UN MORCEAU DE ZHOM

Ma culture Internet se résume à très peu de choses :
-Ne jamais utiliser « Guy Cloutier » comme pseudonyme
-Ne jamais répondre aux courriels de RUSSIAN ILLEGAL PORN
-Éviter à tout prix le site des Têtes à claques.
-Ne jamais participer aux forums de discussion sur le cuir de corinthe.
-Ne pas répandre ma semence sur les touches du clavier (je m’étais fait une idée assez naïve du cybersexe.)
-Écrire LOL ou MDR au lieu de « Je ris extrêmement en ce moment.»
Et autres rudiments de la communication via l’informatique…

Aussi, j’apprends à respecter les codes d’éthiques officieux et à me plier aux dictats de la mode des blogs. Je vous propose donc, puisque cela semble être « à la page », la photographie d’un bout de mon propre corps.
Oui, UN MORCEAU DE MOI
J’ai découvert ce « membre » oblong et phallique il y a une douzaine d’années. Un mélanome? Un kyste? Un organe de jouissance? Une extension de ma glande pinéale?
Ne me demandez pas ce que c’est…



Comments

Anne Archet said…
D’habitude, ce sont les victimes de violence conjugale qui ont des parties corporelles bleues et dry...
Doparano said…
C'est le plus beau HNT de tout mon blogroll.
Lyne-la-lune said…
Et c'est incrusté où ça dans ton corps ??? C'est parce que je me pose de sérieuses questions; tsé, un goulot, c'est fragile ! ;-)
Anonymous said…
M-D-R. Excellent. Gros saoulon!
Doparano said…
Meth... Zhom est pas gros, saoulon oui, mais pas gros.
Anonymous said…
Wow, amnistie-Zhom-nationale. ;-)
Kayou said…
Meth : Qué? Amnistie?

Ouatte de phoque?

Mais ça ne fait rien, j'adore les blagues que je ne comprends pas. J'en fais moi-même beaucoup, comme cette fameuse blague sur les bûcherons qui s'acharnent sur un baobab. Je l'ai déjà racontée, mais j'insiste :

"Bernard Derome arrive chez moi tôt le matin et m'annonce, d'une voix grave : Des bûcherons s'archarnent sur un baobab."

Wow! J'aime tellement le punch!
DUB said…
HAHahahahahahahahaha
hahahahahahahahha...un baobab...
wow!..hahaahahahha...génial
Kayou said…
Voilà! Je savais que je pouvais compter sur toi, mon brave DUB.

J'ai envie de raconter cette blague absolument délicieuse rapportée par Borat lui-même. J'en offre ici une traduction québécoise :

"C'est l'histoire d'une chaise qui se promène dans la rue, comme ça, poum poum poum, elle se promène dans la rue, poum poum poum, c'est une chaise qui se promène dans la rue."
Mr Bathurst said…
Dire que j'ai déjà eu mes lèvres autour d'un de tes membres!

Popular posts from this blog

LES HOSTIES D'AFFAIRES PLATES #2

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8

VOLET PÉDAGOGUE numéro 36893