LA FILLE JAUNE ORANGE


LA FILLE JAUNE ORANGE


C’est le printemps. Je m’affaire donc à ranger, classer et trier les mille documents et dossiers qui fermentent dans les étroites ruelles de mon PC. Je n’aime pas jeter. Je n’aime pas, d’un seul clic, faire disparaître à jamais une image ou un bout de texte, mais il faut parfois m’y résoudre, sans quoi mon ordinateur serait un véritable site d’enfouissement. Avant de reléguer définitivement une image aux ordures virtuelles, j’ai toujours un pincement au cœur et un long moment d’hésitation : et si cette plate photographie, apparemment sans valeur ni intérêt, pouvait éventuellement servir à quelque chose? Me donner une idée? M’inspirer une aubade, un poème, un roman, un best-seller, une saga?

J’ai conservé dans mes affaires les deux photographies ci-dessus à titre d’exemples seulement. Qu’en feriez-vous? Que vous inspirent-elles? Je m’avoue défait et vaincu. Il n’y a rien à en tirer. Seule LA FILLE JAUNE ORANGE a retenu mon attention. Étrangement, j’ignorais que j’avais en ma possession DEUX images mettant en scène LA FILLE JAUNE ORANGE. Par un hasard extraordinaire, au cours de mes fouilles Google, j’ai vraisemblablement dû accéder sans m’en rendre compte au même site. Enfin, j’aimerais ici rendre un vibrant hommage à LA FILLE JAUNE ORANGE, qui me paraît par ailleurs tout à fait charmante, pour m’avoir permis de torcher ce dernier post. J’ai décidé de faire de LA FILLE JAUNE ORANGE ma muse du jour. Et si ce que je raconte ici vous emmerde profondément, c’est normal, ne faites pas cette tête. Sortez un peu, voyez des gens et touchez-vous les uns les autres.


LA FILLE JAUNE ORANGE FUCKIN’ RULES!





Comments

Kayou said…
J'ai envie d'imiter ce brave Numérologue (alias Num) et de contribuer moi-même au flux de commentaires laissés ici.
Kayou said…
Mais cet exercice d'auto-promotion est extrêmement vaniteux, alors je change d'idée.
Kayou said…
Je change encore d'idée, me disant que je n'ai rien à perdre puisque j'ai perdu toute dignité le 10 avril 1990
Kayou said…
Et ne me demandez pas ce qui s'est passé ce jour là, sinon je publie un roman autobiographique demain
Kayou said…
Il fait beau
Kayou said…
Après mures réflexions, je suis obligé d'admettre que j'aime bien le bacon pré-cuit. Cinq secondes par tranche au micro-ondes, c'est extraordinaire.
Kayou said…
Je viens de réaliser que personne n'est intéressé à connaître mon opinion sur la réforme scolaire. Ouf! Un poids de moins sur mes épaules!
Doparano said…
La vraie question demeure... Qui est Robert Bernard?

Et pourquoi mange t'il des Beefaroni du grand Chef Boyardee?
Anonymous said…
..............
Lyne-la-lune said…
Quel rayon de soleil cette fille ! Vraiment, elle m'atteint l'iris d'une manière presque douloureuse. Tout ça d'émerveillement bien entendu.
Ostide Calisse said…
Une fille avec huit gars? C'est rare de pouvoir constater une aussi faible proportion hommes-femmes dans un groupe hors du contexte carcéral.
Mr Bathurst said…
Je vois déjà LA FILLE JAUNE ORANGE dans un gang-bang avec ces beaux jeunes hommes. Je vois très bien celui à la droite de la photo prendre le lead et diriger cet orchestre de mâle-computer-freak.

Merci pour LA FILLE JAUNE ORANGE!!
J'ai enfin de belles images érotiques dans ma tête!
Anonymous said…
le freak a la chemise carrotée qui semble se prendre pour un roi ressemble beaucoup à http://www.autographworld.com/catalog/wholesale/carradine_robert.jpg
Ostide Calisse said…
Sur la deuxième photo, c'est quoi l'espèce de dodécahèdre bleu que le gars à la chemise carreautée qui parle avec la fille jaune orange a dans les mains ?

Popular posts from this blog

LE LIVRE DU DIMANCHE DU LUNDI

LA RUBRIQUE DU LIVRE DU MARDI DE L'AN 2016