À la manière de...

Je n’ai pas l’habitude de suivre les modes, les vogues et les tendances. Mais cette fois je me prête au jeu. Il appert que le pastiche révérencieux est très branché ces jours-ci chez les gens de la petite communauté des blogueurs. Tel imite le style de l’autre, l’autre imite le style de tel, tout cela sous le signe de l’humour, du respect et de la franche camaraderie. Ici j’ai voulu rendre un vibrant hommage à mon bon ami l’épicier IGA. Certes, il n’est pas un artiste, ni même un blogueur véritable, mais il m’offre chaque semaine sur son site des lectures simples et agréables, ainsi que des aubaines exclusives sur une impressionnante variété de produits.
www.iga.net





À LA DÉCOUVERTE DES SAVEURS

« Cette semaine, votre épicier IGA vous propose un voyage extraordinaire au pays des fruits à noyaux. Dans le cadre d’une saine alimentation, la consommation de cinq à dix portions de fruits et légumes peut diminuer les risques de développer un cancer de la mort. Les fruits à noyaux précisément, constituent une excellente source de vitamines, de minéraux et d’antioxydants. Prenez soin de conserver la pelure car, en plus d’être goûteuse, elle est très riche en fibres. Mais soyez vigilants, lavez bien les fruits à l’eau fraîche, sans quoi vous risquerez d’attraper d’étranges maladies sans nom. De plus, les fruits sont enduits d’une sorte de solution industrielle très puissante dont on se sert généralement pour décaper du métal ou éliminer des populations de vaches folles. Le rinçage du fruit est donc une priorité pour qui ne souhaite pas mourir dans d’atroces souffrances, cloué sur un lit d’hôpital, gémissant de douleur les yeux retournés vers l’intérieur telle une marionnette détraquée. Les variétés de fruits à noyaux sont nombreuses, l’on compte évidemment les pêches de toutes sortes (pêche saturne, pêche blanche), les délicieuses nectarines, les prunes, les cerises, les abricots, les vulves et les sous-estimés pluots (de la mi-mai à la fin juin.) Comment choisir, dans la talle, les fruits à noyaux les plus mûrs et savoureux? Prenons par exemple la pêche. Il s’agit d’abord de palper le fruit, de presser sur la pelure, délicatement au début, puis d’y fourrer ses deux pouces avec rage comme si on écrasait les yeux d’un jeune chat errant pour ensuite lui arracher la cervelle. Le fruit, dénoyauté, sera enfin propre à la consommation immédiate. Les cerises sont à point en fin juillet, les pêches au mois d’août, les nectarines entre juin et août, les pluots en début d’été, et les vulves à chaque changement de lune… »

Comments

Doparano said…
L'affammée en moi réponds avec joie à ce billet juteux et plein de saveurs. Étant moi même une grande lectrice de la circulaire IGA (tous les samedis matin, une main dans la culotte à me masturber devant les pointes de surlonges, haut de cuisse de poulet, poitrine de dinde, saucisses de tout genre,penis de Wapiti en rut,fesse de porc, roubignoles de buffalo etc)

Tout ceci m'a redonné faim, je vais retourner à mon publi-sac pour une autre scéance d'onanisme.
Patrick Dion said…
Si on réussit à écraser les yeux d'un chat errant avec nos deux pouces, est-il propre à la consommation?
Lora Zepam said…
Si on le rince à l'eau fraîche, oui.
Mais la pelure du chat est-elle comestible?
Aucun said…
Oui vu que la pelure contient de la peau.
Aucun said…
En passant, Doparano, la masturbation féminine peut-elle être considéerée comme de l'onanisme? L'idée d'Onan c'est qu'il cumshot partout dans les labours de vase pis qu'il perds sa semence. Mais vous, les filles, vous pouvez pas perdre l'ovule?

À moins que...
Doparano said…
Petit Larousse Illustré 1990, sous Onanisme on dit : Masturbation.

Nulle part on dit que seuls les mâles y ont droit :)
Num said…
Ostie que t'es malade !!!

Pis c'est pour ça que je t'aime !!!

Bonne St-Valentin d'avance à toi et ta douce... Mais j'y pense, Zhom ne doit pas fêter la St-Valentin...?? ;)
Perrasite said…
Cotisons-nous pour offrir des chocolats Choix du Pressdents à M. Zhom.
Anne Archet said…
J'ai tenté pendant des heures de commettre un pastiche révérencieux du Jour des vidanges. Peine perdue, Zhom est inimitable.

Elur uoy !
Aucun said…
Pour te faire écho, j'ai mis quelques images de l'inauguration du nouveau IGA de Sutton sur mon blog. Mais celles du curé qui fait son speech, pis de la madame des dégustations de saucisses Olymel, je les réserve pour plus tard cette semaine.
Lyne-la-lune said…
Les vulves ont-elles des noyaux ? Explique god damn !
Kayou said…
Lyne : Quoi? Tu n'as pas encore découvert ton noyeau?

À ton âge! C'est une honte!
Mr Bathurst said…
Les vulves ont des noyeaux sauf celles Africaines.
Lyne-la-lune said…
Mais Zhom, c'est que je suis chaste et pure ! Wake up ! J'attends The One !

Popular posts from this blog

PAS GRAVE (TON MAGAZINE RELATIVISTE)

LA RUBRIQUE DU LIVRE DU MARDI DE L'AN 2016