LES GROSSES CHOSES DE LA VIE


Les gens qui se sentent autorisés à parler du Bohneur, avec le grand B, évoquent toujours ces fameuses "petites choses de la vie" auxquelles on ne porte pas assez attention et qui rendraient spontanément heureux par magie : Le sourire d'un enfant malade, une hirondelle gazouillante, l'écureuil jovial, une tasse de chocolat chaud, une tartine, un bain mousseux, l'odeur du café, un rayon de soleil, et autres crisses de maudites niaiseries plates qui font triper les bipolaires et les trisomiques... Les petites choses de la vie... Fuck that shit! Personne, jamais, ne rend hommage aux GROSSES CHOSES DE LA VIE. Des grosses boules, de la grosse bière, du gros plastique, des grosses niaiseries qui coutent cher pour rien, la dictature, Beethoven, la sodomie, découvrir Jésus, mourir jeune etc. Je revendique ici, sans prétexte ni raison, le droit légitime de trouver le bonheur dans LES GROSSES CHOSES DE LA VIE. Fini, les petits oiseaux qui font cuicui. Voici donc pour vous, ci-dessus, chers camarades, la magnifique photographie d'une CÂLICE DE GROSSE GOGOSSE QU'ON SAIT PAS C'EST QUOI.
Jouissez immédiatement.

Comments

ambidextre said…
Faut être déjà heureux en sale pour tripper sur le gazouilli de l'hirondelle pis sur toutes les petites choses de la vie. Derrière ce lieu commun se cachent deux vérités populaires:
1- pour être heureux il faut oublier toute logique et constamment confondre causes et effets et voir partout de liens de causalités en lien avec son propre état d'esprit.
2- pour être heureux il faut avoir le moins d'attentes possibles. En fait idéalement, pour être heureux il faut se savoir condamner à mourir dans le prochain mois.

Moi j'aime les grosses chiennes.
Kayou said…
Je me demande toujours pourquoi j'ai si peur de la mort alors que je n'ai pas existé pendant des milliards d'années. En fait, dans la grande histoire du cosmos, j'aurai passé l'immense majorité de mon temps à ne pas être. Ça me rassure un peu quant à mes remboursements de TPS et de TVQ.
(Témoignage d'un pigiste qui a mystérieusement envie d'un hamburger de chez Harvey's)
'nique said…
LES GROSSES BIZOUNES.
Zer said…
Moi je sais ce que c'est cette grosse chose ouvragée. Je suis heureux.
Anonymous said…
En plus de ne pas être avant et après sa vie, on n'est même pas certain d'être réellement, dans ce moment de vie. Comme l'a dit Kantaloup : Je pense donc je pense que je suis.
Je ne sais pas ce que c'est mais je pense que ça appartient à Elvis Gratton.

le frère André
Anonymous said…
Amen !! Je n'aurais pas pu mieux dire !
De grosses choses pour combler de gros vides... Ou faire déborder les plus serrés :)
Kayou said…
J'ignore absolument les fonctions de cette étrange création. À mon avis, il s'agit d'un espace de rangement pour les souliers de Paris Hilton, ou d'un robot destructeur fabriqué pour tuer les rebelles sur la planète Hoth dans l'Empire contre-attaque. Ou les deux...
à part les gros pénis, les grosses affaires ne m'intéressent point.

Et je signe.....
Aurélie said…
Ca y'est j'suis venue!
Anonymous said…
tout celà fait chier

retrouivons nous

ne soyons pas nazes

Popular posts from this blog

PAS GRAVE (TON MAGAZINE RELATIVISTE)

VOLET PÉDAGOGUE numéro 36893

LE TÉMOIGNAGE VIBRANT 87978.8