais (et inventé, je crois, par Samuel Beckett) est « lessness. »
Stacie di Lesso said…
"Heck" est diminutif de "hell", mais fridging veut dire plein de mauvaises choses comme la plupart des interjections méconnues :)
Anonymous said…
...Ma mère ne lisait pas Cioran, ma mère ne lisait rien du tout... Ma mère n'est plus là aujourd'hui. Peut-être que le vieux calice de Roumain aurait pu quelque chose pour elle. Je saurai jamais...
Anonymous said…
Stacie: le monde tournait avant votre naissance, la preuve, Chaput sévissait déjà. Je déteste tous les comiques, sauf lui qui ce veut pourtant autre chose.

Zhom:...pourquoi j'existe. D'accord, mais faites gaffe tout de même à la vieillesse qui est la punition d'avoir vécu(Cioran, Shopenhauer ou...Jean-Marc Chaput)

Popular posts from this blog

LES HOSTIES D'AFFAIRES PLATES #2

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8

VOLET PÉDAGOGUE numéro 36893